Jump to content
Forums Tennis-Classim
head51

pause position armée

Recommended Posts

Bonsoir,

ma question, au service....

est ce qu'il vaut mieux faire "une pause" en position armée avec un "a coup"

ou bien privilégier la fluidité sans arret véritable en position armée?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir, la position armée est un point de  passage de la raquette, il n'y a pas d'arrêt.

Bon tennis !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut ! 

C'est plutôt conseillé de ne pas faire de pause en position armée mais seulement ralentir son geste mais bon le service c'est un coup où on à tous un rythme et une coordination différente donc pas simple de répondre ...

Fais de la manière qui te convient le mieux je dirais :) 

Tu peux aussi commencer le partir en ayant déjà le bras armé il y a des sujets là-dessus sur le forum

 

ah loulou qui me grille à 2 secondes près :P

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 12 minutes, Vega a dit :

Salut ! 

C'est plutôt conseillé de ne pas faire de pause en position armée mais seulement ralentir son geste mais bon le service c'est un coup où on à tous un rythme et une coordination différente donc pas simple de répondre ...

Fais de la manière qui te convient le mieux je dirais :) 

Tu peux aussi commencer le partir en ayant déjà le bras armé il y a des sujets là-dessus sur le forum

 

ah loulou qui me grille à 2 secondes près :P

lolllllllll désolé

question fréquente, à cause de cette appellation anglaise de trophy pause. ;)

chaque correctif a un but précis , en fonction bde ce qu'on veut corriger, on peut faire partir le serveur de différentes manières . ;)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Personnellement, on m'a toujours conseillé de marquer un petit instant d'arrêt.

Chacun sa méthode alors ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Becker marquait un temps d'arrêt, Roddick aussi et Murray quasiment mais globalement on est plus sur de un geste continu. Après l'important c'est de trouver ce qui convient le mieux. Certains joueurs ont besoin de continuité pour trouver du relâchement, d'autres ont besoin de ce point fixe pour marquer le point d'accélération. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, ALEXANDRE29 a dit :

Non, la réponsde Personnellement, on m'a toujours conseillé de marquer un petit instant d'arrêt.

Chacun sa méthode alors ?

Non, la réponse techniquement et fédéralement correcte c'est qu'il n'y a pas de temps d'arrêt. :D 

Le reste c'est de la bidouille et ce n'est pas 'fédéralement ' ou 'techniquement ' correct.

a 37,53, question relevée au colloque national des enseignants.

La position armée est un passage et non un arrêt, c'est un mauvais repère sur lequel il ne faut pas insister très longtemps (quelques minutes) avant de retravailler le service de manière globale...

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

tu

il y a 17 minutes, loulou a dit :

Non, la réponse techniquement et fédéralement correcte c'est qu'il n'y a pas de temps d'arrêt. :D 

Le reste c'est de la bidouille et ce n'est pas 'fédéralement ' ou 'techniquement ' correct.

a 37,53, question relevée au colloque national des enseignants.

 

 

on te voit à quel moment :D

Share this post


Link to post
Share on other sites
à l’instant, nicolas73 a dit :

tu

on te voit à quel moment :D

shuttttt laisse les penser ce qu'ils veulent :D

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vidéo très intéressante ! Merci loulou,

Donc finalement, au lieu de dire " arrêt total", on est plus sur le fait de réduire le la vitesse du rythme et ont ré accélère au niveau de la boucle ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, ALEXANDRE29 a dit :

Vidéo très intéressante ! Merci loulou,

Donc finalement, au lieu de dire " arrêt total", on est plus sur le fait de réduire le la vitesse du rythme et ont ré accélère au niveau de la boucle ?

De rien ;), je vais tenter de répondre correctement à ta question :

en apprentissage :

. L'intérêt du passage à l'armée c'est la prise de repère chez le joueur en apprentissage. Lui permettre de trouver l'endroit où 'doit' passer sa tête de raquette dans la recherche d'une technique efficace, il y a une recherche de coordination et de proprioception derrière celà.

Chez un joueur en apprentissage tu peux fixer le joueur est position armé et lui demander de repartir sur la frappe. Cependant tu ne doit pas rester bloqué sur cette situation, tu le fais quelques minutes avant de repasser sur un geste global.

sur une technique de niveau 'expert'

Sur une technique de service 'fédéralement correcte' , c'est à dire la forme 'relachée ' du service,la raquette est en accélération constante , le mouvement  fait : lent / rapide, et c'est très compliqué à mettre en place , il faut désynchroniser les deux bras pour y arriver (le bras gauche est en haut quand le bras droit est en bas et en arrière, le tout combiné à la flexion des jambes et à la poussée).

C'est pour celà que même à haut niveau on ne voit pas que des techniques 'parfaites' dans le sens fédéral du terme. 

un exemple concret c'est dolgopolov, regarde comme les bras sont désynchronisé, il n 'y a pas d'arrêt et une accélératioon constante ;)

Et comme tu le sais certainement c'est aussi un problème pour lui car bien que 'correct techniquement parlant' il prend la balle montante.

Ca provient de sa vitesse gestuelle très élevée, qui ne lui permet pas de créer assez de retard avec la tête de raquette quand il débute son service.

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, nicolas73 a dit :

ANDEAU Btu

on te voit à quel moment :D

bandeau blanc queue de cheval :ph34r:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 17/06/2016 à 10:24, loulou a dit :

De rien ;), je vais tenter de répondre correctement à ta question :

en apprentissage :

. L'intérêt du passage à l'armée c'est la prise de repère chez le joueur en apprentissage. Lui permettre de trouver l'endroit où 'doit' passer sa tête de raquette dans la recherche d'une technique efficace, il y a une recherche de coordination et de proprioception derrière celà.

Chez un joueur en apprentissage tu peux fixer le joueur est position armé et lui demander de repartir sur la frappe. Cependant tu ne doit pas rester bloqué sur cette situation, tu le fais quelques minutes avant de repasser sur un geste global.

sur une technique de niveau 'expert'

Sur une technique de service 'fédéralement correcte' , c'est à dire la forme 'relachée ' du service,la raquette est en accélération constante , le mouvement  fait : lent / rapide, et c'est très compliqué à mettre en place , il faut désynchroniser les deux bras pour y arriver (le bras gauche est en haut quand le bras droit est en bas et en arrière, le tout combiné à la flexion des jambes et à la poussée).

C'est pour celà que même à haut niveau on ne voit pas que des techniques 'parfaites' dans le sens fédéral du terme. 

un exemple concret c'est dolgopolov, regarde comme les bras sont désynchronisé, il n 'y a pas d'arrêt et une accélératioon constante ;)

Et comme tu le sais certainement c'est aussi un problème pour lui car bien que 'correct techniquement parlant' il prend la balle montante.

Ca provient de sa vitesse gestuelle très élevée, qui ne lui permet pas de créer assez de retard avec la tête de raquette quand il débute son service.

 

C'est bien ce que je pensais. Merci pour les explications !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vache! quelles réponses complètes.....merci!

en phase d'apprentissage du service (chez le vieux...) mon Prof me dis,  tu n'as pas d'armé ....je me suis donc appliqué à marquer un peu cette position armé et je tombe sur une vidéo  youtube florian meier ou le mec te dis que tu dois etre fluide et ne pas s'arréter à l armé, je teste et trouve ca mieux ou du moins plus agréable...d'ou ma question...

donc je prends la réponse comme si la position armé est un point de passage/repère juste avant de déclencher l'accélération la plus rapide...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, loulou a dit :

Sur une technique de service 'fédéralement correcte' , c'est à dire la forme 'relachée ' du service,la raquette est en accélération constante , le mouvement  fait : lent / rapide, et c'est très compliqué à mettre en place , il faut désynchroniser les deux bras pour y arriver (le bras gauche est en haut quand le bras droit est en bas et en arrière, le tout combiné à la flexion des jambes et à la poussée).

C'est pour celà que même à haut niveau on ne voit pas que des techniques 'parfaites' dans le sens fédéral du terme.

Ou peut être parce que la technique fédérale est un parti pris qui volontairement banni le double appuis et les armés compacts au service, préconise les préparations convexes, la position d'attention avec main au niveau du coeur alors que l'on peut voir des contre exemples à haut niveau...

Par contre, elle ne parle pas d'alignement coude/épaule lors de l'armé alors que c'est un des fondamentaux biomécaniques...

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 17/06/2016à15:01, denebola a dit :

Ou peut être parce que la technique fédérale est un parti pris qui volontairement banni le double appuis et les armés compacts au service, préconise les préparations convexes, la position d'attention avec main au niveau du coeur alors que l'on peut voir des contre exemples à haut niveau...

Par contre, elle ne parle pas d'alignement coude/épaule lors de l'armé alors que c'est un des fondamentaux biomécaniques...

La technique efficace:

Elle dépend du matériel utilisé, si on remonte à l'époque  d'un matériel moins tolérant, dans laquelle la préparation physique n'existait pas, tous les joueurs utilisaient les techniques fédérales.

De toute façon ils n'avaient pas le choix , c'était la façon la moins traumatisante et la moins usante de faire avancer la raquette et la balle. 

les possibilité du tennis actuel liées à l'évolution du matériel :

Actuellement, le matériel a tellement évolué qu'avec une technique dégueu et usante mécaniquement parlant, on peut se permettre d'accélérer la raquette.

Au service, on peut se permettre d'évoluer à très haut niveau, en se contentant d'une épaule placée et d'une poussée de jambe vers l'avant. (Roddick par exemple)

en coup droit on peut se contenter de fermer une prise pour générer du lift.

Philosophie d'enseignement en ce qui concrne le joueur de tennis de club moyen :

Est ce qu'on considère qu'on fait de la technique dégueu efficace sur des joueurs loisirs ?

Ou est ce qu'on propose aux client une technique de qualité, plus exigente en terme d'apprentissage , mais qui lui permet  de jouer avec n’importe quel matériel sans s'user et en limitant carrément le risque de blessure?

la fédération et ses niveaux d'entraineurs :

Avant de dénigrer la fédé , il ne faut pas oublier que le tennis français comporte différents niveaux de formation, et d’entraîneurs. Ceux qui s’occupent du haut niveau ont le statu d'expert , statut certifié par un examen, ils connaissent très bien les trucs qui marchent, ils les travaillent avec leurs joueurs qui sont des joueurs de haut niveau avec un corps de haut niveau.

A chaque niveau ses exigences.

La technique concave, biomécaniquement parlant est très traumatisante pour l'ensemble du corps.

le service compact est plus traumatisant que le relaché également.

Notre rôle c'est d'aider notre clientèle, constituée à presque 100 pour cent de sportif du dimanche à pratiquer le plus longtemps possible en restant en bonne santé et en diminuant fortement le risque de blessure.

Pour celà, tous les fondamentaux technique ont le mérite de proposer des technique peu traumatisantes à notre clientèle. (main gauche au coeur , service relaché, etc...)

La performance, les techniques avancées et traumatisantes,  ce n'est pas de notre ressort, c'est réservé aux BE3, et aux expert cadres technique.

Et il ne faut pas se leurrer, tout le monde connait ces techniques... Pourquoi imaginer que les fédéraux ne connaissent pas ce genre de choses? 

:-)

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je rebondis sur ton post : en quoi la technique concave est (+) traumatisante ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, nat54 a dit :

Je rebondis sur ton post : en quoi la technique concave est (+) traumatisante ?

Répond à cette question : 

Qu'est ce qu'une préparation, pourquoi on prépare ? et tu trouveras toi même la réponse.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Petit préambule avant de répondre.

En un post tu te permets de remettre en cause mon approche de l'enseignement du tennis (cf la partie philosophie d'enseignement), mes compétences d'enseignant avec ta partie sur à chaque niveau ses exigences mais également en sous entendant qu'en proposant un enseignement qui ne colle pas à la "technique fédérale" je met en cause l'intégrité physique de mes élèves, mais en plus tu te permets de me donner une leçon sur ce que j'ai le droit de penser ou pas, ce que j'ai le droit de dire ou pas avec : " La performance, les techniques avancées et traumatisantes,  ce n'est pas de notre ressort, c'est réservé aux BE3, et aux expert cadres technique."

Bref encore une fois tu continues ce que tu fais en permanence sur le forum : lorsque l'on oppose des arguments aux tiens, tu prend une ligne de "défense" parfois jusqu'à l'absurde (cf la technique fédérale c'est ce qu'il faut proposer les yeux fermés), puis au dénigrement des personnes qui te contredise. Ca devient lassant...

Maintenant réponse point par point :

Il y a 3 heures, loulou a dit :

La technique efficace:

Elle dépend du matériel utilisé, si on remonte à l'époque  d'un matériel moins tolérant, dans laquelle la préparation physique n'existait pas, tous les joueurs utilisaient les techniques fédérales.

De toute façon ils n'avaient pas le choix , c'était la façon la moins traumatisante et la moins usante de faire avancer la raquette et la balle.

Si on remonte à l'époque des raquettes en bois fin des années 70, il y avait un bon nombre de techniques utilisées différentes alors que la technique fédérale ne prennait en compte que le revers à une main par exemple. Pourtant, on avait déjà des revers à 2 mains vers 1920. Plus tard on a eu Mac Enroe avec son service dos au jeu, Borg avec son revers à 2 mains semi accompagné, Courrier avec sa technique issue du base ball, Santoro vec son jeu à deux mains des deux cotés, Grosjean avec son revers en préparation concave... etc.

Borotra à son époque était l'antithèse de ce que proposait l'enseignement classique et pourtant c'est un des joueurs les plus emblématiques et les plus efficace de son époque.

 

Il y a 3 heures, loulou a dit :

les possibilité du tennis actuel liées à l'évolution du matériel :

Actuellement, le matériel a tellement évolué qu'avec une technique dégueu et usante mécaniquement parlant, on peut se permettre d'accélérer la raquette.

Au service, on peut se permettre d'évoluer à très haut niveau, en se contentant d'une épaule placée et d'une poussée de jambe vers l'avant. (Roddick par exemple)

en coup droit on peut se contenter de fermer une prise pour générer du lift.

 

Un joueur loisir ne va pas avoir besoin de servir à 200 km/h mais déjà simplement de mettre la balle dans le terrain avec régularité. Donc oui je persiste, si ça peut aider un débutant enfant ou adulte de servir en compact, je n'hésite pas car l'important au départ c'est la réussite et il ne faut pas se leurrer, il n'y a pas plus de risque, ou alors sinon, il faut bannir les appuis ouverts qui crées des sur-rotations au niveau lombaire, et surtout empêcher les matériels délirant comme des monos qui ont 40 heures de jeu ou plus tendu à 26kg par les profs ou parfois les magasins sur des raquettes de 250g...

De plus, certains joueurs n'ont pas la coordination nécessaire pour servir efficacement en armé complet donc pour moi ne pas à un moment donner leur donner une clé de la réussite comme un armé direct, c'est les priver du plaisir de la réussite et du sentiment de compétence. Idem pour un joueur qui possède une qualité naturelle explosive de l'épaule (du style ancien handballeur ou lanceur par exemple).

 

Il y a 3 heures, loulou a dit :

Philosophie d'enseignement en ce qui concrne le joueur de tennis de club moyen :

Est ce qu'on considère qu'on fait de la technique dégueu efficace sur des joueurs loisirs ?

Ou est ce qu'on propose aux client une technique de qualité, plus exigente en terme d'apprentissage , mais qui lui permet  de jouer avec n’importe quel matériel sans s'user et en limitant carrément le risque de blessure?

 

Pour moi la seule technique de qualité que l'on doit enseigner, c'est la technique qui correspond au joueur que l'on a et non à un idéal tennistique. si l'on veut faire un parallèle avec la musique, on peut prendre le cas de Django Reinhardt qui a perdu l'usage de 2 de ses doigts et qui a du se créer une nouvelle technique pour continuer à jouer de la guitare. Pourquoi on ne permettrait pas aux joueurs de se créer leur propre technique en fonction de leur caractéristique ? Et surtout en quoi une technique adaptée au joueur serait plus traumatisante ? Pour reprendre l'exemple de l'armé complet, on peut avoir chez certain joueur un pincement lors de la remontée de la raquette au niveau des tendons de l'épaule ce qui peut moment donner créer une pathologie. On les oblige à continuer quand même ?

 

Il y a 3 heures, loulou a dit :

la fédération et ses niveaux d'entraineurs :

Avant de dénigrer la fédé , il ne faut pas oublier que le tennis français comporte différents niveaux de formation, et d’entraîneurs. Ceux qui s’occupent du haut niveau ont le statu d'expert , statut certifié par un examen, ils connaissent très bien les trucs qui marchent, ils les travaillent avec leurs joueurs qui sont des joueurs de haut niveau avec un corps de haut niveau.

Dire que les entraîneurs qui s'occupent du haut niveau en France ont le statut d'expert c'est franchement ne pas connaitre le mode de recrutement au niveau fédéral du moins pour un grand nombre qui n'ont comme carte de visite que le fait d'être ancien joueur de haut niveau. Le seul examen qu'ils possèdent c'est le DE ou le BE1 qu'ils ont passé lors des promotions "Roland Garros" réservés aux joueurs de haut niveau et où il n'y a bizarrement pas d'échec... Pour rappel, on a un DTN qui n'a jamais enseigné de sa vie.

Après, ne ma fait pas dire ce que je n'ai pas dit : je pointe juste le fait qu'on ne peut pas demander à mon sens l'application d'une technique fédérale pour tous les joueurs quels qu'ils soient, et que l'histoire du tennis nous montre bon nombre de joueurs ne répondant pas à ces critères mais ayant pourtant eu une carrière plus que sympa.

A la FFT, c'est comme tout : il y a des très bons (que généralement on entend jamais), des moins bons, et d'autres qui n'ont rien à faire là.

 

Il y a 3 heures, loulou a dit :

A chaque niveau ses exigences.

La technique concave, biomécaniquement parlant est très traumatisante pour l'ensemble du corps.

le service compact est plus traumatisant que le relaché également.

Notre rôle c'est d'aider notre clientèle, constituée à presque 100 pour cent de sportif du dimanche à pratiquer le plus longtemps possible en restant en bonne santé et en diminuant fortement le risque de blessure.

Pour celà, tous les fondamentaux technique ont le mérite de proposer des technique peu traumatisantes à notre clientèle. (main gauche au coeur , service relaché, etc...)

La performance, les techniques avancées et traumatisantes,  ce n'est pas de notre ressort, c'est réservé aux BE3, et aux expert cadres technique.

Merci pour la leçon sur ce que doit être mon métier que je pratique depuis 14 ans en tant que BE et 18 ans en tout...

Pour le service compact, je vais te donner ce lien d'un article écrit par Jacques Parrier, médecin spécialisé dans le domaine du tennis, spécialiste de l'épaule et enseignant professionnel de tennis qui explique les problèmes d'un armé "classique" avec l’apparition de conflit sous acromial et vante les mérite justement de l'armé direct dans la préservation de l'épaule...

Pour la préparation, il n'y a pas que la concave, il y a la préparation directe qui est utilisée par par mal de joueur et dont l'apprentissage est conseillé par exemple par Alain Mourey dans l'apprentissage du tennis pour faciliter le rythme et la simplicité gestuelle, ne proposant la préparation convexe qu'à partir du moment où il y a un besoin d'accélération de tête de raquette supérieure.

Pour prendre un dernier exemple, on a une personne que tu as déjà cité sur le forum comme expert : Cyril Genevois qui dans cet article explique les limite de l'apprentissage par la tactique comme le préconise la FFT et préconise un apprentissage d'abord technique par l'automatisation dans des conditions relativement stables (panier ou gammes), puis la variabilité dans les situations et intentions variées puis enfin l'utilisation du coup dans des situations tactiques et ce pour ne pas frustrer le joueur... Donc en gros l'inverse de ce que propose la pédagogie fédérale... On balaye aussi ?

Il y a 3 heures, nat54 a dit :

Je rebondis sur ton post : en quoi la technique concave est (+) traumatisante ?

Une préparation concave va provoquer un arrêt de la tête de raquette pour ensuite repartir dans l'autre sens ce qui est censé être plus traumatisant au niveau de l'épaule. Mais quand on regarde cette vidéo de Grosjean en revers, on s’aperçoit qu'il y a une légère boucle de liaison qui permet de faire repartir la raquette dans l'autre sens sans réel arrêt.

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, denebola a dit :

Petit préambule avant de répondre.

En un post tu te permets de remettre en cause mon approche de l'enseignement du tennis (cf la partie philosophie d'enseignement), mes compétences d'enseignant avec ta partie sur à chaque niveau ses exigences mais également en sous entendant qu'en proposant un enseignement qui ne colle pas à la "technique fédérale" je met en cause l'intégrité physique de mes élèves, mais en plus tu te permets de me donner une leçon sur ce que j'ai le droit de penser ou pas, ce que j'ai le droit de dire ou pas avec : " La performance, les techniques avancées et traumatisantes,  ce n'est pas de notre ressort, c'est réservé aux BE3, et aux expert cadres technique."

Bref encore une fois tu continues ce que tu fais en permanence sur le forum : lorsque l'on oppose des arguments aux tiens, tu prend une ligne de "défense" parfois jusqu'à l'absurde (cf la technique fédérale c'est ce qu'il faut proposer les yeux fermés), puis au dénigrement des personnes qui te contredise. Ca devient lassant...

Maintenant réponse point par point :

Si on remonte à l'époque des raquettes en bois fin des années 70, il y avait un bon nombre de techniques utilisées différentes alors que la technique fédérale ne prennait en compte que le revers à une main par exemple. Pourtant, on avait déjà des revers à 2 mains vers 1920. Plus tard on a eu Mac Enroe avec son service dos au jeu, Borg avec son revers à 2 mains semi accompagné, Courrier avec sa technique issue du base ball, Santoro vec son jeu à deux mains des deux cotés, Grosjean avec son revers en préparation concave... etc.

Borotra à son époque était l'antithèse de ce que proposait l'enseignement classique et pourtant c'est un des joueurs les plus emblématiques et les plus efficace de son époque.

 

Un joueur loisir ne va pas avoir besoin de servir à 200 km/h mais déjà simplement de mettre la balle dans le terrain avec régularité. Donc oui je persiste, si ça peut aider un débutant enfant ou adulte de servir en compact, je n'hésite pas car l'important au départ c'est la réussite et il ne faut pas se leurrer, il n'y a pas plus de risque, ou alors sinon, il faut bannir les appuis ouverts qui crées des sur-rotations au niveau lombaire, et surtout empêcher les matériels délirant comme des monos qui ont 40 heures de jeu ou plus tendu à 26kg par les profs ou parfois les magasins sur des raquettes de 250g...

De plus, certains joueurs n'ont pas la coordination nécessaire pour servir efficacement en armé complet donc pour moi ne pas à un moment donner leur donner une clé de la réussite comme un armé direct, c'est les priver du plaisir de la réussite et du sentiment de compétence. Idem pour un joueur qui possède une qualité naturelle explosive de l'épaule (du style ancien handballeur ou lanceur par exemple).

 

Pour moi la seule technique de qualité que l'on doit enseigner, c'est la technique qui correspond au joueur que l'on a et non à un idéal tennistique. si l'on veut faire un parallèle avec la musique, on peut prendre le cas de Django Reinhardt qui a perdu l'usage de 2 de ses doigts et qui a du se créer une nouvelle technique pour continuer à jouer de la guitare. Pourquoi on ne permettrait pas aux joueurs de se créer leur propre technique en fonction de leur caractéristique ? Et surtout en quoi une technique adaptée au joueur serait plus traumatisante ? Pour reprendre l'exemple de l'armé complet, on peut avoir chez certain joueur un pincement lors de la remontée de la raquette au niveau des tendons de l'épaule ce qui peut moment donner créer une pathologie. On les oblige à continuer quand même ?

 

Dire que les entraîneurs qui s'occupent du haut niveau en France ont le statut d'expert c'est franchement ne pas connaitre le mode de recrutement au niveau fédéral du moins pour un grand nombre qui n'ont comme carte de visite que le fait d'être ancien joueur de haut niveau. Le seul examen qu'ils possèdent c'est le DE ou le BE1 qu'ils ont passé lors des promotions "Roland Garros" réservés aux joueurs de haut niveau et où il n'y a bizarrement pas d'échec... Pour rappel, on a un DTN qui n'a jamais enseigné de sa vie.

Après, ne ma fait pas dire ce que je n'ai pas dit : je pointe juste le fait qu'on ne peut pas demander à mon sens l'application d'une technique fédérale pour tous les joueurs quels qu'ils soient, et que l'histoire du tennis nous montre bon nombre de joueurs ne répondant pas à ces critères mais ayant pourtant eu une carrière plus que sympa.

A la FFT, c'est comme tout : il y a des très bons (que généralement on entend jamais), des moins bons, et d'autres qui n'ont rien à faire là.

 

Merci pour la leçon sur ce que doit être mon métier que je pratique depuis 14 ans...

Pour le service compact, je vais te donner ce lien d'un article écrit par Jacques Parrier, médecin réputé dans le domaine du tennis, spécialiste de l'épaule et enseignant professionnel de tennis qui explique les problèmes d'un armé "classique" avec l’apparition de conflit sous acromial et vante les mérite justement de l'armé direct dans la préservation de l'épaule...

Pour la préparation, il n'y a pas que la concave, il y a la préparation directe qui est utilisée par par mal de joueur et dont l'apprentissage est conseillé par exemple par Alain Mourey dans l'apprentissage du tennis pour faciliter le rythme et la simplicité gestuelle, ne proposant la préparation convexe qu'à partir du moment où il y a un besoin d'accélération de tête de raquette supérieure.

Pour prendre un dernier exemple, on a une personne que tu as déjà cité sur le forum comme expert : Cyril Genevois qui dans cet article explique les limite de l'apprentissage par la tactique comme le préconise la FFT et préconise un apprentissage d'abord technique par l'automatisation dans des conditions relativement stables (panier ou gammes), puis la variabilité dans les situations et intentions variées puis enfin l'utilisation du coup dans des situations tactiques et ce pour ne pas frustrer le joueur... Donc en gros l'inverse de ce que propose la pédagogie fédérale... On balaye aussi ?

Une préparation concave va provoquer un arrêt de la tête de raquette pour ensuite repartir dans l'autre sens ce qui est censé être plus traumatisant au niveau de l'épaule. Mais quand on regarde cette vidéo de Grosjean en revers, on s’aperçoit qu'il y a une légère boucle de liaison qui permet de faire repartir la raquette dans l'autre sens sans réel arrêt.

 

Je crois que tu n'as pas compris la finalité de mon post.Je ne m'attaquais pas à toi personnellement , mais je réagissais à tes propos, en donnant mon avis.

Ca s'appelle un échange , et ce n'est pas parcequ'on est pas d'accord avec toi que c'est une attaque. 

Dans ton post précédent et dans ton dernier article, tu critiques vivement les méthodes fédérales, et dans ce post tu continues à faire passer la fédération française de tennis pour une bande d'andouilles qui n'a rien compris à l'apprentissage du tennis.

En résumé de ce que j'ai voulu passer comme message : Pour moi , les méthodes fédérale ne sont pas mauvaises, elles sont réfléchies, certes elles nécessitent un travail d'adaptation et d'apprentissage qui peut être long.

Je suis d''accord avec toi sur le fait qu 'on peut obtenir plus rapidement des résultats en se contentant de certaines bases techniques, mais sur le long terme je pense que la méthode fédérale est plus payante.

Si je suis cette méthode fédérale c'est le fruit d'une expérience de terrain de plusieurs années durant lesquelles j'ai testé différentes méthodes.Je préfère ainsi travailler étape par étape, pièce par pièce , même si ça prend des années pour obtenir quelque-chose de conforme à cette vision fédérale que je trouve juste et qui me correspond bien.

Tu prends par exemple comme cheval de guerre la préparation directe, or la préparation directe faisait partie des préparations recommandées en 1997 avec le bonhomme pen.

Ce qui est rejeté fédéralement c'est la préparation concave, car elle est traumatisante. Une préparation est avant tout une prise d'élan de la raquette, si la raquette part en bas dans le dos, on retrouve le même problème que sur un service compacte, au lieu d'utiliser le poids de la raquette pour envoyer les cordes en direction de la balle, on tire sur la raquette pour amener les cordes au point de contact, avec les conséquences musculaires que ça comporte.

Pour moi le gros truc, c'est que tu prends plein d'exemples , mais tu ne parles pas du même public. Les entraîneurs les médecins et les joueurs que tu cites parlent de technique de haut niveau,d'apprentissage ou de traumatismes  pour le haut niveau. Je forme des joueurs depuis plus de 20 ans, avec technique relâchée au service, je n'ai jamais rencontré un problème d'épaule, normal je fais pas dans le gros négatif qui tache. l'avantage capital du relâché chez un joueur qui commence c'est de comprendre que le bras avance par le  mouvement de balancier de la tête de raquette et pas par l'épaule qui tire. Voilà pourquoi je parle d'enjeu médical.

Tu prends pour exemple tout un tas d'exceptions, or l'important c'est la règle, pas l'exception. Moi je parle du tennis lambda de monsieur tout le monde dans une école de tennis classique.

Essaye de considérer, en toute humilité, que la fédération est une machine composée de personnes plus expérimentées et plus brillantes que nous, et par conséquent qu'elle ne fait pas ses choix par hasard.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Denebola pour ton explication à ma question sur la préparation concave.

Pour le reste je suis plutôt en accord avec toi mais on va me dire que je n'ai pas le droit de me prononcer sur de tels sujets n'enseignant plus moi-même.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, nat54 a dit :

 

 on va me dire que 

lol  "on" ..mdr.

Bon, bref discussion close pour moi.j'ai dit ce que j'avais à dire cf: vidéo colloque national des enseignants. 

Bonne journée

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, loulou a dit :

Je forme des joueurs depuis plus de 20 ans, avec technique relâchée au service, je n'ai jamais rencontré un problème d'épaule, normal je fais pas dans le gros négatif qui tache. l'avantage capital du relâché chez un joueur qui commence c'est de comprendre que le bras avance par le  mouvement de balancier de la tête de raquette et pas par l'épaule qui tire. Voilà pourquoi je parle d'enjeu médical.

Ce qui fait que tu as commencé à "former" des joueurs avant que tu ais 18 ans...

Pour le reste, mon humilité va bien, ou alors se poser des questions lorsque l'on a un document en face de soit est une preuve d'arrogance. Et d'ailleurs, ce qui me surprend c'est comment a t-on pu avoir un tollé général des enseignants lors des précédant tests et là avoir une sorte de soit-disant consensus général alors que les contenus demandés sont les mêmes à quelques item près... De plus, je ne vois pas en quoi dire que par principe, définir une technique fédérale est forcément à un moment donné un parti pris pédagogique et une volonté d'uniformisation des jeunes est une critique envers le personnes qui travaillent à la FFT. Un programme quel qu'il soit répond à un parti pris.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 46 minutes, denebola a dit :

 Ce qui fait que tu as commencé à "former" des joueurs avant que tu ais 18 ans...

Pour le reste, mon humilité va bien, ou alors se poser des questions lorsque l'on a un document en face de soit est une preuve d'arrogance. Et d'ailleurs, ce qui me surprend c'est comment a t-on pu avoir un tollé général des enseignants lors des précédant tests et là avoir une sorte de soit-disant consensus général alors que les contenus demandés sont les mêmes à quelques item près... De plus, je ne vois pas en quoi dire que par principe, définir une technique fédérale est forcément à un moment donné un parti pris pédagogique et une volonté d'uniformisation des jeunes est une critique envers le personnes qui travaillent à la FFT. Un programme quel qu'il soit répond à un parti pris.

 

 

Tu as raison, j'aurais du dire 30 ans, car j'ai commencé il y a bien plus longtemps que ça à donner mes premiers cours, merci d'avoir rectifié. :-)

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 18 minutes, loulou a dit :

Tu as raison, j'aurais du dire 30 ans, car j'ai commencé il y a bien plus longtemps que ça à donner mes premiers cours, merci d'avoir rectifié. :-)

La marmotte tout ça...

Je te cite en 2008 : tu expliques ne pas avoir 30 ans ce qui donne au plus tard une date de naissance en 1978...

Le 17/01/2008à16:58, loulou a dit :

je conais pas de b.e qui roulent en r5 ,c'est plutot : audi ,bmw,golf,mazda mx5... (moi c'est audi j ai pas 30 ans,et c'est pas le bas de la gamme)

Donc 20 ans déjà c'est gros, mais alors 30 ans ça veut dire premier cours de tennis à 7 ans... 

Mais bref, ce n'est pas le sujet....

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.

×