Jump to content
Forums Tennis-Classim

mamouth agile

Membre
  • Content count

    2551
  • Joined

  • Last visited

About mamouth agile

  • Rank
    Stressman
  • Birthday 02/14/1968

Profile Information

  • Sexe
    Homme
  • Interests
    Lutherie-guitare

Info Tennis

  • Classement
    30/3
  • Ligue
    Lorraine
  • Raquette
    Prince
  • Modèle
    Tour 100T
  • Joueur préféré
    Jimbo Connors
  • Joueuse préférée
    Henin
  1. apport d'un livre pour progresser mentalement?

    Le livre de Gilbert est très facile à lire, presque trop simple. Je l'ai lu pendant le championnat individuel, ça m'a permis de me poser concrètement les bonnes questions pendant les matches. Et j'ai gagné 7 matches sur 10 avec 3 perf au deuxième tour. Cause à effet ? Va savoir...
  2. Lunette de vue ou lentille

    Perso je pense qu'il y aussi differentes qualité de verre, ça se voit au nettoyage. Pour l'instant je ne joue plus avec ma paire à 1€ de chez Afflelou ni avec des verres Hoya, mais avec ma paire normale en verres Essilor hygrophobe. Le souci de buée n'est pas résolu à 100% mais suffisamment pour que j'ai abandonné l'idée des lentilles (astigmate tendance myopique, quelques essais pas concluants du tout).
  3. WILSON Rush Pro

    deuxième séance, 1h30 de jeu en points à 3 sur le court. Enfin des pompes à ma taille, bon maintien, rien qui gigote, impression de légèreté. J'ai commandé une paire.
  4. Fed Cup

    Moi j'ai eu l'impression que Garcia était bien seule avec une KM à la rue : des déplacements inutiles voire gênant au filet, beaucoup de mauvais choix et de volées inconsistantes.
  5. Fed Cup

    Garcia s'est fait dessus, vraiment pas de quoi s'enthousiasmer.
  6. WILSON Rush Pro

    2h à l'essai ce dimanche : très content, les chaussures font corps avec mon pied en restant souples, bon maintien notamment aux chevilles (surtout par comparaison avec mes 2 dernières paires prises 1 taille au dessus). plus dynamiques que les 2.5. Le drop est plus faible que sur les NB996 (ça se vérifie en chiffres théoriques : 9mm Wilson, 12mm NB)
  7. WILSON Rush Pro

    Retour aux Rush Pro après mauvaise expérience en NB996. Passé au shop Tennis Pro : prêt gratuit d'une paire en Rush Pro3 Essayée en magasin et comparée aux 2.5 en même temps : ajout d'un drop au talon, tige souple en plus grande quantité, plastique rigide ajouté à la pointe avant, plastique rigide mais très fin sur le bord extérieur sur toute la courbe de l'avant pied, juste à ras de la semelle. Au pied : toujours aussi souple, mais j'ai l'impression qu'elle enveloppe et maintient mieux le pied globalement, le pied s'étale moins à plat, on sent le drop au talon. Passé 1/2h à essayé les 2 tailles, pas moyen de me décider, ça dépendra du laçage plus ou moins serré (mes 43 je les trouvaient vraiment larges au bout de 6/8 mois). Du coup je profite de l'essai pour tester le 42 2/3 27cm au lieu du 43 1/3 27.5cm.
  8. Chaussures New Balance

    les photos sont dans ta boite messages
  9. Chaussures New Balance

    Après plusieurs semaines d'utilisation, retour négatif sur les 996V3 : douleurs internes récurrentes dans l'avant du pied, tendon cheville gauche qui frotte sous la mallélole (je vais passer chez l'osthéo, quelque chose a bougé selon mon toubib), et dimanche j'ai le genou droit qui a commencé à me faire mal en rotation du buste sur coup droit, j'ai préféré stopper la séance. Du coup j'ai rejoué ce soir avec mes Rush Pro qui ont 9 mois d'utilisation : quelques douleur sur le coté du pied (j'ai le pied super large au milieu) puis RAS. Après 1h30 j'ai chaussé les New Balance, et ce fut assez radical : beaucoup moins de matière sous l'avant pied, ça tape vraiment trop comparativement aux Wilson (avec semelles intérieures identiques : noene + couche propreté+mes orthopédiques) mais surtout, j'ai de suite ressenti le problème mécanique sur toute la chaine pied-genou-hanche/dos, retour des douleurs au pied et cheville, ça travaille sur le genou et le bas du dos, je suis sorti cassé de l'entrainement. Ces chaussures ne sont pas faites pour moi (morphologie, poids, effet drop, je ne sais pas...). Si quelqu'un cherche une paire de NB996 peu usées et semelles intérieures neuves, taille 43, je les cède à pas cher !
  10. Du désespoir de la balle molle

    il m'a sorti 2 binouzes à la fin, toujours pas énervé, et malgré mes propos assez francs. Mais la victoire lui revient, c'est moi qui n'ai pas trouvé la solution. Je ne vous ai pas dit non plus que ça braillait très fort sur les courts à côté, à un moment j'ai braillé aussi (fallait que ça sorte !) et que les balles étaient des Head Pro , bref, oui il y avait du challenge de partout oui entièrement d'accord, et j'ai tout fait pour positiver mentalement. Mais je le reconnais, j'ai abdiqué ! Tactiquement c'est difficile, j'ai beaucoup à apprendre : - d'un côté j'aurai voulu taper fort au service et sur ces balles hautes, d'une part pour bénéficier d'une balle courte et pas à 6m de haut en retour, et d'autre part pour le prendre de vitesse. Je l'avais testé à l'échauffement, et ma conclusion était : il n'attend que ça, que tu tapes fort. Je l'ai fait sur quelques rares balles en fin de match, bien énervé, mais ne l'ai pas mis hors de portée à chaque fois . Mentalement pour moi c'était prendre trop de risque... - de l'autre coté j'ai voulu réitérer la tactique du match précédent, en misant sur la régularité et le balayage gauche droite mais ça n'a pas porté ses fruits. Le gars était un faux lent, je suppute aussi que le terrain ne prenait pas suffisamment les effets (par contre sur les lignes en caoutchouc, oui, les slices étaient intouchables), et là mon revers slicé était bien trop lent, fallait le jouer croisé très très court pour le mettre en mauvaise posture. J'ai aussi souvent tenté l'amorti, ça s'y prêtait, mais c'est pas évident, souvent juste sur le filet (c'est rageant) , ce coup est à travailler à l'entrainement sinon en match avec un bras un peu tendu c'est mort.
  11. Du désespoir de la balle molle

    Encore un super pusher pour moi. Il m’a énervé dès l’echauffement, excessivement long et avec déjà des moonball, n’avait pas envie de faire des services, j’ai du prendre l’initiative du toss... je me demandais s’il se foutait de moi à la jouer amorphe comme ça. Terrain entièrement à son avantage, une espèce de gazon synthétique d’une lenteur absolue avec des rebonds pas toujours fiables. J’ai joué face à un véritable mur, je mène 2/0 mais prends 6/3, psychologiquement j’ai craqué, j’en pouvais plus de ces échanges sans fin. La seule balle forte qu’il a mise, c’est sur une montée au filet au début du second set, il me l’envoie en plein visage, je tourne la tête et la prend dans l’oreille, pas d’excuse, la mayonnaise était prise, intérieurement je bouillonnais. Match tardif en soirée (pas très reglo...), à 0/2 j’ai lâché prise, j’ai fait le con ensuite en lui jouant des merdes, quelques coups d’eclat bien senti mais j’ai donné le set, j’avais envie de me barrer !
  12. Du désespoir de la balle molle

    Oui c'est ça. Sur quelques balles où après déjà 5/6 coups ils se trouvait en bonne position 3m dans le court balle facile sur son coup droit, il lâchait un cri déchirant mais le bras n'avançait pas et à chaque fois baduf. Alors que moi je lachais un petit ahanement à chaque balle mais au bout pour lui c'était soit un gros lift soit une slice, et de temps à autre une balle à plat courte et sans vie (j'appelle ça le piège à mouche).
  13. Hernie Discale !

    Ma moitié a chopé une L5S1 au lycée (saut de haie...). Il y a eu des haut des bas, elle a toujours fait de la course à pied de manière très raisonnable sur petite distance puis s’est mise au vélo il y a quelques années suite à syndrome de l’essuie glace chopé sur une course trop longue (la copine avait proposé de rallonger le parcours). Cette tendinite fut une galère totale, toujours sous jacente, la douleur revenait à chaque tentative de reprise. Ensuite épisode de rupture de fatigue au pied puis aponévrosite plantaire (ça aussi ce fut long et douloureux à soigner par ondes de chocs). Maintenant à 49 ans elle se remet doucement à la CAP et court quand elle se sent de le faire, en plus du vélo. Elle a maintenant une discopathie consommée (plus de disque). Tant qu’elle pratique le sport elle n’a mal nul part, (les toubibs le lui avaient dit, mais tennis niet). Des qu’elle s’arrête un certain temps, le mal de dos peut revenir, je ne vous cache pas qu’elle déteste la période hivernale. mon beau frère, assez féru de sport et de course à pied a aussi chopé une hernie et fut à 2 doigts de passer sur le billard avec un fort risque. L’orage est passé, il s’est mis au vélo et le pratique maintenant de manière intensive. my 2 cents sur ce sujet. Courage !
  14. Du désespoir de la balle molle

    J’ai dit une claque, pas une tape , un coup droit à plat quoi... sans animosité, mais sa remarque m’a trop fait marrer.
  15. Du désespoir de la balle molle

    En fait c'est une poule de championnat, le match suivant est contre un pusher qui m'a entubé en 2017... Bizarre sur Tapetalk je ne vois pas l'entièreté de mon message, trop long ?
×