Jump to content
Forums Tennis-Classim
aridu13

Tactique du double

Recommended Posts

Indeed

Mais c'est surtout le nombre de balles que touche ce mec à la volée qui me stupéfie 

Share this post


Link to post
Share on other sites

c'est des combinaisons pré établit, un peu comme au volley ball, selon la zone du serveur, le volleyeur peut couper la trajectoire ou pas selon la combinaison choisit et le serveur couvrira en focntion. l'idée ici est plutot de semer le doute au retourneur avec une position que je qualifierai de .." cul entre deux chaises"

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, kramer a dit :

Mais c'est surtout le nombre de balles que touche ce mec à la volée qui me stupéfie 

J'avais trouvé une vidéo d'une finale à Indian Wells en double où ils filmaient les indications : premier signe pour la direction du service et deuxième pour ce que fait le voleyeur (ici il reste dans la diagonale ce qui fait que le serveur va monter vers le couloir)

image.thumb.png.c3ff2c74cebe98aa9f1fb937fdb27b0c.png

 

image.thumb.png.0dcc2e6937d15060bcc1e2271970ac67.png

image.thumb.png.94ccefe5648cfde5167a86679e646341.png

Ca se fait généralement en variation pour perturber le relanceur un peu trop réglé dans la diagonale mais ça demande quand même une bonne compréhension et surtout un serveur qui maitrise bien le service volée pour palier si le relanceur retourne long de ligne.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cette position du voleyeur est stratégique complètement d'accord...si tu sers sur le T, ton partenaire est plutôt en posture idéal.

J'ai vu jouer Hans Podlipnik Castillo hier en championnat de France pro B. Le gars est un pro du double qui a joué pour le Chili en coupe Davis...

Il n'utilise jamais cette position sous le filet...vieille école ? Par contre son partenaire de 25 ans qui joue en champ universitaire aux States Skander Mansouri, l'utilise beaucoup et est très à l'aise...sous le filet, sur la pointe des pieds !!!!! c'est barjot ...

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, nutsola a dit :

Les parisiens sont toujours aussi drôle ... ;)

Je suis de La Rochelle et je le trouve plutôt drôle et pertinent ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, Meetcho a dit :

Je suis de La Rochelle et je le trouve plutôt drôle et pertinent ;)

Certaines personnes  de la Rochelle sont donc tout autant drôle mais peu pertinent pour le coup :)  ( mais c'est un choix ! :P ) 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

Cette position là ?

Ce n'est pas ce qu'on appelle jouer à l'australienne? J'avais vu cette position dans un vieux bouquin qui parlait de Ken Roswald et Rod laver. 

Ce qui signifie en soi que ce n'est pas nouveau. Nos bleus de la Fed Cup utilise ce positionnement et d'autres en fonction de choix tactique. 

En tout cas, il vaut mieux que le serveur n'use pas de sa puissance sur votre dos car ça fait très très mal ;) 

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je crois qu'à l'autralienne, c'est quand celui qui ne sert pas reste au filet de son côté même quand le serveur est placé du même côté pour servir. Souvent en mixte pour que la fille joue toujours à droite par exemple.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Lu sur net:

Arnaud Clément: "Pour casser le rythme, il faut surprendre l’adversaire. Le truc le plus osé dans le genre, c’est de servir à l’australienne. Au lieu de se placer côté opposé du serveur, le joueur au filet est quasiment accroupi, à cheval sur la ligne verticale du carré de service. L’adversaire est déstabilisé parce qu’il ne sait pas quel côté ce joueur va choisir. Cela introduit le doute dans sa tête et peut le pousser à la faute."

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai une autre source (j'ai édité):

https://www.tennislifemag.com/the-australian-formation-how-to-make-it-and-break-it/

Et pour porter ce nom, ça doit être une tactique du siècle dernier (sur gazon sans doute) et donc davantage favoriser l'immobilisme que l'hyper-mobilité.

La tactique donc parle Clément serait la "formation en I".

https://en.wikipedia.org/wiki/I-formation_(tennis)

Mais pour mettre tout le monde d'accord: 

The I-Formation: A Variation of Australian Doubles

http://www.tennisserver.com/wildcards/wildcards_02_10.html

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, tennisantico a dit :

The I-Formation: A Variation of Australian Doubles

Intéressant. Merci à toi.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Kubot-Melo jouent énormément comme ça.
Surtout quand Melo est au filet car il prend une place folle (2m03) et possède des réflexes dingues.
D'ailleurs un autre truc qu'on voit de plus en plus, et qui va souvent de pair avec cette position collée au filet, c'est la volée réflexe de revers à 2 mains (Krawietz/Mies).


Généralement le serveur croise et le volleyeur reste au milieu.
Pour se protéger du retour droit devant (espace déserté par le volleyeur), ils servent majoritairement extérieur ou au corps.
Si le service au T est pas parfait, le retourneur baise le serveur avec un long de ligne sortant.
S'il sert extérieur, le retour long de ligne sera rentrant donc le serveur sera dessus.

2 bons exemples 0'25 : https://youtu.be/O7R75dFtfsQ?t=25

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour les retours. C'est ce que j'avais vu aussi. L'australienne, ce n'est pas exactement cela car le volleyeur se place du côté du serveur qui va aller de l'autre côté. J'ai aussi l'impression, qu'actuellement, ça peut se faire avec le serveur qui ne monte pas avec somme toute 2 chances de chopper la balle: une pour le volleyeur (comme s'il faisait SV en simple) et une pour le serveur qui resterait au fond en faisant parfois SV. La zone de service influençant le retour, ça peut donner une idée de là où doit aller le serveur et le volleyeur. En tout cas, c'est comme ça que je le vois. La force du truc pour moi est le blockage du centre (là où tu vas retourner 80% des fois et le plus facile à faire) au lieu du blockage du long de ligne mois intéressant et avec un service au T ou au corps, dur d'être efficace en long de ligne.

Est-ce que vous avez déjà joué comme ça? (moi oui un peu il y a longtemps avec un coéquipier qui était en université américaine, mais ce n'avait pas été très concluant) Est-ce que vous avez un peu plus de théorie avec un canevas de signes, des services à faire et à éviter, dans quels cas le serveur reste au fond ou monte, des tips pour le volleyeur

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moi j'aime bien le style "Chardy/Bellucci" et "Davydenko/Youznhy" : 2 au fond, mort à qui s'approche du filet ! 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans le genre, la version Safin-Kafelnikov était sympa aussi !

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis un amoureux du double, justement pour le côté tactique et pour le jeu à l'influence (par le positionnement) qu'il y a moyen de développer.

J'ai vraiment apprécié le jeu de Mahut et Hubert aux masters. Quand tout parait simple comme c'est le cas avec leur jeu. cela prouve une grande maitrise tactique.

Pas de coups hyper puissants, pas de "surjeux", mais toujours les bonnes zones jouées et un bon positionnement qui ne donne aucune possibilité directe aux adversaires de faire le point facilement.

Pour répondre à la question de  @lolo56, c'est vrai qu'il faut essayer de trouver une façon de jouer qui amène ton partenaire à jouer le plus souvent possible les coups qu'il maîtrise le mieux.

Par exemple, j'ai un partenaire qui a un bon coup droit, pas le plus régulier, assez risqué mais puissant et long. On essaye qu'il joue le plus possible de coup droit et moi j'essaye de profiter de sa longueur et sa puissance de balle pour recouper tout au filet. quand il sert côté avantage, on switch 2 fois sur 3 (on se dit au début du jeu quand on va bouger), ainsi, quel que soit le déroulement du jeu, on ne change pas d'avis, si on avait convenu de bougé sur son 1et et sur son 3ème service à gauche, on le fait.

 

Avec un autre partenaire, il a un service un peu lifté qui gène un peu le relanceur, il est peu régulier dans le jeu de fond de court car il essaye trop de frapper et comme il a des déchets techniques, ça part assez bien en couille quand l'échange s'éternise. A la volée, même chose, il rate parfois des choses faciles. Mais sa force, c'est qu'il ne se cache pas. Il peut rater 3 volées de suite et toujours bouger sur la balle suivante pour tenter l'interception. Les conseils que je lui donne en match sont donc plutôt tactique, pour l'aider à faire les bons choix, car il n'a pas toujours une bonne vision du jeu et a tendance à prendre les mauvaises décisions. En le canalisant et en le mettant en confiance, il élève très souvent son niveau de jeu. Je profite de son service pour bouger énormément. Selon ce que j'observe de mes adversaires, je préviens mon partenaire quand la balle risque d'arriver sur lui et de quelle façon il pourra négocier.. en se tenant plus près, plus loin, en lobant ou en bougeant à l'intox avant que l'adversaire ne frappe, pour provoquer des fautes,... 

 

Avec ces deux partenaires qui sont C30/4 et C30/5, on gagne souvent contre des paires plus douées techniquement et mieux classées (en simple).

Il n'y a cependant pas de miracle. Quand c'est plus fort en face, c'est plus fort ! on limite alors les dégâts comme on peut, et on prend du plaisir.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×