Jump to content
Forums Tennis-Classim

Alteo

Membre
  • Content count

    1292
  • Joined

  • Last visited

1 Follower

About Alteo

  • Rank
    L'adversaire providentiel des NC qui veulent perfer

Profile Information

  • Sexe
    Homme

Info Tennis

  • Classement
    30/2
  • Ligue
    Seine et Marne
  • Club
    de tennis
  • Raquette
    Babolat
  • Modèle
    Pure Strike 16/19
  • Joueur préféré
    Roger Uniqlo
  • Joueuse préférée
    Suzanne Lenglen

Recent Profile Visitors

2389 profile views
  1. raquette federer

    Et puis, il y a des joueurs en loisir qui sont réceptifs à ce genre de modèle.
  2. Les Artengo série 900

    C'est un cordage "d'usine", comme ils disent, qui avait été dénommé "Spin Power" il fût un temps. Pas moyen d'avoir d'autres infos. Ce n'est pas le TA990, son comportement est très différent : il est moins souple et moins confortable, il prend moins les effets, il est moins puissant, et surtout, il a une durabilité aussi longue qu'un match qui m'opposerait à Federer. Sur ce dernier point, ce n'est pas qu'il casse vite, c'est surtout qu'après 4-6 heures de jeu, il perd toutes ses qualités. Qu'Artengo le pose sur les modèles sortant d'usine, histoire de vendre un modèle cordé, pourquoi pas ? Mais ils devraient franchement donner consigne aux vendeurs de Décathlon de poser autre chose sur les modèles-test, parce que ce "Spin Power" atténue fortement les qualités des TR900, 960 Precision, 990 Pro et 990 Pro+ et peut fausser les premières impressions.
  3. Remplacement Wilson Pro Staff 97 CV

    Quelle Pure Strike ? La 100, la 16/19, la VS, une autre ?
  4. Uniqlo Federer

    Je pense aussi que les stocks dépendent aussi et surtout de la région. La tenue RG était disponible partout, en grande quantité, et j'ai même réussi à la trouver encore la semaine dernière en rayon ! La tenue Wimbledon n'était pas disponible partout, je l'ai trouvée dans le magasin d'Opera, qui est un des fers de lance de l'enseigne en France, mais pas dans d'autres tels que Rosny-sous-Bois ou Val d'Europe, en banlieue est. Et encore, les quantités étaient plutôt faibles. C'est dommage pour nous, effectivement. Mais Uniqlo étant une enseigne de prêt-à-porter avant tout, je comprends aussi que les vêtements techniques pour le tennis n'aient pas droit à une attention plus particulière.
  5. Remplacement Wilson Pro Staff 97 CV

    Comme je n'ai testé aucun des cadres de ta short list, je ne peux pas te donner mon avis sur ceux-là. Par contre, comme j'avais une Pro Staff 97 avant, je peux participer à tes noeuds dans le cerveau en rajoutant des références (mais ça, c'est le risque qu'on prend quand on poste sur Classim). La Pure Strike 100 est une très bonne suggestion. Elle est étonnamment maniable, très précise, tolérante et d'une puissance certes relative mais plutôt intéressante. J'ai aimé sa polyvalence, qui est un aspect sur laquelle je ne l'attendais pas du tout. Par contre, je l'ai trouvé justement un peu trop... polyvalente. Elle est bonne partout mais pas spécialement enthousiasmante dans un domaine en particulier. De fait, elle m'a semblé manquer d'un peu de charme, même si son toucher est plutôt intéressant. C'est ce qui fait que je lui ai préféré l'Artengo TR960 Precision, qui a été un coup de coeur. Question de goût subjectif peut-être, j'ai trouvé les sensations à la frappe plus agréables, plus feutrées, ce qui lui donne un bien meilleur toucher. Par rapport à la Pure Strike 100, j'ai trouvé l'Artengo aussi précise, plus maniable, et, de mémoire, un poil moins puissante. Il vaut mieux avoir une bonne technique pour l'apprécier à sa juste valeur, mais globalement, c'est une raquette très attachante. Moi qui aime les sensations, j'ai été plus comblé par l'Artengo. Mais ma vraie suggestion, c'est la Babolat Pure Strike 16/19. D'abord, je trouve qu'elle réunit justement les qualités deux raquettes citées : maniabilité, précision, toucher. Elle est un peu en retrait côté tolérance, petit tamis oblige, mais d'une part, ce n'est pas flagrant, d'autant qu'elle pardonne bien les erreurs de centrage, et d'autre part, elle y gagne en puissance (de manière relative, toujours) et en stabilité. Mais mieux que ça : de manière générale, elle m'a fait penser à... la Pro Staff 97, en beaucoup plus maniable et moins exigeante. Alors, oui, les 305g sur la balance (sans le cordage) peuvent être un frein, et c'est pour ça que ça demande un essai sur plusieurs jours. Mais sa grande maniabilité (par rapport à cette catégorie de poids et face aux raquettes de 300g) peut compenser cela... et elle reste, évidemment, bien plus maniable qu'une Pro Staff 97. Bref, si tu cherches une alternative à la Wilson, je te propose de tester la Pure Strike 16/19. Si tu veux quand même un tamis de 645cm² pour la tolérance, essaie la TR960 Precision (et passe outre le côté "raquette de Décathlon", parce qu'elle peut être une bonne surprise). Et si tu souhaites la raquette la plus polyvalente, mon avis serait de t'orienter vers la Pure Strike 100.
  6. Syndrôme double fautes ?

    La grosse déprime du tennis est un sentiment que je ne peux que comprendre, l'ayant vécu il y a un an tout pile. Et le démarrage de saison par des double-fautes, je la comprends aussi, c'est ce que j'ai vécu lors de mon premier match cette saison. Dans mon cas personnel, j'avais perdu mon service depuis quelques mois, et cet été, j'avais commencé à le retrouver. Et puis, la veille de mon match, je joue un amical, et, miracle !, mon service était revenu ! Pendant toute la session de cette rencontre non-officielle, je n'ai pas fait plus de 3 doubles, j'avais un service fluide, puissant, instinctif. Et le lendemain, jour du match, le service disparait sans coup férir. Je perds alors le match sans gagner un seul de mes jeux d'engagement. Du coup, j'ajoute mon petit avis personnel : je pense que l'enjeu du match t'entraîne inconsciemment vers une micro-erreur technique, un toute petite déviation sur ton geste, ton placement ou tes sensations. Un oeil externe et/ou un visionnage vidéo pourrait peut-être t'aider à trouver le déclic. Manger du service à l'entraînement peut être utile si ça t'amène vers ce déclic, mais je pense qu'il faut que tu prennes du recul dans un premier temps.
  7. Ten'Up, ex-espace licencié

    C'est effectivement une blague, comme il l'a écrit dans son contenu masqué.
  8. Ten'Up, ex-espace licencié

    D'ailleurs, c'est quoi la définition d'un palmarès "loisirs", dans la mesure où seuls sont comptés dans Ten'Up les matchs qu'on fait en compétition ?
  9. Pure Strike 2019

    Question existentielle du jour : il semble que les Pure Strike 2019 et 2017 sortent des mêmes moules. Vous pensez que leurs joncs sont compatibles entre elles ? (La question porte davantage sur la version 16/19, pour mon cas personnel, mais la réponse m'intéresse aussi pour les autres versions, pour ma curiosité tout aussi personnelle)
  10. Votre Classement 2019/2020

    Moi je suis en C, le mail m'est arrivé à 11h09. Et je finis la saison à 30/2 (soit un classement de plus que mon meilleur classement, et deux de plus que celui que j'avais au début de la saison). Merci le 30/4 qui est monté 30/1 (coeff 0,6, donc 54 points), et surtout, merci à ma première victoire de la saison passée, dont mon adversaire est monté 30/2 (60 points) alors que j'étais tellement persuadé qu'il allait rester 30/4 au vu de son maigre historique de compétition. Et l'un des deux 40 que j'ai battus et qui n'avait aucune victoire à son actif jusqu'à la semaine dernière en a remporté une en toute fin de saison et passe 30/5. A coefficient 0,8, il me rapporte 12 points, ce qui est mieux que rien (surtout que je pensais qu'il finirait sur une saison vierge).
  11. Ten'Up, ex-espace licencié

    D'ailleurs... Je ne trouve plus la partie qui permet de faire une recherche de licencié, sur la version Web en tout cas.
  12. Du coup, y'a moyen de te demander ta main ? Sinon, une idée pour faciliter l'organisation des tournois serait de réformer le droit du travail pour donner le droit de s'absenter du boulot dans le but de jouer un match. Cela permettrait de programmer les rencontres en semaine au lieu de tout entasser les samedis et les dimanches. Je vais écrire à Emmanuel pour lui suggérer cette idée (qu'il va forcément approuver, vu qu'il est 30/2 ou un truc du genre).
  13. Euh.... En fait, j'ai un peu honte, mais... Je crois bien que je découvre totalement cette règle des 5min d'échauffement ! En 14 ans de compétition (wow ! Déjà !), aucun JA n'a précisé qu'il y avait une règle, donc je pensais que c'était laissé à notre libre arbitre, dans une limite raisonnable. Et comme j'ai toujours laissé l'initiative à mon adversaire de décider du temps d'échauffement, du moment où on faisait des volées ou de celui où on s'échauffait au service, et qu'à chaque fois, ça a toujours duré 15 minutes, j'ai cru que c'était l'usage. Mais sinon, je trouve que 5 minutes, c'est un peu court. Comme Grumms, l'idée pour moi est surtout de prendre la mesure du terrain et des lieux. Mais bon, si c'est la règle...
  14. Je ne me posais pas la question dans une volonté de suggérer des changements, mais beaucoup plus pour comprendre la définition de "club de tennis". J'avais une idée, et je constate qu'un club (qui n'est donc pas forcément celui dans lequel j'ai mon adhésion) n'a pas la même, loin de là, donc je voulais avoir votre point de vue pour savoir si je me suis trompé depuis toutes ces années. En fait, j'ai un pote dans ce fameux club (le même pote que celui qui était amoureux de Céline de la classe de 3ème B et qui me demandait des conseils, voyez-vous ) qui a à peu près la même vision que moi et qui a été dans le bureau. C'est en l'intégrant qu'il s'est rendu compte de cette divergence : il avait créé une affichette avec un ton décalé, et il s'est fait sévèrement réprimander par le président qui jugeait que cela ne correspondait pas aux valeurs du club, ajoutant qu'il allait sonder les parents d'élèves à ce sujet. Et lorsque, plus tard, ce président affirmera dans un magazine local que la mission du club est d'éduquer l'enfant (ce n'est pas ce qu'il a dit mot pour mot, il a dit un truc plus complet, mais bel et bien tourné dans ce sens), ça a confirmé cette divergence d'opinion. D'où mes petites interrogations actuelles. Mais je n'irai pas jusqu'à penser qu'il faut laisser la pédagogie et la formation à des structures dédiées pour mieux laisser les clubs organiser des soirées barbecues avec ses adhérents adultes, loin de là ! J'avais juste imaginé un club comme une structure de pratique avant tout, apte à assurer, pour cela, la formation auprès des débutants, adultes comme enfants. Et ça m'étonnait de voir un président mentionner immédiatement et exclusivement le bien-être de l'enfant quand il définit son club. (Après, moi, tant que j'ai des courts disponibles et des partenaires, ça me va) Oui, mais tu dis ça pour que je signe chez vous. Plus sérieusement, ça doit, effectivement comme tu dis, être dû au fait que les parents qui veulent que leurs enfants soient formés iront plus mécaniquement vers les grosses structures, là où les petits clubs comme Chevry seront majoritairement fréquentés par les adultes qui cherchent un environnement convivial pour jouer et s'entraîner. En vous lisant, je comprends un peu mieux : les visions peuvent varier, tout dépend du projet dans lequel s'inscrivent les clubs... et des personnes qui les dirigent, comme le dit Vlad.
  15. Salut à tous, et particulièrement à celles et ceux qui touchent de près ou de loin à la gestion d'un club de tennis ! J'ai une question qui me taraude depuis quelques mois, et j'aimerais avoir votre point de vue : quels sont, selon vous, l'esprit d'un club de tennis (de VOTRE club de tennis) et la mission dont il doit s'investir ? Je m'interroge, parce qu'un des clubs que je cotoie (et que je ne citerai pas, mais ce n'est pas forcément celui dans lequel je joue - pas forcément...) a une vision qui m'étonne : il semble donner la priorité à la formation des plus jeunes. Jusque là, rien de bien répréhensif, un club est là aussi pour enseigner. Non, ce qui m'interpelle, c'est que plus je côtoie ce club, et plus j'ai le sentiment d'avoir affaire à une académie de tennis : quand on aborde la question des valeurs du club, il est exclusivement question d'accompagner l'enfant et de lui transmettre un état d'esprit. Quand ce club parle de sa mission, il ne cite que les enfants, leur progression, la voie qu'on peut leur donner à suivre. Pour ma part, mon point de vue est qu'un club de tennis (ou un club de sport de manière générale) doit aussi et surtout prôner le plaisir, le loisir et la convivialité. Et cela inclut les adhérents adultes, en loisir ou en enseignement. Bien sûr, je sais les adultes sont beaucoup moins rentables financièrement (d'ailleurs, si quelqu'un pouvait m'expliquer pourquoi...), mais pour moi, un club est d'abord un lieu de vie où l'on pratique une activité et où on rencontre des personnes partageant une même passion. Ce n'est pas incompatible avec une structure de formation dès le plus jeune âge, et je pense qu'il est plus intéressant de donner l'image d'un club où l'on pratique et où l'on peut apprendre que de privilégier l'image d'un club ultra-pédagogique. Cette vision me gêne un peu, parce que dès lors que le club en question veut innover et proposer des choses, il va d'abord s'orienter vers l'enfant. Ou en tout cas, c'est l'impression que ça me laisse ; si ça se trouve, ils ont tout simplement du mal à mobiliser les adhérents adultes. Qu'est-ce que je vous en pensez ? Me suis-je trompé sur l'idée que je me faisais d'un club de tennis ?
×