Jump to content
Forums Tennis-Classim
Sign in to follow this  
ToutesSurfaces

Jouer un petit "Nadal"

Recommended Posts

Salut à tous,

je viens de me manger un 6/0 qui a pris une heure... ! C'est dire la bataille que ça a été sur chaque jeu... Cet adversaire est ma nemesis, clairement. j'ai un jeu normalement à plat, en attaque du fond. Lui, 1m72, une condition physique excellente, une vitesse de course latérale ou avant-arrière exceptionnelle (une explosivité au départ surtout qui est folle à nos niveaux), un bon coup d'oeil, un coup droit extrêmement lifté, parfois très haut, lourd, un revers une main stable, son coup faible si on peut dire est le service. J'étais pas super en jambe, mais j'avais quand même un niveau correct, pas trop de fautes, seul mon service m'a un peu déçu car j'ai eu peu de points gratuits en première (peut-être trois ou quatre sur le set, maximum), mais j'ai fait très peu de doubles. Ma tactique contre lui est de jouer son revers tant que je peux, pour ouvrir le terrain sur son CD et placer mes attaques de ce côté-là. Je tenais pas mal l'échange. Lui a dû faire moins de 7/8 fautes directes (je m'en souviens de trois, c'est dire).

Il y a eu des séquences défensives de dingue de son côté, il courait comme je l'ai rarement vu. Pour cadrer, disons que je devais faire "trois fois le point" pour le remporter. Un exemple, sa plus belle défense : je sers bien sur son revers, il remet une balle attaquable, donc je rentre sur son revers en frappant en CD décroisé. Il remet bien, je rattaque très bien sur son CD, côté court ouvert. Contre 70% de mes adversaires j'aurais fait le point gagnant sur ce deuxième coup de raquette, mais bien sûr, il me la remet, une balle de défense en cloche que je peux smasher. Je smash côté revers, pas assez profond, mais quand même plutôt réussi, il me refait la même défense en cloche, je re-smash ! je le réussis, là encore je me dis : c'est bon, il est trop loin... Mais non, il se rue dessus et en tout bout de course arrive à me remettre ça long de ligne... un très beau passing que j'estime mal -mais je suis quand même surpris et scotché de sa défense, et ça fait point gagnant pour lui en revenant à 10cm de la ligne... Voilà le genre de trucs que j'ai mangé toute la matinée ! De tous les adversaires que j'ai joués en 15 ans de tennis, c'est vraiment ce que j'ai rencontré qui se rapproche le plus de Nadal (toutes choses égales par ailleurs comme on dit!) en droitier. J'ai pourtant été assez lucide, j'ai dû tenter 3 ou 4 amorties pas trop mal touchées, au bon moment, et je me rappelle n'avoir marqué qu'un point comme ça, et encore il était dessus, mais a fait faute en la remettant.

J'avoue être un peu désemparé contre lui. Je me rends compte que mentalement il arrive à me mettre une pression difficile à gérer pour un jeu d'attaque comme le mien : je sais que ça va revenir plus d'une fois, et même si j'arrive à ne pas me crisper et à ne pas "balancer", ne pas trouver de solution tactique et être poussé dans ses limites en puissance est compliqué à gérer.

Alors il est évident que contre ce type de joueurs, je dois être capable de vraiment bien servir (je m'entraîne suffisamment au service pour y arriver, environ 3h de seaux par semaine quand même, depuis deux mois). Probablement qu'il faut que je sois plus agressif sur mes retours vu qu'il ne met pas beaucoup de pression sur ses services. D'ailleurs tous ses jeux de service vont à égalité/avantage. Vous me direz aussi sans doute que je ne monte pas suffisamment au filet contre ce type de joueurs, ce qui est archi vrai, mais il a une bonne main, il est habitué à jouer des balles très au-dessus du filet, lobe super bien. Et mes montées ne sont pas assez maîtrisées pour je que compte dessus en match. Donc c'est un aspect à travailler.

Mais voyez-vous autre chose que la tactique "jouer sur le coup faible pour s'ouvrir le court" ? Comme il a un centre de gravité bas, les balles slicées dans les jambes -que je ne joue sans doute pas assez souvent et pas assez bien- ne sont particulièrement décisives contre lui... J'ai jamais trop tenté de jouer fort et long sur lui aussi, contre un autre adversaire défensif mais très différent, ça avait bien fonctionné...

EDIT : en y repensant, ça fait plusieurs fois que je me dis que je dois sans doute plus chercher le contre-pied, vu la qualité de sa course. Peut-être plus varier les longueurs de balles aussi, car sur le gauche-droite régulier, il est trop fort.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu devrais lire winning ugly. De ce que tu décris le chapitre "don't let a runner run" me semble être approprié. 

Si le mec aime défendre et courir, il faut le faire attaquer et ne pas le faire courir. Plus tu surjoues contre ce genre de mec, plus tu vas rater et plus il va se régaler en défense. Si ta tactique d'attaquant ne fonctionne pas, il faut essayer autre chose. Contre un mec comme ça, si mon jeu d'attaque ne fonctionne pas, je vais le tester en jouant mou au centre (bas en slice et haut) ou sur son coup faible (les balles hautes, longues et molles sur les revers à 1 main, ça marche souvent bien) en variant les longueurs, je vais le faire monter au filet, je vais le faire attaquer

Et puis parfois, le mec est juste meilleur et tu perds!

  • Like 1
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, kramer a dit :

Tu devrais lire winning ugly. De ce que tu décris le chapitre "don't let a runner run" me semble être approprié. 

Si le mec aime défendre et courir, il faut le faire attaquer et ne pas le faire courir. Plus tu surjoues contre ce genre de mec, plus tu vas rater et plus il va se régaler en défense. Si ta tactique d'attaquant ne fonctionne pas, il faut essayer autre chose. Contre un mec comme ça, si mon jeu d'attaque ne fonctionne pas, je vais le tester en jouant mou au centre (bas en slice et haut) ou sur son coup faible (les balles hautes, longues et molles sur les revers à 1 main, ça marche souvent bien) en variant les longueurs, je vais le faire monter au filet, je vais le faire attaquer

Et puis parfois, le mec est juste meilleur et tu perds!

Oui, clairement aujourd'hui il était plus fort. Je vois mal comment j'aurais pu le battre. Il m'a plusieurs fois dit qu'il s'étonnait lui-même de ses courses et de sa capacité à remettre mes attaques (dont la fameuse défense que j'ai racontée) et s'est senti exceptionnellement en jambe. Mais quand même, ne pas "valider" un seul jeu ou break en ayant eu des balles à chaque fois, c'est rageant.

Winning ugly, oui, il faudrait que je me le procure.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Petite anecdote, l'année dernière je joue un argentin, assimilé 15, sauf que je savais qu'une semaine après, à l'intermédiaire il allait monter 3/6 et vu les résultats de ses adversaires je savais qu'il allait se maintenir à 3/6 au classement final. Je voulais absolument gagner.

Je l'avais déjà vu jouer. Une sorte de Berasategui. Prise revers en coup droit, énormément de lift et haut sur le revers adverse et dès qu'il a du temps pour placer son coup droit il te met à 3 mètres en passant la balle deux mètres au dessus du filet. Revers à deux mains plutôt à plat recouvert de remise avec peu de fautes et une bonne longueur. Des jambes exceptionnelles : grosse vitesse de déplacement aussi bien latérale que verticale et grosse endurance. Points faibels: service moyen (même service en première et en seconde, en slift) , mauvaise main dans le petit jeu, n'a pas l'habitude de jouer verticalement mais plutôt latéralement, mauvais shop de revers, a plus de mal sur les balles rapides à plat sur son coup droit, volée très moyenne, joue loin de sa ligne.

On joue en indoor ce qui m'avantage sur le papier mais les conditions ne sont pas très rapides, par contre du coup moins de lourdeur dans les balles et pas de vent pour prendre la balle tôt.

Je démarre en jouant mon jeu, plutôt offensif prise de balle précoce. Pas trop de sensations ce jour-là, comme prévu il me pilonne le revers avec ses balles bombées ultra liftées en attendant la faute ou une balle courte et il me punit avec son coup droit: 3/0 double break pour lui, pourtant j'ai eu des balles de jeu et je me sens déjà crevé.

Je sais que je peux me régler mais je vais y laisser des plumes physiquement et il a gagné tous ses matchs en trois sets. je décide donc de ne pas le faire courir car il adore ça et te remets absolument tout (même de superbes amorties derrière le filet). Je décide d'arrêter de jouer long car il me renvoie la balle encore plus longue avec beaucoup de poids et de volume et tourne tout le temps autour de son revers avec une grosse vitesse de déplacement. Je décide de prendre toutes les balles phases montantes en shop de revers et de joué court dans le carré côté revers et je ne fais que ça, je ne cherche même pas à décaler en coup droit, que du shop court (sur son revers car en coup droit avec sa prise ultra fermée il arrive à les relever et me mettre des gros pains, d'où l'intérêt de les prendre phase montante pour lui prendre du temps et éviter qu'il se décale). 

résultat il est complètement perturbé, il n'arrive pas à correctement redresser ces balles avec son revers et je me retrouve avec des balles attaquables avec mon revers, du coup je frappe mes revers prise de balle tôt, très longues, dans son replacement, du coup il frappe ces balles en reculant et je me retrouve avec des balles courtes que je peux attaquer en coup droit (quand il n'a pas déjà fait la faute au bout de trois quatre revers shoppés de suite).

Je gagne 6/3 il est ultra énervé (d'habitude il ne dit rien sur le court à part pour crier "vamos:!").

Il perd patience, il se met à être beaucoup plus agressif, frapper avec moins d'effets, monter souvent à la volée après ses attaques sur mes chips courts où je mets des fracs en passing sur lui et il finit par rater sa volée.  je décide tout ramener, rejouer haut et long quand je suis loin, et rejouer court shoppé en revers quand je suis dans le terrain, je cours partout, je ne veux lui laisser aucune chance de revenir et je ne veux pas aller à un troisième set; Soit il fais des fautes soit j'arrive à le contrer, il est de plus en plus énervé. Je me détache 4/1.

Là je me déconcentre un peu, et lui se remet à reprendre sa tactique habituelle (je soupconne son coach de lui avoir adressé quelques mots à un moment ...).

Je me reconcentre et je refais ce que je faisais au premier set. Il finira par aller à la faute laa plupart du temps et je gagnerai 6/4.

2 heures de jeu à sortir un spectacle pas terrible à regarder mais efficace.

Il était bien dégouté.

Et sinon cet été, je joue un 5/6 , français, qui jouait pareil sauf que lui il jouait plutôt revers shoppé. Là j'ai cherché à jouer plutôt avec du volume plein coup droit long de ligne (en général ces mecs là avec ^rise ultra fermée n'aime pas les balles au niveau de l'épaule en coup droit, ils ne savent pas les prendre si elles ne sont pas en phase descendante) pour qu'il me rejoue bombé sur le revers ou au centre, et là je peux facilement jouer sur son revers, il n'a pas le temps de se décaler côté coup droit et forcément il était obligé de jouer en revers shoppé sauf que moi du shop sur mon revers j'aime bien ça. Du coup je le fixais dans la diago avec mon revers lifté jusqu'à qu'il me fasse un revers shoppé plus court, que je pouvais décaler en coup droit pour finir le point ou au moins finir à la volée après une attaque de coup droit.

Après suivant le niveau ce n'est pas forcément facile à mettre en place (les prises de tôt, relever en revers des shops rasants ...) mais s'il n'est pas seconde série c'est qu'il doit avoir plein de lacunes.

 

Comme le dit Kramer, faut éviter de jouer dans sa filière à savoir le faire courir latéralement, essayer d'attaquer toutes ses balles bombées ... Evite de te crever pour rien, soit patient, quand il joue long rejoue long au centre, quand c'est plus court rejoue court au centre, légèrement croisé sur son point faible le revers sans qu'il puisse décaler en coup droit. S'il n'y a pas de combat physique, de coups en bout de course et que tu évites les fautes... il risque de s'énerver et va finir par attaquer, et même s'il a un bon coup droit, s'il n'est pas habitué à faire des attaques sur des balles courtes et basses il va forcément faire des fautes . Sur des coups auxquels on n'est pas habitué à jouer à l'entrainement ou en match on peut être bon sur quelques points mais généralement le ratio est négatif 99% du temps. 

Et si tout ça ne marche pas c'est juste qu'il était plus fort.

En tous cas, avec mon physique de merde, je ne m'amuse pas à essayer de déborder un "petit Nadal", car sur la longueur du match je sais que je vais perdre, jer me concentre sur le fait de jouer une filière qu'il n'aime pas en me disant que je m'amuserai plus le match d'après après avoir gagné celui-ci :)

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, ToutesSurfaces a dit :

EDIT : en y repensant, ça fait plusieurs fois que je me dis que je dois sans doute plus chercher le contre-pied, vu la qualité de sa course. Peut-être plus varier les longueurs de balles aussi, car sur le gauche-droite régulier, il est trop fort.

Joue sur lui, si c'est à bas niveau, ça marche à presque tous les coups. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, John Dunbar a dit :

Joue sur lui, si c'est à bas niveau, ça marche à presque tous les coups. 

Il est NC mais en club cette année et faisait de la compète jeune. Je pense qu'il joue autour de 30/2 habituellement, mais ce matin ça valait au moins 30. Après on a fait qu'un seul set. Ouais, jouer dessus c'est une tactique que j'aime bien, j'y ai pensé trop tard.

 

Il y a 6 heures, jackalian a dit :

Petite anecdote, l'année dernière je joue un argentin, assimilé 15, sauf que je savais qu'une semaine après, à l'intermédiaire il allait monter 3/6 et vu les résultats de ses adversaires je savais qu'il allait se maintenir à 3/6 au classement final. Je voulais absolument gagner.

Je l'avais déjà vu jouer. Une sorte de Berasategui. Prise revers en coup droit, énormément de lift et haut sur le revers adverse et dès qu'il a du temps pour placer son coup droit il te met à 3 mètres en passant la balle deux mètres au dessus du filet. Revers à deux mains plutôt à plat recouvert de remise avec peu de fautes et une bonne longueur. Des jambes exceptionnelles : grosse vitesse de déplacement aussi bien latérale que verticale et grosse endurance. Points faibels: service moyen (même service en première et en seconde, en slift) , mauvaise main dans le petit jeu, n'a pas l'habitude de jouer verticalement mais plutôt latéralement, mauvais shop de revers, a plus de mal sur les balles rapides à plat sur son coup droit, volée très moyenne, joue loin de sa ligne.

On joue en indoor ce qui m'avantage sur le papier mais les conditions ne sont pas très rapides, par contre du coup moins de lourdeur dans les balles et pas de vent pour prendre la balle tôt.

Je démarre en jouant mon jeu, plutôt offensif prise de balle précoce. Pas trop de sensations ce jour-là, comme prévu il me pilonne le revers avec ses balles bombées ultra liftées en attendant la faute ou une balle courte et il me punit avec son coup droit: 3/0 double break pour lui, pourtant j'ai eu des balles de jeu et je me sens déjà crevé.

Je sais que je peux me régler mais je vais y laisser des plumes physiquement et il a gagné tous ses matchs en trois sets. je décide donc de ne pas le faire courir car il adore ça et te remets absolument tout (même de superbes amorties derrière le filet). Je décide d'arrêter de jouer long car il me renvoie la balle encore plus longue avec beaucoup de poids et de volume et tourne tout le temps autour de son revers avec une grosse vitesse de déplacement. Je décide de prendre toutes les balles phases montantes en shop de revers et de joué court dans le carré côté revers et je ne fais que ça, je ne cherche même pas à décaler en coup droit, que du shop court (sur son revers car en coup droit avec sa prise ultra fermée il arrive à les relever et me mettre des gros pains, d'où l'intérêt de les prendre phase montante pour lui prendre du temps et éviter qu'il se décale). 

résultat il est complètement perturbé, il n'arrive pas à correctement redresser ces balles avec son revers et je me retrouve avec des balles attaquables avec mon revers, du coup je frappe mes revers prise de balle tôt, très longues, dans son replacement, du coup il frappe ces balles en reculant et je me retrouve avec des balles courtes que je peux attaquer en coup droit (quand il n'a pas déjà fait la faute au bout de trois quatre revers shoppés de suite).

Je gagne 6/3 il est ultra énervé (d'habitude il ne dit rien sur le court à part pour crier "vamos:!").

Il perd patience, il se met à être beaucoup plus agressif, frapper avec moins d'effets, monter souvent à la volée après ses attaques sur mes chips courts où je mets des fracs en passing sur lui et il finit par rater sa volée.  je décide tout ramener, rejouer haut et long quand je suis loin, et rejouer court shoppé en revers quand je suis dans le terrain, je cours partout, je ne veux lui laisser aucune chance de revenir et je ne veux pas aller à un troisième set; Soit il fais des fautes soit j'arrive à le contrer, il est de plus en plus énervé. Je me détache 4/1.

Là je me déconcentre un peu, et lui se remet à reprendre sa tactique habituelle (je soupconne son coach de lui avoir adressé quelques mots à un moment ...).

Je me reconcentre et je refais ce que je faisais au premier set. Il finira par aller à la faute laa plupart du temps et je gagnerai 6/4.

2 heures de jeu à sortir un spectacle pas terrible à regarder mais efficace.

Il était bien dégouté.

Et sinon cet été, je joue un 5/6 , français, qui jouait pareil sauf que lui il jouait plutôt revers shoppé. Là j'ai cherché à jouer plutôt avec du volume plein coup droit long de ligne (en général ces mecs là avec ^rise ultra fermée n'aime pas les balles au niveau de l'épaule en coup droit, ils ne savent pas les prendre si elles ne sont pas en phase descendante) pour qu'il me rejoue bombé sur le revers ou au centre, et là je peux facilement jouer sur son revers, il n'a pas le temps de se décaler côté coup droit et forcément il était obligé de jouer en revers shoppé sauf que moi du shop sur mon revers j'aime bien ça. Du coup je le fixais dans la diago avec mon revers lifté jusqu'à qu'il me fasse un revers shoppé plus court, que je pouvais décaler en coup droit pour finir le point ou au moins finir à la volée après une attaque de coup droit.

Après suivant le niveau ce n'est pas forcément facile à mettre en place (les prises de tôt, relever en revers des shops rasants ...) mais s'il n'est pas seconde série c'est qu'il doit avoir plein de lacunes.

 

Comme le dit Kramer, faut éviter de jouer dans sa filière à savoir le faire courir latéralement, essayer d'attaquer toutes ses balles bombées ... Evite de te crever pour rien, soit patient, quand il joue long rejoue long au centre, quand c'est plus court rejoue court au centre, légèrement croisé sur son point faible le revers sans qu'il puisse décaler en coup droit. S'il n'y a pas de combat physique, de coups en bout de course et que tu évites les fautes... il risque de s'énerver et va finir par attaquer, et même s'il a un bon coup droit, s'il n'est pas habitué à faire des attaques sur des balles courtes et basses il va forcément faire des fautes . Sur des coups auxquels on n'est pas habitué à jouer à l'entrainement ou en match on peut être bon sur quelques points mais généralement le ratio est négatif 99% du temps. 

Et si tout ça ne marche pas c'est juste qu'il était plus fort.

En tous cas, avec mon physique de merde, je ne m'amuse pas à essayer de déborder un "petit Nadal", car sur la longueur du match je sais que je vais perdre, jer me concentre sur le fait de jouer une filière qu'il n'aime pas en me disant que je m'amuserai plus le match d'après après avoir gagné celui-ci :)

Sympa l'anecdote ! ça demande plus de lucidité que j'en ai pour l'instant dans le feu de l'action, mais oui, pourrir le jeu est une excellente tactique que je n'emploie plus depuis longtemps. Mais si je veux gagner je dois être prêt à ça.

Demain je joue avec mon collègue 15/1 et qui me fait quasi office de coach, je pense qu'on va travailler des choses dans ce sens-là...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, ToutesSurfaces a dit :

Il est NC mais en club cette année et faisait de la compète jeune. Je pense qu'il joue autour de 30/2 habituellement, mais ce matin ça valait au moins 30. Après on a fait qu'un seul set. Ouais, jouer dessus c'est une tactique que j'aime bien, j'y ai pensé trop tard.

 

Sympa l'anecdote ! ça demande plus de lucidité que j'en ai pour l'instant dans le feu de l'action, mais oui, pourrir le jeu est une excellente tactique que je n'emploie plus depuis longtemps. Mais si je veux gagner je dois être prêt à ça.

Demain je joue avec mon collègue 15/1 et qui me fait quasi office de coach, je pense qu'on va travailler des choses dans ce sens-là...

Toutafé. faut se dire que ce genre d'adversaire essaye de pourrir ton jeu, donc pas de scrupules à essayer de lui pourrir le sien. C'est ça aussi le tennis, essayer de trouver des solutions. C'est un jeu qui offre tellement de possibilités. Au delà du tennis plaisir, faut savoir essayer de gagner parfois. 

J'ai beau avoir un jeu d'attaque, j'aime jouer les limeurs (sauf les limeurs plus forts que moi :D ) et de leur faire sauter leurs phases de jeu favorite. Qu'ils choppent, fassent des rondelles, ... peu importe, ils veulent me pourrir mon jeu, je vais leur pourrir le leur. Et puis contre ce genre d'adversaire (sauf à la volée) tu peux te dire que y a peu de chance qu'ils fassent des points gagnants, donc à moins de leur donner les points, si tu ne fais pas de fautes, ils va bien falloir qu'à un moment donné ils viennent les chercher les points ;) et toi ca te laisse le temps de te régler, de mettre en place une ou plusieurs stratégies...

  • Like 2
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

×