Jump to content
Forums Tennis-Classim
cybten1

Global-Tennis

Recommended Posts

Ouai c'est exact ce que tu dis, prendre la pleine et juste mesure de ton environnement de l'instant. Perso, quand je fais un deux feuilles et que j'y met un peu de verdure, le résultat est absolument édifiant!! Une sérénité absolue.......incapable de tenir une raquette mais alors au fait de la situation!!

:whistling:

Ahahah ! cybten CHARLOT!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a un temps, au siècle dernier, chacun recherchait à posséder en tant que compétiteur, un mental d'acier, celui du fauve, du tueur.... mais le temps a passé, aujourd'hui, un bon mental ne doit plus être en acier mais en KEVLAR, tout comme le chêne et le roseau, l'acier fend, se rompt et manque totalement de faculté d'adaptation, le Kevlar, lui est solide, immensément solide.... et souple, sachant lâcher prise sous la poussée pour épouser la forme.......;

atteindre cet état mental, demande plutôt que de la volonté, de la faculté de lâcher prise sur les objectifs toujours contraîgnants. Pendre du plaisir dans la pratique même de la compétition plutôt que de la satisfaction égotique de quelque victoire acquise sur plus faible que soi... Bref parvenir à cet état demande un immense courage et des qualités morales incontestables qui peuvent être acquises par la pratique même du tennis......

Le flow c'est ce qu'est parvenu à atteindre TSONGA dans certains de ses matchs.... Mais comment y parvenir plus souvent, voilà la question.....

Le mental nec plus ultra du joueur de tennis est le flow, ou la fluidité, qui est présentée sur le blog de "wwww.tennis-global.eu"

bjr Cybten,

Je suis personnellement plutôt receptif à ton discours et je pense que cet état de conscience dont tu parles peut vraiment être profitable en compétition. Mais bon on peut résumer ce concept en 1 phrase très connue "faire le vide dans sa tête" et ce n'est pas nouveau.

On peut s'entrainer à faire le vide et si on le pratique régulièrement c comme tout on y arrivera + facilement mais il y a des périodes de l'existence ou tu auras beau essayer tout ce que tu veux tu n'arriveras peut-être pas à le faire.

Mais surtout ce concept est très simple et ne justifie pas pour moi (et je dis bien pour moi) une méthode payante comme cyber tennis.

D'ailleurs pourquoi ne pas divulguer gratuitement certaines méthode "cyber tennis" pour faire progresser mentalement les classimiens. En faisant ça Cybten tu ferais preuve d'une grandeur d'âme digne d'un bouddah !

Comme tu le sais surement, ici nous essayons tous de nous entraider gratuitement juste pour le plaisir de partager et de s'enrichir mutuellement et attention quand je dis s'enrichir je ne parle pas d'argent !!! à méditer non ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mais pourquoi un Bouddha, et les autres ? Toute religion recheche cet espace, le grand malheur, c'est que lorsqu'elle le trouve, elle lui donne un nom de religion, de secte, etc.....,

A aucun moment je n'ai parlé de religion. Personnellement je suis agnostique. Je parlais de philosophie. La philosophie bouddhiste en particulier. Ce qui en a été fait par la suite par divers mouvements ou sectes n'a rien à voir avec ce dont je parlais.

Share this post


Link to post
Share on other sites
A aucun moment je n'ai parlé de religion. Personnellement je suis agnostique. Je parlais de philosophie. La philosophie bouddhiste en particulier. Ce qui en a été fait par la suite par divers mouvements ou sectes n'a rien à voir avec ce dont je parlais.

OK, mais le philosophie boudhiste pour le pratiquant mêne au même résultat (même espace que le religieux en prière)

Une religion c'est simplement donner un contenu à cet espace, une forme, une image et des pratiques rituelles, c'est en somme meubler cet espace supraconscient.... mais pourquoi ? il me semble que c'est parceque le mental à horreur du vide..... c'est un moulin à penser et c'est pour cette raison que pour la majorité des joueurs, la concentration en tennis est inaccessible, à moins de travailler et de se préparer...... à le faire en y consacrant au moins autant de moyens que pour aprendre la technique tennistique......

Pour en revenir au bouddhisme qui dit être une philosophie et non une religion, il faut lui rendre hommage au moins sur un point, il ne pratique pas autant le condiotionnement et le prosélytisme que les autres mouvemùents religieux !

Share this post


Link to post
Share on other sites
OK, mais le philosophie boudhiste pour le pratiquant mêne au même résultat (même espace que le religieux en prière)

Une religion c'est simplement donner un contenu à cet espace, une forme, une image et des pratiques rituelles, c'est en somme meubler cet espace supraconscient.... mais pourquoi ? il me semble que c'est parceque le mental à horreur du vide..... c'est un moulin à penser et c'est pour cette raison que pour la majorité des joueurs, la concentration en tennis est inaccessible, à moins de travailler et de se préparer...... à le faire en y consacrant au moins autant de moyens que pour aprendre la technique tennistique......

Pour en revenir au bouddhisme qui dit être une philosophie et non une religion, il faut lui rendre hommage au moins sur un point, il ne pratique pas autant le condiotionnement et le prosélytisme que les autres mouvemùents religieux !

Cybten tu n'as pas répondu à mon message plus haut. Il te dérange ou il t'indiffère ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

ca m'est déja arrivé il y a 2ans cet état pendant un set et demi je mettais une tole a un 15/4 en étant 30/1. dès que j'en suis sorti, la logique a repris le dessus

Share this post


Link to post
Share on other sites
ca m'est déja arrivé il y a 2ans cet état pendant un set et demi je mettais une tole a un 15/4 en étant 30/1. dès que j'en suis sorti, la logique a repris le dessus

Merci Fab, enfin un joueur qui a éprouvé ce dont je voudais parler....

C'est effectivement un moment merveilleux; que l'on oubli jamais, aucune victoire ne l'efface !!!!

Encore bravo !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui oui oui oui oui, c'est cela oui.......surtout n'oubliez pas de signer en bas là, là et là. Merci et à bientot........... :excl:

Share this post


Link to post
Share on other sites
OK, mais le philosophie boudhiste pour le pratiquant mêne au même résultat (même espace que le religieux en prière)

Je ne pense pas. Le bouddhiste philosophe va tenter d'entrer dans un état "hors de soi", dans lequel la pensée est abolie et toute chose devient non existante en soi. En revanche le religieux pratiquant lors de la prière catholique par exemple, va être totalement centré sur sa personne en priant son "Bon Dieu" de lui accorder pardon pour toutes les (soit-disant) horreurs qu'il a faites sur Terre et ceci dans l'unique but d'avoir la vie éternelle. Ô égoïsme suprême pratiqué par le catho de base. Après peut-être y a-t-il certains pratiquants pour lesquels la prière se rapproche de la forme d'une certaine méditation mais dans un contexte catholique j'aurais toujours des doutes sur le bien-fondé de la chose.

Une religion c'est simplement donner un contenu à cet espace, une forme, une image et des pratiques rituelles, c'est en somme meubler cet espace supraconscient....

Je ne crois pas. Une religion s'attache sous prétexte de combler les peurs latentes des individus face à leur propre perte à placer les pratiquants dans une gangue spirituelle qui loin de les élever les contraint et les place sous influence et domination manipulatrice pouvant conduire à la guerre. Certains moines, certains bonzes, certains imams sont de réels philosophes mais le pratiquant de base, ça non ! Lui ce qu'il veut c'est se débarasser de ses peurs et les histoires d'espace il n'en a cure.

Mais je dis tout cela avec un certain cynisme.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pfiouuuuuuuuuu! ya mon ordinateur qui chauffe :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, bon, pourquoi pas...

Mais "faire le vide" justement, n'est pas donné : ça se travaille. Lâcher prise, ce n'est pas s'évader, c'est être présent, pleinement, vivre l'instant sans se projeter plus loin : les vicissitudes de la vie quotidienne n'y ont pas leur place. L'ego non plus.

Oui, je suis d'accord sur le fond : c'est, concrètement, jouer chaque point l'un après l'autre sans se soucier de quoi que ce soit d'autre. Et c'est, notamment, ce qui fait que parfois on ne sait plus où en est le score. Et être en capacité de se mettre dans cet état de "supra conscience" est forcément bénéfique pour la vie de tous les jours. Il y a un peu de "carpe diem" là dedans...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous !

Nouveau venu sur tennis classim, je n’ai pu m’empêcher de m’inscrire pour donner un petit coup de main à cybten1. D’autant que je ne comprends pas cette déferlante d’attaques. Connaissant les auteurs de référence de la méthode cyber-tennis depuis beaucoup plus longtemps que cyber-tennis il aurait très compliqué à son auteur de pouvoir créer une méthode en les citant sans être attaqué sur le plan théorique. D’autant que des auteurs comme Aurobindo, Krishnamurti ou encore Goleman figurent dans la plupart des universités à l’heure actuelle.

Par ailleurs, toutes ces attaques se basent sur des histoires de philosophie plus ou moins fumeuses or par définition la philosophie est l’art de manier les idées. Cyber-Tennis est une méthode est ne concerne donc que l’action. La philosophie cyber-tennis n’est pas encore née à ma connaissance. Concernant l’aspect financier je ne vois pas en quoi payer pour une formation à la philosophie de Kant se justifierait davantage qu’une pour apprendre à utiliser le vide mental selon des procédés utilisés depuis la nuit des temps. Et croyez vous pouvoir participer à une séance de méditation bouddhiste sans payer ? Connaissez-vous actuellement une méthode permettant d’accéder au vide mental dans la vie de tous les jours et ayant pour base un sport ! Je ne crois pas que cela existe à part avec Cyber-tennis.

Et au fait, cyber-tennis vise, en s’inscrivant dans la droite ligne des enseignements de Krishnamurti, à l’indépendance du joueur. Non pas à un coaching de joueur ne le laissant pas maître de son jeu et de lui-même. Comme c’est le cas de presque toutes les autres méthodes ou techniques abordant le mental comme la PNL par exemple (qui est bien entendue payante elle aussi…).

Share this post


Link to post
Share on other sites

:rolleyes::whistling: Tout ça pour dire que même en jouant point par point et que je me concentre sur chacun de ceux ci, si un moment répété, c'est à dire, je mène 40-15 ou 40-0 et que je me fais remonter à égalité ou avantage pour l'adversaire, eh bien je commence à sortir de ma bulle déjà... Il y a toujours un moment fatal même après avoir pris le dessus dans l'échange, ou je suis trop attentiste ou que je recule, surtout si ça peut venir en pleine face ou sur mon coup droit...

Maintenant c'est vrai aussi que je remporte plus rapidement des points et des jeux lorsque je fais abstraction totale du score mais à ce moment là, je compte même plus et on peut me rouler comme on veut... :huh:

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est bon de le préciser. En tout cas tout ce qui est dit dans cet article n'a rien de tennistique. Cette attitude mentale peut-être appliquée dans toutes les situations et se rapproche furieusement de ce que l'univers mental d'un bouddha doit être. Donc enseigner la philosophie bouddhiste, oui, mais faire croire qu'on peut devenir un bouddha en pratiquant quelques exercices tenistiques moyennant finance, non.

Je pense qu'il serait bon de voir quelles sont les études scientifiques prouvant le contraire. Pas celle de psychologie cognitive car elle ne conerne que le cerveau et son fonctionnement or en jouant au tennis c'est pas lui qui joue mais le corps, les bras, les jambes. Les études de neuro récentes montre par contre une utilisation globalement très faible des capacités cérébrales, et celle-ci est considérablement améliorée par la pratique du vide mental notamment et de la concentration. Il s'agit ici de voir les études effectuées par IRMf auprès de yogis ou moines et ce peut importe leur religion même si il est vrai que le bouddhisme accentue nettement sa pratique sur du concrêt et des méthodes de méditation ne relevant pas de la prière.

Share this post


Link to post
Share on other sites
:rolleyes::whistling: Tout ça pour dire que même en jouant point par point et que je me concentre sur chacun de ceux ci, si un moment répété, c'est à dire, je mène 40-15 ou 40-0 et que je me fais remonter à égalité ou avantage pour l'adversaire, eh bien je commence à sortir de ma bulle déjà... Il y a toujours un moment fatal même après avoir pris le dessus dans l'échange, ou je suis trop attentiste ou que je recule, surtout si ça peut venir en pleine face ou sur mon coup droit...

Maintenant c'est vrai aussi que je remporte plus rapidement des points et des jeux lorsque je fais abstraction totale du score mais à ce moment là, je compte même plus et on peut me rouler comme on veut... :huh:

Ce que tu décris est lié au fait que tu te concentres sur quelque chose qui t'implique directement, ce qui fait entrer en ligne de mire les émotions. Or quand elles sont actives trop fortement la concentration est impossible. Tu joues donc sous influence de la volonté sans lâcher-prise et jouer librement. Et plus le match avance plus il est difficile de jouer pour finalement en arriver à ne plus compter. Ce n'est que mon avis mais ça me semble coller à ce que tu rapportes.

VIVE FEDERER

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je pense qu'il serait bon de voir quelles sont les études scientifiques prouvant le contraire.

Le contraire de quoi ?

Pas celle de psychologie cognitive car elle ne conerne que le cerveau et son fonctionnement or en jouant au tennis c'est pas lui qui joue mais le corps, les bras, les jambes.

Essayez de jouer au tennis après une abblation totale du cerveau.

Les études de neuro récentes montre par contre une utilisation globalement très faible des capacités cérébrales, et celle-ci est considérablement améliorée par la pratique du vide mental notamment et de la concentration.

Utilisation des capacités cérébrales dans quel contexte ? Qu'est-ce qui est amélioré ? L'utilisation ou la faiblesse ? Quelles études ?

Il s'agit ici de voir les études effectuées par IRMf auprès de yogis ou moines et ce peut importe leur religion même si il est vrai que le bouddhisme accentue nettement sa pratique sur du concrêt et des méthodes de méditation ne relevant pas de la prière.

Avez-vous des références précises à apporter et sur quoi portent ces études ?

Notez que je ne veux pas polémiquer mais votre message m'apporte plus de confusion que d'éclairement.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le contraire de quoi ?

c'est vous qui parlez d'étude qui appemment montreraient que ce qui est contenu dans cyber-tennis va à l'encontre de ce que peut rapporter la psychologie cognitive ou les neuroscience. c'est donc à moi, me semble-t-il de vous interroger et pas l'inverse.

Essayez de jouer au tennis après une abblation totale du cerveau.

je n'irai pas jusque là. Rassurez vous. Je voulais simplement souligner que la psychologie cognitive s'intéresse au fonctionnement du cerveau et fournit des modèles de fonctionnement pour expliquer celui-ci. Mais elle n'évoque que rarement le fonctionnement propre du reste du corps. Il s'agirai donc de jouer au tennis seulement avec son cerveau ce qui est aussi absurde que d'y jouer avec le corps seul.

Utilisation des capacités cérébrales dans quel contexte ? Qu'est-ce qui est amélioré ? L'utilisation ou la faiblesse ? Quelles études ?

Les auteurs de références de cyber-tennis s'attachent du mieux possible à ne pas soumettre le joueur à des conditionnements de quelque ordre qu'ils soient. En conséquence, le contexte n'a pas d'importance. Le but étant d'expérimenter sur le terrain. C'est pour cela que l'expérimentation prime, la concentration est à mettre au travail pendant le jeu et pas dans une salle sans bruit avec lumière idéale ce qui n'arrive jamais lors des marches.

Malheuresement toute étude met en lumière des éléments mais dans certaines conditions très contrôlées pour être validée scientiquement. Je ne parlais de ces encore une fois seulement parce que vous avez souligné que certaines montraient autre chose. Je ne demande qu'à les connaitre.

Avez-vous des références précises à apporter et sur quoi portent ces études ?

Pour des références précises, je pense que les plus récentes ont été effectuées par un groupe de chercheurs américain (je ne me souviens plus du laboratoire) sur le moine Matthieu Ricard. L'objet était de connaitre le fonctionnement du cerveau par imagerie médicale et d'observer comment, par différentes techniques de méditations, étaient activées des zones cérébrales plus ou moins étendues.

Concernant

Notez que je ne veux pas polémiquer mais votre message m'apporte plus de confusion que d'éclairement.

Ne pas vouloir polémiquer certes. Des éléments concrêts pour argumenter me semblent plus appropriés.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voici le nom du Professeur : Richard Davidson.

Share this post


Link to post
Share on other sites
c'est vous qui parlez d'étude qui appemment montreraient que ce qui est contenu dans cyber-tennis va à l'encontre de ce que peut rapporter la psychologie cognitive ou les neuroscience. c'est donc à moi, me semble-t-il de vous interroger et pas l'inverse.

Ah pardon, je n'ai jamais tenu de tels propos. Relisez moi je vous prie. Tout ce que j'ai dit c'est que ce que prônait l'article référencé en début de post ressemblait à ce que (une partie de ce que) la philosophie bouddhiste pouvait présenter et que tout cela n'avait rien de spécifiquement tennistique.

Les auteurs de références de cyber-tennis s'attachent du mieux possible à ne pas soumettre le joueur à des conditionnements de quelque ordre qu'ils soient. En conséquence, le contexte n'a pas d'importance.

Vous ne répondez à aucune de mes questions. C'est vous qui parlez d'études et lorsque je vous demande des précisions vous éludez.

Pour des références précises, je pense que les plus récentes ont été effectuées par un groupe de chercheurs américain (je ne me souviens plus du laboratoire) sur le moine Matthieu Ricard. L'objet était de connaitre le fonctionnement du cerveau par imagerie médicale et d'observer comment, par différentes techniques de méditations, étaient activées des zones cérébrales plus ou moins étendues.

Fort bien. En quoi cela à-t-il un rapport avec ce dont ce post fait l'objet ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ah pardon, je n'ai jamais tenu de tels propos. Relisez moi je vous prie. Tout ce que j'ai dit c'est que ce que prônait l'article référencé en début de post ressemblait à ce que (une partie de ce que) la philosophie bouddhiste pouvait présenter et que tout cela n'avait rien de spécifiquement tennistique.

Vous ne répondez à aucune de mes questions. C'est vous qui parlez d'études et lorsque je vous demande des précisions vous éludez.

Fort bien. En quoi cela à-t-il un rapport avec ce dont ce post fait l'objet ?

Voici sur quel post je me suis appuyé dans lequel vous citez : "Ceci bien entendu n'est pas le reflet des études scientifiques menées sur le cerveau et la cognition en général, mais un approche découlant de notre expérience du jeu".

Pardonnez mon interprétation peut être un peu trop hâtive.

Oui, je suis d'accord avec vous, le bouddhisme dans certains aspects traite du même sujet. Mais cyber-tennis est une méthode pour laquelle l'auteur a choisi le tennis comme support. Donc en effet, dans le fond il ne s'agit de rien de véritablement tennistique. Le tennis est utilisé comme un support adequat car c'est un des sports les plus exigeants sur le plan mental. Rien de plus me semble-t-il.

Ma réponse n'avait peut être pas de lien direct avec votre dernier post, j'ai pris la discussion en route, j'ai tout mis dans le même message étant donné que la discussion est ouverte depuis hier seulement.

Au fait, à quelle(s) questions n'ai-je pas répondu svp ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Voici sur quel post je me suis appuyé dans lequel vous citez : "Ceci bien entendu n'est pas le reflet des études scientifiques menées sur le cerveau et la cognition en général, mais un approche découlant de notre expérience du jeu".

Pardonnez mon interprétation peut être un peu trop hâtive.

Oui, je ne faisais que citer l'article mis en exergue par votre collaborateur; donc veuillez vous addresser à lui si vous êtes en désaccord sur votre activité :P

Oui, je suis d'accord avec vous, le bouddhisme dans certains aspects traite du même sujet. Mais cyber-tennis est une méthode pour laquelle l'auteur a choisi le tennis comme support. Donc en effet, dans le fond il ne s'agit de rien de véritablement tennistique. Le tennis est utilisé comme un support adequat car c'est un des sports les plus exigeants sur le plan mental. Rien de plus me semble-t-il.

Ma réponse n'avait peut être pas de lien direct avec votre dernier post, j'ai pris la discussion en route, j'ai tout mis dans le même message étant donné que la discussion est ouverte depuis hier seulement.

Ok.

Au fait, à quelle(s) questions n'ai-je pas répondu svp ?

Je faisais référence à cette phrase :

Je pense qu'il serait bon de voir quelles sont les études scientifiques prouvant le contraire.

pour laquelle je demandais des éclaircissements mais visiblement vous aviez en tête des choses erronnées à mon sujet. Dont acte.

En fait je n'ai rien de spécial contre cyber-tennis, vous faites sans doute du bon boulot sur le terrain, mais ce que je n'aime pas et ce qui me fait bondir à chaque fois c'est cette espèce de raccolage avec un discours pseudo-scientifique mélangeant tout et n'importe quoi, avec des néologismes savants qui sonnent bien et qui en mettent plein la vue. Chaque fois que je verrai monsieur cybten1 intervenir de la sorte je ne pourrai m'empêcher de sortir de ma boîte. Comme si on pouvait jouer comme Tsonga à l'OA 2008 contre Nadal après une semaine de cybten ! Il ne faut pas pousser.

Voilà. Moi à votre place j'adapterais un peu mon discours sur quelque chose de moins raccoleur, en mettant l'accent sur les résultats et la méthode et ça ferait moins école de charlatans. Vous ne devez pas être très nombreux sur le créneau alors pourquoi en rajouter de la sorte ? Moi je trouve ça très bien qu'on veuille faire travailler sur le mental, il suffit de travailller honnêtement et tout va bien dans le meilleur des mondes.

En plus je déteste la pub :angry:

:lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oui, je ne faisais que citer l'article mis en exergue par votre collaborateur; donc veuillez vous addresser à lui si vous êtes en désaccord sur votre activité :P

En fait je n'ai rien de spécial contre cyber-tennis, vous faites sans doute du bon boulot sur le terrain, mais ce que je n'aime pas et ce qui me fait bondir à chaque fois c'est cette espèce de raccolage avec un discours pseudo-scientifique mélangeant tout et n'importe quoi, avec des néologismes savants qui sonnent bien et qui en mettent plein la vue. Chaque fois que je verrai monsieur cybten1 intervenir de la sorte je ne pourrai m'empêcher de sortir de ma boîte. Comme si on pouvait jouer comme Tsonga à l'OA 2008 contre Nadal après une semaine de cybten ! Il ne faut pas pousser.

Voilà. Moi à votre place j'adapterais un peu mon discours sur quelque chose de moins raccoleur, en mettant l'accent sur les résultats et la méthode et ça ferait moins école de charlatans. Vous ne devez pas être très nombreux sur le créneau alors pourquoi en rajouter de la sorte ? Moi je trouve ça très bien qu'on veuille faire travailler sur le mental, il suffit de travailller honnêtement et tout va bien dans le meilleur des mondes.

Ok visiblement nous n'étions en effet pas si en désaccord que cela. Mais je crois qu'il y a deux choses dans le discours de cybten qui sont la cause, je le pense, de votre intervention. Il parle du versant mental du match, du jeu intérieur du joueur pour reprendre Gallwey. Et je ne crois pas que ceci soit réservé aux champions de hauts niveau. Mais il est rare, me semble-t-il, y compris au niveau pro de voir se concrêtiser un tel jeu intérieur. Il me contredira peut-être mais cybten dissocie niveau de jeu qui apparaît pour lui comme une conséquence du jeu intérieur. Le travail mental ne diffère pas selon le niveau du joueur, et on doit en permanence y revenir pour l'améliorer toujours un peu plus. Donc ce n'est pas en 1 stage qu'on réalise le travail que Tsonga a mis des années et des années à mettre en place. Je ne pense tout de même pas que citer un exemple de niveau mental que tout le monde connaît puisse suffire à faire penser qu'il s'agit de faire des exceptionnels joueurs sur le plan mental et donc tennistique. Cette formulation-ci est raccoleuse. Par ailleurs, il n'y a pas eu d'autre remarque que les vôtres sur la façon de s'exprimer ou remettant en cause l'honnêteté de cybten.

Concernant la citation de cybten que vous utilisez, je me suis permis d'en parler tout simplement parce que vous vous en servez d'arguments. Or souligner que cyber-tennis n'a pas été scientiquement prouvé mais utilise une expérience de terrain ne signifie pas qu'elle perd en efficacité ou en crédibilité.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oui, je ne faisais que citer l'article mis en exergue par votre collaborateur; donc veuillez vous addresser à lui si vous êtes en désaccord sur votre activité :P

Ok.

Je faisais référence à cette phrase :

pour laquelle je demandais des éclaircissements mais visiblement vous aviez en tête des choses erronnées à mon sujet. Dont acte.

En fait je n'ai rien de spécial contre cyber-tennis, vous faites sans doute du bon boulot sur le terrain, mais ce que je n'aime pas et ce qui me fait bondir à chaque fois c'est cette espèce de raccolage avec un discours pseudo-scientifique mélangeant tout et n'importe quoi, avec des néologismes savants qui sonnent bien et qui en mettent plein la vue. Chaque fois que je verrai monsieur cybten1 intervenir de la sorte je ne pourrai m'empêcher de sortir de ma boîte. Comme si on pouvait jouer comme Tsonga à l'OA 2008 contre Nadal après une semaine de cybten ! Il ne faut pas pousser.

Voilà. Moi à votre place j'adapterais un peu mon discours sur quelque chose de moins raccoleur, en mettant l'accent sur les résultats et la méthode et ça ferait moins école de charlatans. Vous ne devez pas être très nombreux sur le créneau alors pourquoi en rajouter de la sorte ? Moi je trouve ça très bien qu'on veuille faire travailler sur le mental, il suffit de travailller honnêtement et tout va bien dans le meilleur des mondes.

En plus je déteste la pub :angry:

:lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, la question qui se pose réellement et qui n'a pas été posée, c'est comment, pratiquement, atteindre cet espace, quel en est le chemin, qu'est ce qu'il procure ?

L'un des paricipant assez acerbe, a parlé de pseudo scientifique, mais ou en est réellement la science dans le domaine de l'esprit ? Essayez tout simplement d'en trouver la réponse dans le dictionnaire, vous serez surpris de l'ambiguité des définitions.... Pour la science, l'avancée en ce domaine doit être attribuée à une femme "Joelle MACREZ" Docteur en psychologie qui a fait sa thèse en science de l'éducation à l'universiteé de paris 8, sa thèse portait sur "L'autorisation noétique" son livre fera date certainement il s'intitule : S'autoriser à cheminer vers soi" que je vous conseille de lire car c'est les plus récentes investigations scientifiques sur le sujet.....

Mais la question est qu'apporte l'accès à cet espace, pour le tennis, certainement un niveau de jeu insoupçonné de l'intéressé, mais heureuisement quelque chose de bien plus important, une progression étonnante en intelligence émotionnelle : un dévelopement étonnat de plusieurs facultés fondamentales : Compassion, Empathie, respect absolu de la vie et d'autrui, etc..... tout ce qui en somme fait tant défaut....

Cyber-Tennis a une très longue histoire..... La méthode a été déposée en 1996, et lancée par 3000 lettres à 3000 responsables, ligues, clubs, fédération, pour demander à ce que l'on s'occupe un peu plus de mental, dans le tennis.... Nous avons reçu 1 seule réponse, mais la fédé, nous a acheté, pour sa bibliothèque notre premier bouquin "Tennis et Dynamique Mentale"...., puis les autres sans jamais nous adresser le moindrere reproche......

Quant à la pub c'est vrai que nous n'avons pas les moyens de certains gros sponsors du tennis que nous ne citerons pas, et que nous utilisons un peu les forums en apportant quelquefois quelques conseils, et en renvoyant quelquefois sur nos pages.... Mais à qui celà peut-il porter tord...... ? En tous les cas, ce sujet "Le Flow" n'a a ma connaissance jamais été abordé, aussi je me propose d'y apporter par des mesages ultérieurs quelques éclaircissements complémentaires

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oui, la question qui se pose réellement et qui n'a pas été posée, c'est comment, pratiquement, atteindre cet espace, quel en est le chemin, qu'est ce qu'il procure ?

L'un des paricipant assez acerbe, a parlé de pseudo scientifique, mais ou en est réellement la science dans le domaine de l'esprit ? Essayez tout simplement d'en trouver la réponse dans le dictionnaire, vous serez surpris de l'ambiguité des définitions.... Pour la science, l'avancée en ce domaine doit être attribuée à une femme "Joelle MACREZ" Docteur en psychologie qui a fait sa thèse en science de l'éducation à l'universiteé de paris 8, sa thèse portait sur "L'autorisation noétique" son livre fera date certainement il s'intitule : S'autoriser à cheminer vers soi" que je vous conseille de lire car c'est les plus récentes investigations scientifiques sur le sujet.....

Mais la question est qu'apporte l'accès à cet espace, pour le tennis, certainement un niveau de jeu insoupçonné de l'intéressé, mais heureuisement quelque chose de bien plus important, une progression étonnante en intelligence émotionnelle : un dévelopement étonnat de plusieurs facultés fondamentales : Compassion, Empathie, respect absolu de la vie et d'autrui, etc..... tout ce qui en somme fait tant défaut....

Cyber-Tennis a une très longue histoire..... La méthode a été déposée en 1996, et lancée par 3000 lettres à 3000 responsables, ligues, clubs, fédération, pour demander à ce que l'on s'occupe un peu plus de mental, dans le tennis.... Nous avons reçu 1 seule réponse, mais la fédé, nous a acheté, pour sa bibliothèque notre premier bouquin "Tennis et Dynamique Mentale"...., puis les autres sans jamais nous adresser le moindrere reproche......

Quant à la pub c'est vrai que nous n'avons pas les moyens de certains gros sponsors du tennis que nous ne citerons pas, et que nous utilisons un peu les forums en apportant quelquefois quelques conseils, et en renvoyant quelquefois sur nos pages.... Mais à qui celà peut-il porter tord...... ? En tous les cas, ce sujet "Le Flow" n'a a ma connaissance jamais été abordé, aussi je me propose d'y apporter par des mesages ultérieurs quelques éclaircissements complémentaires

Contrairement a ce qui pourrait être envisagé, cet espace qui a été réservé en réalité, par le passé qu'à quelques hommes hors du commun. Joelle Macrez cite 3 hommes, ont deux nous ont inspiré dans notre méthode et nos ouvrages : Jddhu KRISHNAMURTI le célèbre Yogi et philosophe, SRI AUROBINDO, celui qui a mon sens a le mieux défini deux niveaux au dessus du mental : le sur mental et le supramental (voir la Synthèse des yogas de SATPREM), et enfin plus proche de nous YUNG, élève de Freud et père des archétype dans les rêves et aussi de la mémore familiale, collective.... trois immenses personnages..... pour Jiddu Krishnamurti, cet espace peut être atteint en un instant, et est refusé aux besogneux à tout ceux qui croient que cet espace ne peut être atteint qe par la volonté...., à force d'exercices contraignants et fastidueux....

Pour le tennis, la chose est identique, cet espace peut être atteint par quiconque en très peu de temps et même, n'en déplaise à notre sympathique détracteur sans qui nous n'écririons pas ce topic, EN UN STAGE CYBER-TENNIS, pourvu que le joueur lâche prise...... SUR LES RESULTATS DE SES MATCHS, DE SES POINTS......... C'est ainsi que comme nous l'avons pu l'écrire : "Le Tennis devient un Yoga de vie" dans le sens que donnait Aurobindo aux Yogas des oeuvres

Cet espace nous le disons, dans votre jeu, est tout afait accessible et vous servira pour la vie. Nous verrons dans un post ultérieur comment y parvenir..... !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×