Jump to content
Forums Tennis-Classim
Guest oscar_doug

Match homme - femme

Recommended Posts

Le mec fait un match bien accroché contre Rinderknech, et le match est pas mal du tout.

Comme @John Dunbar, le mec semble pas avoir été à fond et pas dans les conditions optimales. Y avait des spectateurs, un peu de marketing autour de ca, ca aurait été bête de lui mettre une rouste !!! Néanmoins, ce qui est dur c'est de jouer à 70%, je pense quand même qu il a été un peu surpris de la qualité du jeu d Andreeva. En plus, c'est pas un mec qui sert super bien (pour son niveau) donc ca aide un peu aussi en face.

Tennis Legend..buzz, un euphémisme non ? :)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites



Quand on fait un match par équipes le dimanche à 9h sans avoir trop joué la semaine et eu un diner bien arrosé la veille et 5h de sommeil, c'est autrement plus épique!

Ou pas

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, kramer a dit :

Quand on fait un match par équipes le dimanche à 9h sans avoir trop joué la semaine et eu un diner bien arrosé la veille et 5h de sommeil, c'est autrement plus épique!

2h de sommeil, c'est un meilleur défi ! En fait, tu as l'impression de ne pas avoir dormi du tout. Faut miser sur l'alcool, l'adrénaline

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, Alarue a dit :

Le mec fait un match bien accroché contre Rinderknech, et le match est pas mal du tout.

Comme @John Dunbar, le mec semble pas avoir été à fond et pas dans les conditions optimales. Y avait des spectateurs, un peu de marketing autour de ca, ca aurait été bête de lui mettre une rouste !!! Néanmoins, ce qui est dur c'est de jouer à 70%, je pense quand même qu il a été un peu surpris de la qualité du jeu d Andreeva. En plus, c'est pas un mec qui sert super bien (pour son niveau) donc ca aide un peu aussi en face.

Tennis Legend..buzz, un euphémisme non ? :)

 

Je sais pas si il sert pas bien ou si il retient, dans tous les cas il alterne étrangement les séries ou il peut faire 2 jeux blancs à la suite et des jeux perdus derrière :) 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très intéressant ce match car joué dans l'esprit de compétition (et pas de folklore). Pas évident mentalement pour les deux adveersaires, heureusement qu'Andreeva reste zen (et vu son âge c'est tout à son honneur), ça aurait pu tourner au drama assez facilement (avec une Collins bien énervée ça aurait été piquant).

Ghazouani n'a pas l'air très méchant, il a même vendangé quelque peu, mais j'ai quand même l'impression que dès qu'il patate Andreeva subit la puissance. Elle prend les points en jouant les angles, mais en échanges long de fond de court avec un joueur à 90%, hyper régulier et puissant en face ça faisait peut être un carnage non ?

Pour parler de la difficulté des femmes à appréhender les balles liftées, j'aurais voulu voir Swiatek dans ce match. Physique au taquet, très bonne défense, grosse frappe liftée en CD, mais elle aurait peut être pris cher en retour de service.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Après il reste un gros biais, pour gagner en WTA actuellement, les joueuses choisissent un style et une stratégie (grosso modo le boom-boom sans réflexion) qui marchent dans ce contexte précis, et pour maximiser leurs gains elles poussent le système à son paroxysme. Hors ce même système est totalement inefficace face au jeu typique masculin (du poids dans la balle, des longs échanges, des variations). 

Je trouve que trop souvent on réduit la différence à la puissance physique, alors que si les champions hommes gagnent sur un terrain précis c'est bien celui de l'intelligence de jeu, qui est totalement absente du haut niveau féminin à mon sens. Quelle championne adopte actuellement des schémas qu'on retrouve chez Djoko, Nadal, Murray, Medvedev... (pour citer les meilleurs), à savoir : dans les moments chauds, encaisser, jouer l'échange et avoir un refus total et absolu de faire la moindre faute ? 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voilà oui, le poids de balle !
Oui tactiquement c'est le plan A et... le plan A. Combien de fois je me suis dit aussi qu'un bon changement de rythme et de type de balle serait bienvenu....mais non... ça enquille sur le même mode.
Sur les variations, montées au filet, ou l'intelligence de jeu (et l'élégance du geste) Muchova sort un peu du lot. Jabeur aussi avec ses drop shots, mais ça ne l'empêche pas de subir les grosses frappeuses.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, John Dunbar a dit :

Après il reste un gros biais, pour gagner en WTA actuellement, les joueuses choisissent un style et une stratégie (grosso modo le boom-boom sans réflexion) qui marchent dans ce contexte précis, et pour maximiser leurs gains elles poussent le système à son paroxysme. Hors ce même système est totalement inefficace face au jeu typique masculin (du poids dans la balle, des longs échanges, des variations). 

Je trouve que trop souvent on réduit la différence à la puissance physique, alors que si les champions hommes gagnent sur un terrain précis c'est bien celui de l'intelligence de jeu, qui est totalement absente du haut niveau féminin à mon sens. Quelle championne adopte actuellement des schémas qu'on retrouve chez Djoko, Nadal, Murray, Medvedev... (pour citer les meilleurs), à savoir : dans les moments chauds, encaisser, jouer l'échange et avoir un refus total et absolu de faire la moindre faute ? 

Certes mais... c'est la puissance physique qui te permet de jouer comme ça : couverture de terrain = vitesse, explosivité dans les changements de direction, les courses vers l'avant... tout ça c'est de la puissance physique (et de l'endurance de force sur les long rally).
Frapper fort dans la balle c'est surtout de la technique, j'ai plus de chance de battre Sabalenka au sprint navette qu'au radar.

Je pense pas que les joueuses "choisissent" car au niveau amateur c'est pareil, moins de variation (chop, volée) et de couverture de terrain par rapport à leurs homologues masculins.
Le style de jeu WTA ressemble à une optimisation tactique de leurs capacités, elles jouent près de leur ligne pour réduire les angles et le terrain à couvrir.
Aucune fille ne pourrait performer 2m derrière sa ligne comme Rafa vu leur vitesse de course vers l'avant, elle se mangerait 50 amorties par match.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, Reznik a dit :

Certes mais... c'est la puissance physique qui te permet de jouer comme ça : couverture de terrain = vitesse, explosivité dans les changements de direction, les courses vers l'avant... tout ça c'est de la puissance physique (et de l'endurance de force sur les long rally).
Frapper fort dans la balle c'est surtout de la technique, j'ai plus de chance de battre Sabalenka au sprint navette qu'au radar.

Je pense pas que les joueuses "choisissent" car au niveau amateur c'est pareil, moins de variation (chop, volée) et de couverture de terrain par rapport à leurs homologues masculins.
Le style de jeu WTA ressemble à une optimisation tactique de leurs capacités, elles jouent près de leur ligne pour réduire les angles et le terrain à couvrir.
Aucune fille ne pourrait performer 2m derrière sa ligne comme Rafa vu leur vitesse de course vers l'avant, elle se mangerait 50 amorties par match.

Bof, le style de jeu ça se joue dès le plus jeune âge au niveau de l'éducation. Les jeunes filles ne sont pas entrainées comme les jeunes garçon de ce que j'ai pu voir.

T'as quand même en contre exemple la japonaise d'un certain âge qui a bien performé avec du chop des 2 cotés. Sans parler de Hénin ou Hingis.

Du reste que la meilleure femme soit moins forte que le meilleur homme, c'est logique, mais qu'elles se fassent démonter par des joueurs aux alentours de 0, ou par un type qui joue a 12% comme dans la vidéo, ça me semble aller au delà de la simple différence de puissance physique. 

Pour le reste je ne serais pas si catégorique, il y'a encore quelques années il été admis qu'un géant ne pouvait que jouer en 2 frappes, et maintenant t'as des mecs de quasi 2 mètres qui peuvent limer du fond pendant 5h. Nadal est inimitable, même par un autre homme, mais défendre du fond, réfléchir un peu, je pense qu'elles ont une certaine marge de progression tout de même. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 14 heures, Reznik a dit :

Certes mais... c'est la puissance physique qui te permet de jouer comme ça : couverture de terrain = vitesse, explosivité dans les changements de direction, les courses vers l'avant... tout ça c'est de la puissance physique (et de l'endurance de force sur les long rally).
Frapper fort dans la balle c'est surtout de la technique, j'ai plus de chance de battre Sabalenka au sprint navette qu'au radar.

Je pense pas que les joueuses "choisissent" car au niveau amateur c'est pareil, moins de variation (chop, volée) et de couverture de terrain par rapport à leurs homologues masculins.
Le style de jeu WTA ressemble à une optimisation tactique de leurs capacités, elles jouent près de leur ligne pour réduire les angles et le terrain à couvrir.
Aucune fille ne pourrait performer 2m derrière sa ligne comme Rafa vu leur vitesse de course vers l'avant, elle se mangerait 50 amorties par match.

Tu soulèves un point que je n'ai toujours pas compris. Pourquoi elles n'apprennent pas à jouer sur les variations et pourquoi elles ne font pas ça vu l'efficacité.

Je vais radoter avec 2 exemples:

  • Il y a fort longtemps une ex première à -15. J'étais à 2. On joue 2h environ et je me fais démonter en gammes du fond. On fait un tie break et elle n'arrivait pas à renvoyer mon lift de coup droit sur le revers haut long et mou (certes chiant mais facile à renvoyer pour un 15/2). Je faisais 2 balles comme ça je gagnais le point et ce coup droit à l'époque, je pouvais en faire 1000 sans rater. Le tie break a donc été gênant .
  • L'année dernière toujours une ex 1ère qui a fait RG et qui revenait de blessure. Toujours pareil en rythme, je n'existe pas. Mais là, elle était incapable dans la diag de revers choppés.

Ce n'étai évidemment pas Andreeva (et moi je suis encore plus loin de Ghazouhani). Néanmoins, dans les 2 cas, ce sont de super joueuses avec une technique hyper propre qu'on ne trouve quasi jamais chez les hommes positifs. Et pourtant, elles sont incapables de parer un coup de base. Et comme une stratégie de base au tennis est de jouer un coup fort sur un coup faible et quand en plus, ce n'est même pas un coup fort mais un bête coup de neutralisation qu'on ne rate jamais, celui qui fait les coups de neutalisation ne pourra jamais perdre.

 On apprendrait aux filles ces coups là qui sont quand même faciles à maitriser à la vue de leur talent (à mon sens), elles pourraient progresser énormément. Néanmoins, ça se passe dans la réalité comme tu l'expliques alors que leurs entraineurs connaissent bien mieux le tennis que moi et donc il y a surement une bonne raison. J'ai d'ailleurs plusieurs fois abordé le sujet avec des entraineurs de joueuses pros et et jeunes espoirs et n'ai toujours rien compris.

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une petite revue des matches de Graf serait donc bienvenue ne serait-ce que pour le slice

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 29/12/2023 à 19:33, mamouth agile a dit :

Une petite revue des matches de Graf serait donc bienvenue ne serait-ce que pour le slice

D'ailleurs une jeune numéro 1 mondiale ultra précoce avait fini par péter un cable digne d'une 4eme série en finale de RG à force de bouffer du dit slice :) 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Raducanu a d'ailleurs fait un point gagnant en slice rapide et latéral de revers l'autre jour.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour à 100%.

Je connais la fille d'un copain qui accroche le Champion régional masculin à n-1 en trois Sets, dans une région française (grande comme les Pays-bas, la Belgique et la Suisse réunies).

Bref, elle joue en vert (donc mixité). mais l'année prochaine, et bien... elle va s'entrainer... et s'entraîner... en attendant de pouvoir jouer en adulte.

De ver(t)s à adulte, le grand écart du cocon au pas_pillon.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 20/12/2023 à 18:52, jace112 a dit :

2h de sommeil, c'est un meilleur défi ! En fait, tu as l'impression de ne pas avoir dormi du tout. Faut miser sur l'alcool, l'adrénaline

Je parlais d'un match par équipe basique avec diner basique le samedi. Des anecdotes de mecs bourrés sortis de boite, des nuits d'amour, etc. avant un match par équipes j'en ai plein!

Je me souviens d'une saison où notre équipe tournait avec 5 fêtards autour de 18 ans. Nous avions gagné tous les matchs de la poule de la manière suivante : menés 4/1 après les simples (il y avait toujours un simple miracle qui durait super longtemps souvent en seconde rotation!) après un réveil douloureux et un niveau de jeu lamentable puis victoire euphorique dans les 2 doubles qui comptaient double une fois que tout le monde avait décuvé.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quand je parle de variations, je pense à ça : https://www.instagram.com/reel/C5ECa6ZttWL/?igsh=YjA4dWc1NGFwd3Vo

Pour moi c'est ça le tennis sans guerre des sexes :flowers:

Et quand on parle de taper fort sur les attaques, on voit qu'en jouant les bonnes zones à 2 à l'heure (Sanchez a même le temps de faire décalage coup droit dans le couloir), on peut faire mouche à un niveau honorable!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ouiiiii c'est bon ça !!
Et même sans placer la balle, il m'arrive de balancer une crotte plein centre, quand j'en ai marre de voir mon adversaire s'appuyer sur mes balles ou pour casser le rythme.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×