Jump to content
Forums Tennis-Classim

Taupe

Membre
  • Content count

    775
  • Joined

  • Last visited

About Taupe

  • Rank
    Service de plomb
  • Birthday 04/05/1975

Profile Information

  • Sexe
    Homme
  • Location
    Pau
  • Interests
    Envoyer du poney avec mon groupe et ma Lp R9 dans mon Marshall
    What else ?

Info Tennis

  • Classement
    15/2
  • Ligue
    CBBL
  • Club
    Gan Olympique
  • Raquette
    Yonex
  • Modèle
    Duel G 97 330 gr Hydride VStouch/Power Alu
  1. Raquette federer

    Je joue en 330 voir même plus avec mon grip cuir ...
  2. Auto étirements

    https://dancemagazine.com.au/2019/09/why-the-australian-ballet-dancers-quit-stretching/?fbclid=IwAR1Ami8g5HsYSXCVq1NV0qKpidmZERjfGiXp3wJaK887py4lODw8fQH0-xI Pour les fadas des étirements ....
  3. tendinite talon d'achille

    Au passage il n'y a pas que le stannish pour les tendinopathies : https://www.kinesport.info/Tendinopathie-et-Protocole-HSR-Heavy-Slow-Resistance_a4681.html Tendinopathie et Protocole HSR (Heavy Slow Resistance) La gestion des tendinopathies peut être un véritable challenge en rééducation. Les thérapeutes disposent de nombreux outils, mais les protocoles standarisés manquent à l’appel, car la prise en charge se veut avant tout personnalisée et adaptative. La gestion de la charge est devenue le véritable enjeu, loin des protocoles « tout excentrique » des décennies précédentes. Parmi ces moyens plus récents, on retrouve le protocole en Heavy Slow Resistance, ou protocole HSR. Champs d’application : Le protocole de HSR s’applique dans le cadre des tendinopathies. Il est plus documenté pour les tendinopathies d’Achille (TA) et patellaire (TP), mais le principe peut s’appliquer à tout type de tendon. Description pratique : Il s’agit d’effectuer des répétitions à charge lourde (Heavy Resistance), en respectant un temps de 6 secondes pour une répétition (Slow). Nous proposons en fin d’article un exemple de protocole pour les TA et TP. Effets escomptés de la technique : Le protocole de HSR est un substitut au protocole excentrique. Il vise ainsi à améliorer la fonction, à réduire la douleur, et à favoriser le métabolisme du tendon. Beyer compare en 2015 les effets d’un programme en excentrique et d’un programme en HSR, chez 58 sujets avec une TA chronique. Les deux groupes ont montré des améliorations de la douleur (VAS) et de la fonction (VISA-A), persistantes après un suivi de 52 semaines. Les deux programmes ont également abouti à une réduction de l’épaisseur du tendon et de la néovascularisation. Néanmoins, la satisfaction dans le groupe HSR était plus importante (100%) que dans le groupe excentrique (80%). En effet, le temps estimé de mise en charge a été estimé approximativement à 63 min/semaine pour le programme excentrique, et de 41 min/semaine pour le programme HSR. Le temps de séance lui était estimé à 308 min/semaine pour le protocole excentrique contre seulement 107 min/semaine pour le programme HSR. Lim et Wong conduisent en 2018 une revue systématique sur les preuves des exercices isométriques, excentriques et en HSR sur la douleur et la fonction des individus avec tendinopathie patellaire (TP). La revue conclue que le programme HSR aboutit à une réduction de la douleur (entre 36% et 60%), et une amélioration de la fonction en se basant sur le score VISA-P. Enfin, Mascaro et al. établissent en 2018 un guideline concernant les TA et TP. Ils statuent sur le fait qu’un programme de réhabilitation visant à augmenter la tolérance à la charge du tendon doit nécessairement comprendre des exercices en force, mais également comprendre des exercices ajoutant de la vitesse, et de stockage et restitution d’énergie. Ils proposent alors le schéma récapitulatif suivant concernant la stratégie de réhabilitation d’une tendinopathie, vers le RTP. Bien que l’article statue positivement sur l’intérêt du travail en HSR, au même titre que le travail excentrique, les auteurs attirent notre attention sur le fait que ces protocoles ne sont qu’un temps partiel de la réhabilitation, et ne peuvent constituer un traitement complet vers le RTP. Il est nécessaire d’ajouter des exercices fonctionnels, en vitesse, et pliométriques. Synthèse Nous proposons ici une synthèse du protocole HSR, avec des exemples (non exhaustifs) d’exercice pour la TA et la TP.
  4. tendinite talon d'achille

    Sauf erreur de ma part tendinopathie d'Achille = enthésite/inflammation au niveau de l'insertion du tendon ou tendinite d'insertion du tendon d'Achille au niveau du talon non ? En général une tendinopathie ça fait mal à froid et après l'effort. Le matin ça doit te géner et disparaitre après le dérouillage matinal ... Quand tu nous décris ton histoire : Hier soir entraînement à la salle, même pas fait travailler cette zone plus que ça (juste presse jambes pour le bas) et les douleurs tendons d'Achille sont réapparues de nouveau avec douleurs désagréables (difficultés à marcher, poser et dérouler le pied correctement sans avoir mal) après avoir fait des exercices de gainage (type planche au sol) pour ensuite s'estomper au fur et à mesure => douleur à l'effort qui s'estompe au repos ca ressemble plus à une douleur neuropathique vasculaire ou mécanique ... Bref ton kine à le droit de faire un bilan et pas de suivre ce qu'il y a marqué sur l’ordonnance ... surtout quand le traitement ne porte pas ses fruits on a le droit de se tromper mais derrière faut chercher et aller voire ce que l'on a pu oublier ou que l'on en connais pas ...
  5. tendinite talon d'achille

    Raison de plus pour te faire bilanter ce n'est pas vraiment les symptômes d'une tendinopathie d’Achille ..
  6. tendinite talon d'achille

    Peu probable mais tu peux avoir un double crush syndrome bref faut faire un bilan quoi ..
  7. tendinite talon d'achille

    Peut être que le diagnostic n'est pas le bon .. Le tendon court n'est peut être pas la cause as tu comparé avec l'autre ? c'est peut être congénital donc pas forcement la cause de tes soucis. En diagnostic différentiel tu as aussi les problèmes de tibial post qui sont souvent en cause avec des douleurs référées au tendon d’Achille : http://www.triggerpoints.net/muscle/tibialis-posterior On peut aussi avoir un syndrome de compression nerveuse à tester avec des tests de neurodynamique Ton kiné peut tester tout ça pour éliminer ces hypothèses ..
  8. tendinite talon d'achille

    Pour ça tu as le low die taping qui est très efficace. On conseil la chaussette de strasburg en complément la nuit le combo des 2 est très efficaces pas de raison que ton aponévrotite plantaire perdure ...
  9. tendinite talon d'achille

    Cesont en effet les préconisations actuelles pour résumer : 1. la phase inflammatoire ne dure qu'une semaine après on ne devrait plus appeler ça une tendinite mais une tendinopathie. 2. les dernières études tendent à démontrer que les AINS retardent la cicatrisation car l'inflammation est une mécanisme nécessaire à la cicatrisation c'est un peu comme la fièvre qui est la pour tuer les crobes si on la fait tomber trop vite on coupe ce mécanisme naturelle du corps ...
  10. Les points clés du revers à une main

    Bras tendu = augmentation du bras de levier donc de force de frappe et le verrouillage du coude permet plus de stabilité à la frappe, le reste c'est de la balistique donc pas une question de force pure ...
  11. Genou / Syndrome Rotulien

    In this study, patients who played tennis after undergoing a total knee arthroplasty were analyzed in terms of their functional abilities and degree of satisfaction. The patients were recruited by means of a questionnaire that was sent to players from lists supplied by the United States Tennis Association. The study group consisted of 28 men and 5 women (46 total knee replacements) with a mean age of 64 years. Only 21% (7 of 33) of the patients' surgeons approved of their patients undertaking tennis activity, with 45% (15 of 33) recommending only doubles tennis. At both 1 year and a mean of 7 years after arthroplasty, players were playing both singles and doubles tennis approximately three times per week (range, one to seven). All tennis players polled were satisfied with their knee arthroplasties and their ability to resume playing tennis. Because the study patients played at a high level, future studies are needed to determine the effect of tennis on the general population, which does not play at such a uniformly high level. The long-term (15 to 20 years) effect of tennis activity on the clinical and radiologic outcome of total knee arthroplasty also needs to be determined Total Knee Replacement and Tennis Many patients ask me if they can resume playing tennis after a total knee replacement. The answer is YES! I particularly like the function of a rotating platform total knee replacement in my tennis and racquet sport players. I have many successful athletes and weekend warriors out on the courts. In general, it is probably better to play doubles, as there is less running around over-all, but singles is also allowable. Obviously no guarantees can be made that ALL patients with a knee replacement will be able to play, but a very high percentage will. Most tennis players have waited “too long” to get their knees fixed, because of fear of having to give up their favorite past-time after surgery. It is better to have it done at a convenient time, as it is likely to be inevitable, and harder to recover after the deformity is very severe. Ca dépendra aussi peut être de ton opération uni bi tri compartimentale et il faut prendre en aussi considération ta masse pondérale etc ...
  12. Auto étirements

    Tu peux faire des mix évidemment lol
  13. Salut à tous pour les fans d'auto étirements voili voilà de quoi faire c'est tiré du Clinical Sport Medicine une rèf. en la matière
  14. Chevillère Zamst

    L ' A60 très bien je n'en ai que dee bons retour avec ça tu sera sur d'être pépère après faut faire en parallèle le job pour ces chevilles défaillante et ne pas hésiter à remonter jusqu'au stab de hanche qui peuvent aussi être à la peine et rajouter de l'instabilité à tes mbs infs
  15. La chevillère ne te sers pas à grand chose. Pour la prévention d'une récidive même si un drop peu favoriser c'est souvent sur les courses en arrière ou les départ brutal que les gns se pètent et la le drop ne sert pas à grand chose non plus ... Si t ne fait pas une bonne rééducation à travail progressif en remise en charge de ton tendon tu risque une rechute.... Le matos ça aide ça ne remplace pas une vraie et bonne prise en charge ...
×