Jump to content
Forums Tennis-Classim
T1T1

Fed Cup 2012

Recommended Posts

Bon pour faire plaisir à Gros Bob, on continue ici :judge:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je remets les dernier posts intéressants :

Vaut mieux laisser Escudé avec les filles sinon il risque de postuler pour devenir capitaine chez les hommes :online2long:

Non mais sinon juste comme ça faut arrêter de faire porter le chapeau au capitaine, la joueuse la mieux classée derrière Bartoli elle est 62e, et sur les 6 françaises dans le top 100, y'en a 3 qui sont derrière la 90e place. La France n'a rien à faire dans le groupe mondial, et sa légitimité dans la 2e division (désolé je connais pas la terminologie exacte) est très loin d'être évidente, en comparaison de la Chine par exemple qui pourrait être un adversaire en barrages, et dont les 3 premières joueuses se classent en 9e, 17e et 35e position du classement WTA.

En France on est pas bons au cricket et personne s'étonne qu'on soit pas présents dans les grandes compétitions internationales, ben pour le tennis féminin on est dans la même situation, faut se faire une raison.

Escudé si tu lui files Nadal et Ferrer dans son équipe, il te gagne la coupe Davis.

C'est pas lui qui est sur le terrain, c'est les joueuses Françaises, et si les joueuses Françaises c'est des billes, il y peut pas grand chose.

Non, Nadal ne viendra pas, il y a tonton derrière.

Et si on avait Wozniacki, ce serait son père.

En effet, mais je pense pas qu'il refuse de s'entraîner si c'est quelqu'un d'autre que tonton qui lui envoie les balles du panier.

Et de toute façon, je suis pas sûr de ce que j'avance, mais il me semble quand même que les règles auxquelles Bartoli ne veut pas se plier, c'est la Fédé qui les édictes, pas Escudé, qui dans ce cas là n'est qu'un exécutant (merci de me corriger si je raconte de âneries)

Bon bah moi je vais créer une présipauté, et je vais filer la nationalité à Federer, Djoko, Llodra et Nestor, et puis aussi à Jo et Ferrer (faut palier les pauses couches de papy Fed et les gastros de Nole). Je prends pas Rafa pour 3 raisons :

1/ j'aime pas son jeu

2/ j'aime pas son oncle

3/ faut vraiment qu'il arrête de faire des déclarations aux médias (cf sa sortie sur l'affaire Contador)

Avec Courier comme coach.

Chez les filles je prends, Wozniacki, Ivanovic, Kirilenko et Radwanska. Kournikova sera coach. On gagnera peut-être pas la Fed cup, mais au moins ça fera de jolies photos.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon bah moi je vais créer une présipauté, et je vais filer la nationalité à Federer, Djoko, Llodra et Nestor, et puis aussi à Jo et Ferrer (faut palier les pauses couches de papy Fed et les gastros de Nole). Je prends pas Rafa pour 3 raisons :

1/ j'aime pas son jeu

2/ j'aime pas son oncle

3/ faut vraiment qu'il arrête de faire des déclarations aux médias (cf sa sortie sur l'affaire Contador)

Avec Courier comme coach.

Chez les filles je prends, Wozniacki, Ivanovic, Kirilenko et Radwanska. Kournikova sera coach. On gagnera peut-être pas la Fed cup, mais au moins ça fera de jolies photos.

Pourquoi pas plutôt Zimonjic ou les frères Bryan? Mac enroe en coach, le premier qui moufte, bam!!!

wozniacki, il y a papa derrière, mais avec kvitova on peut même gagner.

Share this post


Link to post
Share on other sites

edit double post

Share this post


Link to post
Share on other sites

Chez les filles je prends, Wozniacki, Ivanovic, Kirilenko et Radwanska Sharapova. Kournikova sera coach. On gagnera peut-être pas la Fed cup, mais au moins ça fera de jolies photos.

Ben à la limite tant mieux, les jolies photo ça rapporte plus de pognon que la victoire en Fed Cup :w00t:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben à la limite tant mieux, les jolies photo ça rapporte plus de pognon que la victoire en Fed Cup :w00t:

Alors faut carrement prendre Gisele Bundchen, Charlize Theron, Doutzen Kroes...on gagnera pas un point mais je veux bien être coach... :wub:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pourquoi pas plutôt Zimonjic ou les frères Bryan? Mac enroe en coach, le premier qui moufte, bam!!!

wozniacki, il y a papa derrière, mais avec kvitova on peut même gagner.

Parce que Nestor c'est le partenaire de LLodra tout au long de l'année?

J'aime pas les Bryan.

Big Mac ok comme coach, mais j'aime bien Courier.

Wozniacki elle n'a pas déjà viré papa? Sinon pas grave je prends Cibulkova.

Ben à la limite tant mieux, les jolies photo ça rapporte plus de pognon que la victoire en Fed Cup :w00t:

Sharapova elle fait vraiment trop de bruit.

Sinon le pognon c'était bien là l'idée :whistling:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alors faut carrement prendre Gisele Bundchen, Charlize Theron, Doutzen Kroes...on gagnera pas un point mais je veux bien être coach... :wub:

Non pour gagner du pognon faut quand même qu'elles puissent jouer en division mondiale, pas en régionale.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alors faut carrement prendre Gisele Bundchen, Charlize Theron, Doutzen Kroes...on gagnera pas un point mais je veux bien être coach... :wub:

Tu veux dire coach genre façon Europe de l'Est à la vas-y que je les engrosse pour un dopage hormonal naturel ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Aie ! démasqué... :oops:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu veux dire coach genre façon Europe de l'Est à la vas-y que je les engrosse pour un dopage hormonal naturel ?

Aie, démasqué :oops:

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.eurosport.fr/tennis/wta-paris/2012/bartoli-adorerait-revenir_sto3151431/story.shtml

Tennis - WTA Paris

13/02/2012 - 08:53 - Mis à jour le 13/02/2012 - 10:23

"J’adorerais rejouer en équipe de France"

809529-13823510-317-238.jpg

DPPI

Dans l'entretien qu'elle nous a accordé en marge de sa finale à Coubertin, Marion Bartoli confirme que sa relation nouvelle avec le public français la pousse à s'ouvrir davantage. Prête à rejouer en Fed Cup, elle attend un signal du capitaine Nicolas Escudé, même si les JO lui semblent compromis.

Pourquoi avoir attendu quatre ans pour revenir jouer à l'Open GDF Suez ?

M.B. : En 2008, j’ai fait une demi-finale à Coubertin et dans la foulée, je suis tombée malade et j’ai eu beaucoup de mal à récupérer. Le programme du circuit est tellement dense que parfois cela prend le pas sur ma très grande envie de jouer en France. Enchaîner l’Australie avec ce tournoi indoor avant de repartir de l’autre côté du globe, c’est physiquement très dur. Mais cette année, je voulais vraiment venir. Après ce qu’il s’est passé à Roland-Garros l’an passé, je me suis dit que c’était impossible de rater ce rendez-vous.

Jouer cette demi-finale Porte d’Auteuil a été déterminant pour revenir à Coubertin ?

M.B. : Oui, tout à fait. J’ai vécu des moments tellement forts que je voulais faire cet effort là. En plus, je suis N.1 française et il y avait beaucoup d’attente autour de ma venue ici. J’ai réussi à aménager mon planning pour faire ce détour et je serais quand même venue si j’étais allée loin à Melbourne.

Vous semblez plus à l’aise avec les médias et le public français avec qui le courant a l’air de passer bien mieux qu’avant... Cela n’a-t-il pas été un élément important dans votre décision de revenir ?

M.B. : Oui, ça c’est sûr. Il y a eu un énorme changement, je pense que c’est dû aussi à mon attitude qui a changé sur le terrain et en dehors aussi. On m’a découverte plus souriante, plus accessible, peut-être aussi plus naturelle, tout simplement, comme je le suis avec mes proches. Sans doute cela a-t-il plu. Le public a vu surtout que je me suis vraiment battue à Roland-Garros l’an dernier au niveau mental et tennistique, et je suis heureuse d’être parvenue à démontrer que j'étais capable de le faire ici en indoor.

Avez-vous senti une vraie difficulté à vous faire bien voir par le public ?

M.B. : Oui, mais je pense que c’était de ma "faute" en quelque sorte. C’est moi qui ne donnais pas assez aux gens. Je ne me sentais pas bien physiquement en arrivant à Paris à Roland-Garros, et cela se voyait sur moi et dans mon jeu sur terre battue qui n’est pas une surface que j’apprécie particulièrement et sur laquelle je n’arrivais pas à exprimer mon jeu. Il a fallu que je fasse de gros efforts physiques pour m’affûter davantage et me préparer au mieux pour donner le meilleur de moi et pour que les gens s'en aperçoivent.

Qu’est-ce qui a changé par exemple ?

M.B. : Ce qui est nouveau pour moi, c’est d’être reconnue de plus en plus dans la rue et de signer des autographes en France, mais aussi à l’étranger. Je n’ai jamais été élevée dans la perspective d’être absolument connue, d’être dans une sorte de star system, ou me mettre en première ligne. Je fonctionne avec humilité en me disant que tout va très vite, dans un sens comme dans un autre, et que tout peut s’arrêter du jour au lendemain. Cela ne m’empêche pas d’être très fière de mon statut et de mon parcours. Je vis quelque chose de fantastique en ayant cette carrière-là et en étant aujourd’hui septième mondiale.

Il y a un certain engouement autour de vous depuis quelques mois, au bord des courts mais aussi dans les coulisses, notamment au sujet d'un retour en équipe de France de Fed Cup que beaucoup de personnes attendent. L’avez-vous ressenti ?

M.B. : Oui effectivement, mais cela ne serait pas le cas si je n’avais pas le niveau que j’ai actuellement. Et j’ai ce niveau grâce à tout le travail que j’effectue à l’entraînement tous les jours avec mon père et à ma progression au classement. Cela n’est pas arrivé du jour au lendemain. C’est un travail très construit qui demande énormément d’implication. Il faut que je me donne à l’entraînement à fond tous les jours. Je n’ai pas le choix si je veux progresser. Donc je suis flattée que certaines personnes veuillent que je revienne jouer en Fed Cup, mais sans ce travail, je ne peux pas atteindre mon meilleur niveau de jeu. Donc jouer en équipe de France, oui, mais avec cette seule condition. J’adorerais rejouer en équipe de France, mais je ne peux pas y aller sans ça.

La France étant au bord d’une nouvelle relégation, certains membres de la Fédération seraient prêts à vous ouvrir la porte en grand en essayant de trouver un compromis entre vos conditions et les règles fédérales en place. En avez-vous discuté avec l’actuel capitaine Nicolas Escudé ?

M.B. : J’ai rencontré Nicolas, mais notre discussion a vite tourné court. Je lui ai dit: 'OK pour que je vienne, mais mon père vient aussi juste pour faire ma préparation physique.' Et il m’a répondu de suite : 'Je comprends, mais c’est non'. A partir de là, il n’y a plus eu de discussion, ni de compromis.

La raison de ce refus vient de la crainte que vous fassiez bande à part pendant la semaine et que la cohésion de groupe recherchée soit mise à mal…

M.B. : J’ai été très claire à ce sujet : je suis d’accord pour faire l’entraînement avec les filles, mais j’ai besoin de faire ma préparation physique à part car personne d’autre que mon père ne peut la faire. Une fois que je l’ai faite, je joue avec les autres, il n’y a aucun souci. Mais j’ai essuyé un refus catégorique. Si Nicolas change d’avis, je serais ravie de me venir prêter main forte à l’équipe de France. D’autant qu’il y a encore une rencontre importante à jouer en Fed Cup cette année…

Cette mésentente avec la Fédération vous ferme la porte pour disputer les jeux Olympiques. En fin d’année dernière, vous aviez indiqué que vous alliez vous battre pour y aller. Où en êtes-vous dans vos démarches ?

M.B. : Je n’ai quasiment plus aucune chance d’aller aux jeux Olympiques. Pour obtenir une invitation de la part du CIO, il faut être en accord avec sa Fédération et comme ce n’est pas le cas, j’ai plus de chance de jouer les J.O. en plantant un filet dans mon jardin que de disputer les jeux à Londres. C’est difficile à vivre car je suis 7e mondiale et mes résultats sur gazon sont très bons. Mais c’est comme ça. Cela prouve en tout cas à quel point je crois en ce je fais.

Eurosport - Propos recueillis par Sébastien PETIT, à Coubertin

Share this post


Link to post
Share on other sites

Franchement, s'ils ne sont pas capables de juste laisser Marion faire son physique à part ...

Vu ce qu'elle dit, j'imagine qu'elle serait capable de laisser Walter aux vestiaires pendant les séances tennis.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Escudé a intérêt a faire attention , il va pas faire le poids face au gros Douillet ! :mdr:

Tennis - WTA tour

13/02/2012 - 14:18 - Mis à jour le 13/02/2012 - 15:16

Douillet: "Bartoli a sa place aux J.O."

798519-13625120-317-238.jpg

AFP

En marge de la finale de l'Open GDF Suez, David Douillet a regretté que Marion Bartoli ne puisse pas disputer les J.O. à cause d'un différend avec la FFT. Le Ministre des Sports a même assuré à RMC Sport vouloir se pencher sur la question et faire tout son possible pour l'envoyer à Londres cet été.

Marion Bartoli a trouvé un allié de poids. Dans sa quête d'une place pour les jeux Olympiques, la N.1 française peut désormais compter sur le ministre des Sports en personne, David Douillet. Le double champion olympique à Atlanta et Sydney a apporté son soutien à la finaliste de Wimbledon qui ne pourra pas participer aux J.O. londoniens en raison de sa non-sélection en Fed Cup depuis plusieurs années. En cause : sa volonté de venir en sélection avec son père, condition que la FFT refuse de lui accorder. "J’ai un regret sur le fait que ça se passe mal pour la participation aux jeux olympiques. Ça me pose un petit souci, a-t-il affirmé sur RMC Sport. Je vais essayer de voir comment on peut arranger les choses."

Cette déclaration survient au lendemain de la défaite de la Tricolore en finale de l'Open GDF Suez à laquelle David Douillet a assisté. "Je n’ai quasiment plus aucune chance d’aller aux jeux Olympiques, nous a-t-elle déclaré cette semaine. Pour obtenir une invitation de la part du CIO, il faut être en accord avec sa Fédération et comme ce n’est pas le cas, j’ai plus de chance de jouer les J.O. en plantant un filet dans mon jardin que de disputer les jeux à Londres. C’est difficile à vivre car je suis 7e mondiale et mes résultats sur gazon sont très bons. Mais c’est comme ça. Cela prouve en tout cas à quel point je crois en ce je fais."

"Comment peut-on faire pour que Marion soit aux J.O. ?"

"Marion, qui est la meilleure française aujourd’hui, a toute sa place aux Jeux Olympiques pour représenter la France", affirme Douillet de son côté. En tant que ministre des Sports, je pose la question : ‘comment peut-on faire pour que Marion soit aux J.O.’ ?" Bartoli avait désespéramment demandé un arrangement avec la FFT qu'elle n'a jamais trouvé. La 7e mondiale avait alors décidé de défier l'autorité de la Fédération en essayant de se rendre sélectionnable au regard du Comité International Olympique par tous les moyens. Soutenue par la WTA, association des joueuses professionnelles du circuit féminin, elle avait même essayé de soumettre son cas à la Fédération Internationale de Tennis, voire au Tribunal Arbitral du Sport pour tenter de passer en force avant finalement de se rétracter.

"Ce n’est pas de gaieté de cœur que le capitaine se prive de Marion, a précisé en décembre dernier Lionel Faugère, responsable du dossier J.O. à la Fédération française, à RMC Sport. Ce n’est pas pour rien que les capitaines successifs se sont tour à tour rapprochés de Marion pour savoir si elle voulait jouer. Elle n’est pas intéressée pour jouer la Fed Cup. C’est son choix. (...) Elle ne veut lâcher en rien et tout imposer aux autres. Le problème, c’est qu’il y a un règlement. Personne n’a rien contre elle, mais on lui pose des règles et elle ne veut pas rentrer dedans." La Fédération s'expose en tout cas à ne faire jouer aucune Française aux jeux Olympiques, la N.2 française (Pauline Parmentier, actuelle 62e mondiale) n'étant pas pour l'instant parmi les 56 meilleures joueuses mondiales qualifiées d'office. En tout état de cause, une liste sera arrêtée après Roland-Garros le 11 juin 2012. Avec ou sans Française.

Eurosport - Sébastien PETIT

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tennis - Fed cup

14/02/2012 - 13:22 - Mis à jour le 14/02/2012 - 13:42

La Slovénie pour les Bleues

806679-13772150-317-238.jpg

AFP

Bonne nouvelle pour la France. Les protégées de Nicolas Escudé recevront la Slovénie en match de barrage du groupe mondial II de la Fed Cup les 21 et 22 avril pour éviter de tomber en troisième division. Evitant ainsi le Bélarus de Victoria Azarenka, la Chine de Na Li ou encore la Grande-Bretagne.

La France ne pouvait espérer meilleur tirage. Les Françaises joueront leur place dans le groupe mondial 2 face à la Slovénie les 21 et 22 avril prochain. Le sort a été d'autant plus clément avec la France que le tirage lui a confié l'organisation de la rencontre. C'est sur le papier de très loin le meilleur tirage possible pour l'équipe de Nicolas Escudé qui aurait également pu tomber sur le Belarus de la N.1 mondiale Victoria Azarenka, la Chine de la championne de Roland-Garros Na Li ou encore la Grande-Bretagne.

La N.1 slovène Polona Hercog, 36e mondiale, est certes mieux classée que Pauline Parmentier, 62e mondiale et N.1 française en l'absence de Marion Bartoli. Mais la N.2 slovène, Petra Rampre, n'est que 171e mondiale. Battue 3-2 par la Slovaquie au premier tour du groupe mondial II, la France a donc les cartes en mains pour éviter de descendre en troisième division et de retenter sa chance l'année prochaine pour remonter dans l'élite, qu'elle a quittée pour la première fois de son histoire en 2011.

LES AFFICHES des BARRAGES de FED CUP

. GROUPE MONDIAL 1

Ukraine - Etats-Unis

Japon - Belgique

Espagne - Slovaquie

Allemagne - Australie

. GROUPE MONDIAL 2

France - Slovénie

Suisse - Bélarus

Suède - Grande-Bretagne

Argentine - Chine

Eurosport

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si David Douillet trouve une solution pour Bartoli, ca va laisser la porte ouverte pour d'autres joueurs qui exigeront que leurs entraîneurs soient présents ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

ça ne me dérangerait pas plus que ça, tant que c'est le capitaine qui décide de l'équipe et de la tactique en match.

Bartoli demande son père pour son entrainement spécifique. Elle a dit être d'accord pour s'entrainer ensuite avec les autres.

Mais bon, si les sélections tombaient ce jour, on n'aurait aucune française aux JO, hors WC.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si David Douillet trouve une solution pour Bartoli, ca va laisser la porte ouverte pour d'autres joueurs qui exigeront que leurs entraîneurs soient présents ...

Ca ne me gène pas ; faut savoir mettre de l'eau dans son vin parfois .

Et puis les 10 meilleurs mondial ont leurs entraineurs avec elles en FedCup alors pourquoi pas elle , ca ne peut être qu'un avantage alors pourquoi s'en privé ? Tous ca parceque MOosieurs Escudé ne veut pas .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Encore une fois la Fédé déclare que Marion ne veut pas faire un effort et que c'est elle qui le regrettera à 40 ans...belle politique sportive que de sacrifier notre meilleure joueuses actuelle et de la priver de J.O.. Et la Fédé, elle fait quoi comme effort dans cette histoire ? Aucun, comme d'hab' elle protège son staff rempli de p'tits copains au dépend des athlètes et des résultats pour le pays.

La Fédé mériterait que la France perde en barrages et se retrouve en 3ème division. Peut être que là, il y aurait une prise de conscience de certains ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Marion Bartooli : "mais j’ai besoin de faire ma préparation physique à part car personne d’autre que mon père ne peut la faire"

ils devraient déposer un brevet car apparemment ils ont inventé une nouvelle méthode d'entrainement complètement inconnue et qui fait gagner...ou pas lol

Share this post


Link to post
Share on other sites

Encore une fois la Fédé déclare que Marion ne veut pas faire un effort et que c'est elle qui le regrettera à 40 ans...belle politique sportive que de sacrifier notre meilleure joueuses actuelle et de la priver de J.O.. Et la Fédé, elle fait quoi comme effort dans cette histoire ? Aucun, comme d'hab' elle protège son staff rempli de p'tits copains au dépend des athlètes et des résultats pour le pays.

La Fédé mériterait que la France perde en barrages et se retrouve en 3ème division. Peut être que là, il y aurait une prise de conscience de certains ?

http://www.eurosport.fr/tennis/wta-tour/2012/bartoli-gachassin-dit-non_sto3153211/story.shtml

Tennis - WTA tour

14/02/2012 - 13:13 - Mis à jour le 14/02/2012 - 15:22

Bartoli aux Jeux: Gachassin reste ferme

786172-13400462-317-238.jpg

Reuters

Jean Gachassin refuse de reconsidérer le cas de Marion Bartoli, non sélectionnable pour les Jeux. Malgré la volonté affichée du ministre des Sports David Douillet de résoudre le problème, le Président de la Fédération Française, interrogé par le journal L'Equipe, reste campé sur sa position.

"On adore Marion Bartoli. C'est une gagnante. Mais elle n'accepte pas de se plier aux règles de l'équipe de France. Tant pis pour nous et, surtout, tant pis pour elle." Pour Jean Gachassin, il n'est plus question d'envoyer la N.1 française aux Jeux olympiques. Son refus de jouer avec la France en Fed Cup en l'absence de son père à ses côtés est une condition non acceptable pour espérer tout arrangement.

"Nous, on veut bien que son père soit dans l' entourage, qu'elle puisse lui parler toute la journée si elle veut, poursuit le Président de la Fédération Française, mais pas sur le terrain, ni à table avec les autres. Sinon, où va-t-on ? On va avoir cinq coachs, cinq psys et cinq toubibs ! Je trouve qu'elle pourrait faire l'effort trois week-ends par an. Vous savez quoi ?Je suis persuadé que, quand elle aura quarante ans, Marion regrettra..."

Walter Bartoli ne "s'enflamme" pas

"J’ai un regret sur le fait que ça se passe mal pour la participation aux jeux olympiques. Ça me pose un petit souci", avait affirmé pour sa part David Douillet dimanche sur RMC Sport. "Je vais essayer de voir comment on peut arranger les choses. Marion, qui est la meilleure française aujourd’hui, a toute sa place aux Jeux Olympiques pour représenter la France". En tant que ministre des Sports, je pose la question : ‘comment peut-on faire pour que Marion soit aux J.O.’ ?" Une interrogation qui trouvera une réponse au plus tard le 11 juin prochain, date à laquelle la liste des joueurs et joueuses engagés à Londres sera dévoilée par le CIO.

"Nous avons pris un verre avec David Douillet après la finale de Coubertin, mais le sujet des Jeux Olympiques n'a pas été abordé, a pour sa part déclaré Walter Bartoli par le biais du journal L'Equipe. C'est évident que c'est un soutien de poids. Nous verrons si cela peut être suivi d'un effet particulier. Je ne m'enflamme pas car nous connaissons la problématique avec la Fédération, mais nous verrons bien."

Eurosport - Sébastien PETIT

Share this post


Link to post
Share on other sites

Marion Bartooli : "mais j’ai besoin de faire ma préparation physique à part car personne d’autre que mon père ne peut la faire"

ils devraient déposer un brevet car apparemment ils ont inventé une nouvelle méthode d'entrainement complètement inconnue et qui fait gagner...ou pas lol

Je pense que ce sont juste quelques exercices spécifiques dont Marion à besoin et qu'elle a développée/travaillée avec papounet d'amour...

Moi, elle peut bien aller courrir 3 heures seule dans la neige avec son père qui la suit en voiture...aujourd'hui, c'est notre meilleure joueuse, point barre !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je pense que ce sont juste quelques exercices spécifiques dont Marion à besoin et qu'elle a développée/travaillée avec papounet d'amour...

Moi, elle peut bien aller courrir 3 heures seule dans la neige avec son père qui la suit en voiture...aujourd'hui, c'est notre meilleure joueuse, point barre !

Je suis d'accord mais tu ne trouves pas que c'est aussi dommage qu'elle bloque sur 3 exos phisques pour s'échauffer, genre personne d'autre peut les comprendre... ? Evidemment que c'est dommage pour l'équipe de France mais faut que chacun y mette du sien. Pour aller aux JO, ça vaudrait le coup pour elle de faire un effort....

Share this post


Link to post
Share on other sites

c'est 2 heures de physique avant match, c'est pas 2/3 exos.

Et je discutais à Coubertin avec qqu'un qui l'a vu s'entraîner, c'est hard.

c'est sa routine. Personne ne critiquais Zidane sur son ordre de chaussettes. :whistling::lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

c'est 2 heures de physique avant match, c'est pas 2/3 exos.

Et je discutais à Coubertin avec qqu'un qui l'a vu s'entraîner, c'est hard.

c'est sa routine. Personne ne critiquais Zidane sur son ordre de chaussettes. :whistling::lol:

Zidane, c'était le meilleur joueur au monde, là on en est loin... lol

Pluséieusement, quand son père est malade, elle fait comment ? Elle arrête de jouer ??

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×