Jump to content
Forums Tennis-Classim
Sign in to follow this  
louhans

l'amortie

Recommended Posts

salut à tou.te.s

j'ai envie d'apprendre à mieux faire des amorties.

j'ai cherché sur le forum, trouvé deux fils qui en parlent, et qui comportent deux idées principales : a/l'amortie ne doit pas être jouée quand on est sur la défensive. privilégier les moments où on est soi même dans le court et où l'adversaire est un peu sur le reculoir b/l'amortie, comme tous les coups du tennis, doit être jouée en avançant.

je propose qu'on cause un peu + des amorties et qu'on partage nos avis et nos expériences sur certaines questions.

*est-ce que y a des trajectoires à privilégier (amorties dans le replacement, un peu à contrepied? ou au contraire amorties du côté opposé?°)? est-ce que il faut privilégier un côté (le revers adverse) pour faire ses amorties ; est-ce que faire une amortie dans l'axe c'est mauvais (moins de chances de faire le point) ou au contraire très positif (pas d'angle pour l'autre quand il remet la balle)? :?:

*est-ce qu'il vaut mieux soigner la préparation de l'amortie (quitte à prendre le risque qu'elle soit moins masquée) ou se concentrer sur le fait de masquer (quitte à prendre le risque que le geste soit moins propre)? (j'ai un peu l'impression qu'à nos niveaux les joueurs ne lisent pas très bien le jeu et que, même si on ne masque guère l'amortie, l'effet de surprise peut fonctionner. enfin faut voir)

*est-ce que parmi ceux qui font des revers à deux mains y en a qui font aussi des amorties à deux mains (façon connors ou mayer)?

*est-ce que y a des cas où il est déconseillé de suivre son amortie au filet, ou au contraire est-ce qu'il faut systématiquement la suivre au filet? quand on ne le suit pas au filet, il faut systématiquement envisager le lob après? Ou alors c'est une fausse bonne idée? :?:

*questions aussi sur le choix du moment. est-ce que ça vous arrive de vous dire, à un moment du match "tiens,ce serait bien que dans les deux ou trois jeux à venir je fasse une ou deux amorties (pour telle ou telle raison (envie de varier, impression que l'autre fatigue)"? ou alors au contraire est-ce que c'est seulement au feeling, dans l'instant, lié à la configuration du point ? ou entre les deux, genre "le point qui vient, ce serait bien que je fasse une amortie, je vais jouer profond et à la première balle courte hop amortie"?

*question aussi, tant qu'on y est, pour quand l'autre fait une amortie : vous partez sur la balle avec l'idée "je tente la contre-amortie"? ou avec l'idée "si je suis à temps sur la balle j'envoie une praline"?

*question sur les manières de bosser les amorties:y a des trucs, à l'entraînement, pour les bosser? Il faut juste se dire "aujourd'hui, chaque balle courte, je tente l'amortie"? ou alors y a des exercices + spécifiques, + précis? :?:

bref tout ça quoi ^_^

moi des amorties j'en fais une ou deux par match (ce serait bien que j'en fasse un peu +), toujours en revers, et je décide au tout dernier moment, c'est une espèce de feeling; mes amorties sont moyennes, mais bon à nos niveaux c'est rarement catastrophique : même si l'autre est sur la balle, y a souvent moyen de le passer après (ou de le lober). je les fais à une main, en fait je me prépare à faire revers à une main (ça m'arrive de temps en temps, un peu par flemme) et puis plus ou moins consciemment, si la situation s'y prête, je me dis "tant que j'y suis, hop, amortie". je ne fais jamais d'amorties de coup droit, il faudrait que j'y travaille, ça doit être chouette de savoir faire ça.

je ne suis que rarement mon amortie au filet, mais c'est sans doute débile (en fait, souvent je gagne le point après, en faisant un passing par exemple, donc ça m'encourage pas à suivre l'amortie au filet; j'ai tendance à me dire "si l'adversaire la touche et que je suis au filet, il risque de me passer;si l'adversaire la touche pas, pas de souci"; mais je suppose qu'à terme ça me ferait pas de mal de suivre les amorties au filet (c'est ça qui est enseigné dans les écoles de tennis je suppose))

pour ce qui est du moment, un bon plan sans doute c'est d'enchaîner première balle et amortie? je ne le fais jamais, mais je me dis que je devrais peut-être, quand ma première est bien tapée et me revient courte.

je suis en train de me dire que y a beaucoup de joueurs pour qui ça doit être + pénible de remettre une amortie en revers, je devrais y songer un peu + quand je fais une amortie.

enfin voilà, causons amortie ^_^

faut pas pousser mémé dans les orties

il vaut mieux discuter des amorties

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quand ?

En fait c'est venu d'une faille de mon revers : je ne sais pas attaquer en revers quand la balle est dans le carré de service ou 1-2m derrière.

Donc je feinte le grand coup d'attaque que toutes mes adversaires attendent.. et hop, amorti

Ca surprend bien et ça marche :)

--> lié à la configuration du point

Il faudrait pas que tes adversaires lisent par ici ... :w00t:

Par contre, ce que j'aime chez certaines adversaires, c'est l'amorti suivie d'une volée pour conclure

Adv fait l'amorti, je la ramène, l'adv est encore bien placée mais pas collée au filet et arrive à faire une volée basse et me mettre à l'ouest

J'aimerai apprendre cette technique de suivi de l'amorti

Il y a la même variante amorti, suivi d'une volée et petit lob derrière (complètement à l'arrache et si le joueur veut s'arracher sur tous les points, il risque d'utiliser ces belles gambettes)

Sinon, comme dit Nat, l'amorti ça marche super bien sur les secondes balles, croisé court ... surtout si on a un jeux d'attaque agressive, une fois sur trois on peut faire un amorti croisé (contre pied)

On peut l'utiliser à excès ce coup, le point est plus facilement gagné qu'un coup d'attaque sur seconde balle molle)

Ah oui j'oubliais, il y aussi l'amorti qui sert à faire monter les rameurs et les faire jouer un jeux qu'il n'aime pas !!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah oui j'oubliais, il y aussi l'amorti qui sert à faire monter les rameurs et les faire jouer un jeux qu'il n'aime pas !!!

rha comme je hais qu'on me bouge en avant-arrière... et comme je hais me retrouver au filet ! Je n'arrête pas de me faire avoir comme ça contre des adversaires moins puissantes que moi : je prends l'ascendant dans le point, elle me remet une merde qui retombe juste derrière le filet, je me retrouve au filet, 9 fois sur 10 je finis par perdre le point (et encore, je suis généreuse avec moi-même, ça doit plutôt être 19 fois sur 20). Parait que c'est classique en 4eme série.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Aussi quand on est deja au filet et que l'adversaire envoie un sac c'est un super moment pour faire un amorti.

Share this post


Link to post
Share on other sites

rha comme je hais qu'on me bouge en avant-arrière... et comme je hais me retrouver au filet ! Je n'arrête pas de me faire avoir comme ça contre des adversaires moins puissantes que moi : je prends l'ascendant dans le point, elle me remet une merde qui retombe juste derrière le filet, je me retrouve au filet, 9 fois sur 10 je finis par perdre le point (et encore, je suis généreuse avec moi-même, ça doit plutôt être 19 fois sur 20). Parait que c'est classique en 4eme série.

Même jusqu'en 2e série, tu as très peu de filles à l'aise au filet ;) elles ne montent que si elles y sont obligées.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nath, de la même façon que pour ton revers tu peux feinter le coup droit d'attaque, tu vois le joueur au fond, reculé..et hop un petit amorti de coup droit, généralement plus facile à maitriser qu'en revers

Moi je fais quelques amortis en match si j'ai un bon feeling au toucher et si je sens le mec un peu sur les talons. souvent si je suis un peu crevé pour tenter d'écourter l'échange

Pour moi le geste doit être court et bien sur ses appuis, un peu en avançant mais pas trop de sorte de pieux maitrisé la longueur.

enfin et c'est le plus important le placement doit être irréprochable pour bien maitriser la frappe.

Dans tous les cas se tenir prêt à prendre la balle très tôt si le jouer parvient à la remettre (ce que personellement j'arrive très souvent à faire)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Personnellement j'utilise plus l'amortie en coup droit (je dois pas être normal)

Par exemple, quand je parviens à me caler en décalage coup droit sur le revers d'un adversaire, je change de rythme avec une amortie en coup droit, qui fuit l'adversaire, et monter au filet derrière pour coller une petite volée courte croisée.

En quatrième série ca marche assez bien, surtout contre un rameur dont le petit jeu n'est pas le point fort.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Même jusqu'en 2e série, tu as très peu de filles à l'aise au filet ;) elles ne montent que si elles y sont obligées.

putain faut que j'arrête de complexer et que je me mette à jouer moi... :whistling:

Martouf ça doit être une bonne situation ce que tu donnes, parce qu'en te voyant décaler ton coup droit l'adversaire doit s'attendre à recevoir une grosse mine ^_^

Share this post


Link to post
Share on other sites

Grosse mine, grosse mine ...

Ce que j'ai pas dit, c'est qu'en général je les fais tellement j'ai peur de faire une bache au bout du quatrième bon coup droit que je fais d'affilée ^^

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tout est dit cependant si je peux me permettre, ne cherche pas à faire des amorties comme RodGeur Fédérrère !

Ca m'a fait perdre beaucoup de point cette conner** ! :@.

Il suffit juste de déposer doucement la balle doucement la où ton adversaire n'est pas.

De préférence, sans trop d'effet car imprégner une belle amortie d'ici seconde série, c'est prendre des risques plus qu'autres choses.

Share this post


Link to post
Share on other sites

*est-ce que y a des trajectoires à privilégier :?:

Ben une amortie c'est plus efficace quand l'adversaire ne s'y attend pas, ou part dans la direction opposée. Donc contre pied, et si possible quand il recule ^^

*est-ce que y a des cas où il est déconseillé de suivre son amortie au filet, ou au contraire est-ce qu'il faut systématiquement la suivre au filet? quand on ne le suit pas au filet, il faut systématiquement envisager le lob après? Ou alors c'est une fausse bonne idée? :?:

Ben je dirais que ça dépend de ton amortie. Si elle paraît bien, pourquoi pas. Mais si l'adversaire est à l'air, vaut mieux pas (à moins que tu aimes les balles dans le ventre :P)

*questions aussi sur le choix du moment. ?

Ca dépend clairement de la balle proposée et de la situation de l'adversaire. Voir réponse question 1

*question aussi, tant qu'on y est, pour quand l'autre fait une amortie

Dans ma tête, une seule idée : jouer très long derrière. Si je peux déborder en accélérant, je me prive pas. En revanche, si le gars n'a pas avancé d'1 ou 2 m au cas où j'en fasse une, je joue la contre amortie.

Mais bon, dans 99% des cas, balle placée longue.

*question sur les manières de bosser les amorties:y a des trucs, à l'entraînement, pour les bosser? Il faut juste se dire "aujourd'hui, chaque balle courte, je tente l'amortie"? ou alors y a des exercices + spécifiques, + précis? :?:

J'avais proposé un exercice à l'entraînement l'année dernière, sur demande :

L'idée était de commencer dans les carrés de service. Un joueur amorti, l'autre est placé plus près du filet et renvoie normalement. Puis on recule progressivement. Et enfin on intègre ça dans du jeu de fond de court, et n'utilisant l'amortie que sur balle courte (c'est chaud, quand même de fond de court)

Bon, personnellement, je ne fais que très, très rarement des amorties, car en général, mon coup droit me permet de finir beaucoup plus simplement le point.

Je fais des amorties sur des balles courtes où je suis en difficultés. Bizarre ? Si l'adversaire qui a fait le coup est en fond de court, c'est un risque calculé. Quitte à faire une balle molle, autant la placée juste derrière le filet ^^

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je pratique beaucoup l'amortie que je réalise presque essentiellement avec mon revers shopé, en moyenne 5 à 15 par match, je le trouve aussi bien à gauche qu'à droite.

Je l'utilise dans deux cas de figure :

Dans une configuration offensive, suite à un bon premier coup exemple un bon coup droit lifté dans la diagonale revers ( je suis gaucher) l'adversaire en déplacement s'il joue court et neutre je prends le coté opposé de sa course systématiquement (plus la diagonale est grande mieux c'est) et j'avance un peu dans le court pour couper la trajectoire pour faire dans la foulée un passing ou un lob. L'intéret de ce coup est de le faire pour faire un coup de finition ( trés souvent le lob pour moi) comme cela l'adversaire court beaucoup vers le filet d'abord puis en arrière pour récupérer le lob, c'est trés bon pour user un adversaire ( cela lui coute beaucoup d'énergie) et cela crée un sentiment d'insécurité en permanence ( dans un tie break je tente presque toujours cette séquence amortie/lob). Mon objectif premier est de faire courrir mon adversaire et de l'obliger à jouer un deuxième coup en bout de course, si l'amortie est gagnante c'est bien mais ce n'est pas mon objectif premier.

Dans une configuration défensive, je suis débordé par un grand coup lifté ( haut sur revers) mal placé je joue souvent un amortie défensif alors que je suis pris j ' oblige ainsi à mon tour l'adversaire à faire un coup supplémentaire et à venir finir le point au filet ( aime pas beaucoup en quatrième série..) j'ai souvent l'occasion de jouer un coup supplémentaire. ( lob / passing).

Je le fais presque automatiquement en cours d'échange tendu quand l'adversaire essaie de changer de rythme pour reprendre son souffle et essaie de faire un coup flottant ou un chop moyen d'attente, je ne le laisse pas souffler et le fais venir au filet de suite. idem en retour de service dans les moments décisifs balle de break / tie break).

C'est un coup de toucher mais qu'il faut réaliser en s'engageant, je me place et bouge comme pour un coup frappé, même en avancant comme pour faire un chip en charge et retiens mon geste à la dernière seconde, l'adversaire est souvent pris sur ses appuis.

Petit détail pas anodin je m'entraine souvent au mur (avec une ligne de filet) à faire des shops tendus et à tenter des amorties ( presque à chaque fois que je fais un mur..) mes adversaires envient ce coup mais ne le tentent presque jamais et ne s'y entrainent presque jamais ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour qu'une amortie soit efficace, il faut qu'il soit "juste" tactiquement avant même de parler technique. Il y a plusieurs possibilités :

- l'amortie après construction du point où l'on fait reculer l'adversaire progressivement ce qui rend la partie avant du terrain libre. Dans ce cas là, pas besoin de prendre trop de risque en visant juste derrière le filet, car l'adversaire étant loin, il n'a que peut de chance de pouvoir remettre correctement la balle. Dans cette partie, on peut inclure la montée au filet sur une amortie qui est plus qu'efficace.

- vous remarquez que l'adversaire ne se déplace pas facilement vers l'avant, et dans ces cas là, idem que le point précédant, l'amortie sans prendre trop de risque peut vous donner l'avantage.

- Votre adversaire n'est pas à l'aise du tout au filet, amortie ou balle à mi-court pour le faire monter. Aucun risque à prendre, vous chercher juste à l'attirer vers le filet.

- l'effet de surprise. Là par contre, ça sous entend que la maitrise de l'amortie est plutôt bonne, car si le coup est loupé, vous donnez le point à l'adversaire. Ça peut se faire dans une situation neutre (là où vous jouez normalement un coup slicé d'habitude voir un coup droit de décalage), voir même dans une situation de défense quand le joueur adverse n'est pas forcément attentif.

Au niveau technique, c'est en gros un coup slicé avec moins d'amplitude et un passage de la raquette plus lent pour amortir la vitesse de la balle. Les coups joués en cherchant beaucoup d'effet avec un chute brutale de la raquette vers le bas sont très difficile à maîtriser.

Pour le travailler, on peut faire une situation à deux :

- un joueur à la volée placé sur un coté du court, juste derrière le filet

- l'autre au fond de court sur un coté du court.

Le joueur au fond va chercher à poser ses appuis au sol (primordial pour l'amorti : l'ancrage au sol) et jouer des amorties sur le joueurs à la volée qui va les lui remettre. On peut varier la position du volleyeur ainsi que du joueur de fond de court (largeur mais aussi plus ou moins à l'intérieur du court) pour travailler toutes les possibilités.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ma petite contribution:

- la spéciale Thierry. Parce que mon premier bouc émissaire s'appelait Thierry.

La mise en place, un coup droit bien bombé et bien long.

S'en suis un amorti qui même pas super bien touché va faire mal aux pattes.

Et pour finir le petit lob qui va bien.

A reproduire pour bien casser le rythme de ton adv.

J2MG

Share this post


Link to post
Share on other sites

l'idéal est de faire un amorti lorsque l'on est dans le terrain et que l'adversaire est derriere sa ligne. Il ne faut aussi pas le jouer dans la course de son adversaire.

perso, je n'en fait presque jamais, je préfere jouer long.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

×