Jump to content
Forums Tennis-Classim

cortotom

Membre
  • Content count

    71
  • Joined

  • Last visited

About cortotom

  • Rank
    Revers de coton
  • Birthday 11/24/1983

Profile Information

  • Sexe
    Homme
  • Location
    Nice

Info Tennis

  • Classement
    5/6
  • Ligue
    Côte d'Azur
  • Raquette
    Wilson
  • Modèle
    BLX98

Recent Profile Visitors

705 profile views
  1. DE libéral

    Je vais avoir un contrat salarié avec fiche de paye de 17h avec salaire fixe, qui comprend l'école de tennis le mercredi, le vendredi soir et le mardi soir + les animations lissé sur 12 mois avec des horaires bien précis (hors animation bien sûr). J'aurais donc un lien de subordination là et seulement là. C'est ensuite à moi de gérer comme je l'entend les cours adultes loisir et équipe et les stages cours individuels etc etc, bref, tout le reste. On est 2 BE/DE dans ce cas là. Il n'y aura jamais de facture de moi vers le club ou inversement. C'est une toute petite structure, et comme elle fonctionne comme ça, j'imagine qu'ils ne veulent pas prendre de risques à trop toucher le budget en essayant de mettre des choses en place. De plus c'est aussi la mentalité de la côte d'azur, un petit contrat salarié et beaucoup de libéral. Et vu que j'y connait strictement rien à tous ces aspects là... ben need help!!!
  2. DE libéral

    Ce qui est légal dans un premier temps, et dans un second temps ce qui, évidemment, est le plus avantageux pour moi, que ce soit en termes de paperasse et de cotisations. Hum j'ai du mal a te suivre, le site que tu mentionnes précise et je cite: "Etant un entrepreneur individuel, l’auto-entrepreneur est affilié au régime social dit TNS pour « Travailleurs Non Salariés »." Du coup j'ai des doutes. Merci :judge:
  3. DE libéral

    Il y a une partie salariée, mais la structure ne peux pas supporter un salaire suffisant et par la même occasion un nombre d'heures suffisants, pour que je vive . Du coup je suis obligé, au moins pour cette année, de me mettre en libéral au moins pour tout ce que ne proposes pas le club et pouvoir gagner ma croûte. Merci à vous deux pour ces quelques infos en tout cas.
  4. DE libéral

    Bonsoir. Etant fraîchement DE tennis je vais établir avec mon club un contrat de coopération libérale. A ce titre je dois donc me déclarer en libéral, seulement je ne peux pas être auto-entrepreneur pour des questions de liens de subordination avec la partie salariée je crois, et je ne comprends strictement rien aux BNC et autres joyeusetés qu'on peut trouver sur internet. Quelqu'un saurait-il m'expliquer concrètement le bon statut à avoir et comment s'y prendre pour cela, ainsi que les démarches à suivre pour (j'imagine) déclarer à l'urssaf, au rsi (etc?...) et obtenir un n° SIRET (s'il en faut un)? C'est vraiment pas évident tous ces statuts et démarches... Merci d'avance.
  5. Un truc qui aide beaucoup beaucoup beaucoup dans ces cas là, c'est de se concentrer sur une tactique précise sur ledit point. Ça ne marche pas systématiquement, mais tu focalises ton attention sur quelque chose de pointu, et hop, le stress s'en va. Et comme dit plus haut l'expérience aide aussi forcément.
  6. Réforme pour les plus jeunes

    +1 pour la volée, le ralentissement des conditions de jeu (surface et balles) ne permet que peu aux joueurs d'exploiter cette filière. Même si certains joueurs persistent et font de belles carrières ils sont devenus très rares. Pour le toucher j'ai l'impression qu'on y revient doucement, les filles comme les garçons utilisent de plus en plus l'amorti, au moins sur terre battue. Je n'ai pas de stats bien sûr, mais c'est une impression générale personnelle. D'accord avec toi, Si on parle de niveau de jeu, Un 12 ans et demi (me souviens plus du nom) classé 15 ou 15/1 a battu un pote de formation 5/6 pas plus tard qu'il y a 2 semaines, et croyez moi mon pote a pas fait un sous-match... Après ces 2 dernières années (merci la formation) j'ai vu pas mal de jeunes 12-13 ans entre 15/1 et 5/6 sur les tournois, et franchement techniquement ils savent tout faire. C'est d'ailleurs un des points qui avait été abordé lors de l'ITF jeunes de Cap d'Ail par Alois BEUST, qui est le responsables du pôle France tennis garçon à l'INSEP : quand ils récupèrent les jeunes vers 15-16 ans ils sont supra techniques mais sont à la ramasse tactiquement. Ça c'est cyclique, regarde il y a quelques années: la plupart des joueurs qui gagnaient (là je parle du circuit pro) faisaient du décalage coup droit à outrance. Maintenant les meilleurs sont (presque) aussi bon en revers qu'en coup droit. C'est cyclique et c'est aussi un lien direct de cause à effet: les plus jeunes joueurs suivent la tendance car les enseignants (entre autres) se basent beaucoup sur ce qui fonctionne le mieux à haut niveau, ce qui est normal à mon sens. Après on voit quelques joueurs sortir du lot avec un jeu différent, mais je suis quasiment certain que si ce jeu devient le plus efficace, ou un des plus efficaces, il ne tardera pas à devenir un stéréotype et tu le retrouveras chez une majorité de joueurs, jusqu'à ce qu'un autre type de jeu vienne tout chambouler, et ainsi de suite...
  7. Réforme pour les plus jeunes

    Oui c'est vrai qu'en formation on en entends aussi des vertes et des pas mûres. Tu penses qu'il faudrait différents tests pour suivre l'évolution des joueurs? Si c'est ça je ne suis pas vraiment d'accord, étant donné que le pool de joueurs pour le haut niveau se trouve de base en école de tennis, et que ce sont généralement les meilleurs qu'on sort pour leur donner plus d'heures de jeu, je trouve logique au contraire de faire un lien entre les 2 structures, la difficulté étant bien sûr de faire quelque chose de cohérent et réaliste. Merci pour le lien. Il y a déjà certaines ligues pilotes (PACA, DSA...), à priori la compétition en âge réel est une des parties de la réforme qui plait le plus.
  8. Réforme pour les plus jeunes

    Evidemment que c'est bien les diplômes évolutifs. C'est ce que la fédé et les enseignants en font qui l'est moins. On voit trop souvent les enseignants brader les tests et donc les diplômes et les pin's pour ne pas froisser/faire pleurer/dégoûter etc un enfant et/ou ses parent, et ça c'est commercial (parfois social aussi ^^). Je ne dis pas que c'est bien ou qu'il faut le faire attention hein, c'est un constat. Malheureux mais un constat quand même. Là tu prêches un converti, les exigences sont juste une blague, et complètement à 10000 lieues de la réalité de club. Mais elles ne sont pas sorties de nulle part, elles sont calquées sur ce que sont capables de faire les meilleurs jeunes au niveau national. Ça donne un repère du niveau général du club en école de tennis par rapport aux meilleurs, et n'oublions pas que la politique précédente de la FFT était justement la détection des meilleurs dès le plus jeune âge, ça reste donc cohérent pour elle, au détriment il est vrai de diplômes évolutifs pertinents et accessibles à tous. Carton jaune : Je suis certes en formation, mais je suis initiateur depuis 2001 et enseignant professionnel à temps plein depuis 2007 (grâce à ma licence STAPS ^^), j'ai donc une certaine expérience des tests de balle et j'ai bossé avec de nombreux BE/BE2 et DE/DES. C'est une remarque personnelle que je fais là, un constat encore une fois. Et ce n'est pas du tout le discours de nos formateurs, on a notre responsable qui critique assez vivement (mais toujours de manière constructive) la fédé, et notre autre formateur est un ancien CTR qui a démissionné l'année dernière car il en avait marre... Par exemple dans mon ancien club (GUC Tennis) on faisait les tests de balle assez rigoureusement, et on faisait un gros travail de communication sur lesdits tests, sur la difficulté de les avoir etc, et au final les enfants comme les parents étant sensibilisés, ils comprenaient bien que ce n'est pas une finalité, et qu'ils peuvent réussir un test en 6 mois comme en 3 ans. Mais comme je l'ai dit c'est un gros travail de communication. A contrario je suis arrivé l'année dernière dans un club (TC Gorbella) sans tests de balle du tout, même pas les tests fédéraux adaptés ... Et on a récupéré cette année des gamins d'autres clubs qui ont passé les tests... et j'ai eu droit à des raquette orange incapables d'aligner 3 échanges. J'ai heureusement aussi vu de bonnes adaptations de la part d'enseignants par rapport à l'âge, au type de balles ou aux attentes tactico-techniques, en Dauphiné-Savoie en tout cas, ici sur la CAZ c'est assez particulier comme mentalité, même si apparemment ça évolue un peu. Je maintiens donc (de mon propre chef ) que les enseignants ont une part de responsabilité. La question qu'il faut se poser aussi à mon sens, c'est quelle utilité la fédé veut-elle donner aux tests de balle? Un moyen de repérer les meilleurs? Un moyen d'attirer de nouveaux licenciés? Une aide au suivi des joueurs? Un moyen de vendre des pin's? Un moyen de retourner les cerveaux?.......
  9. Réforme pour les plus jeunes

    Oui, le premier classement/couleur/lettre est donné par l'enseignant, après c'est sur proposition auprès de la ligue puis de la fédé pour les meilleurs. ^^
  10. Les compets sont-elles toutes truffées de faux NC?

    Tout à fait d'accord. Un reclassement automatique serait même pour moi une des plus grosses conneries mises en place, car même si ça empêchera les quelques sournois de casser les tableaux, ça en dégoûtera plus d'un de revenir à la compèt. Et croyez moi ou pas, mais un 3è ou 2nde série qui doit repartir de 5 à 6 classements en dessous ça lui fait rarement plaisir. Quel intérêt pour lui de passer 15h sur le court à mettre des branlées avant de jouer un niveau intéressant? Pour ça pas besoin de payer entre 15 et 25€. Ceux-là existent mais sont assez rares, et heureusement. Sans compter effectivement que chacun a eu ses raisons d'arrêter et de revenir au tennis, imaginez le boulot s'il fallait traiter au cas par cas?????? Pour le reclassement, il me semble (sans être certain mais j'ai déjà vu ce cas plusieurs fois) que si tu n'as pas été 3è série tu dois obligatoirement faire un tournoi pour que la demande soit examinée, et donc traverser le tableau... ou pas. Pour les joueurs qui n'en font pas la demande, et rien ne les y oblige d'ailleurs, c'est au juge arbitre du tournoi duquel le joueur a traversé le tableau qui doit en faire la demande. Rien ne l'y oblige là non plus d'ailleurs, mais comme le dit si bien sean95, c'est du bon sens, et ça ne demande pas masse de travail: juste un petit coup de fil, alors que bon, vérifier le passé de tous les joueurs NC de son tableau... Un peu de lucidité... Et je peux vous assurer que le problème des anciens 3è série qui traversent le tableau ça n'existe pas qu'en 4è série. Les anciens 2nde série ou négat qui jouent juste pour un classement minimum en 3è série ou début de seconde série sont aussi légion. C'est un fait qu'il faut pour l'instant juste accepter quand on va jouer en tournoi, pas le choix.
  11. Réforme pour les plus jeunes

    Perso je trouve au contraire que les enseignants y ont assez adhéré, je l'ai beaucoup vu en place dans les clubs. Après c'est clair qu'ils sont souvent adaptés et modifiés par les enseignants car faut pas se leurrer, ça reste très commercial en cours ou en fin d'année de dire: bravo, tu as passé une étape voilà ton carnet et ton badge, à l'année prochaine. Les tests ne sont clairement pas adaptés à l'école de tennis, mais ça reste aussi à mon avis un problème lié directement aux enseignants, qui justement du fait d'adapter ou créer les tests font tous des trucs différents, sont plus ou moins stricts quant aux attentes tactiques techniques physiques (et mentales?), et qui par conséquent ne permettent absolument pas d'harmonisation au niveau national. Et ça c'était malheureusement vrai déjà avec les anciens tests. Je te rejoint là-dessus, et ça va même plus loin que les tests puisque dorénavant ça va être aux enseignants d'attribuer une couleur/lettre/classement à ses élèves. Oui c'est tout à fait ça, depuis que la fédé a créé les tests de balle, à aucun moment ils n'en ont tiré de bilan avant d'en pondre de nouveaux, juste de l'info descendante encore et toujours. A ce propos il y a une structure qui va se monter pour faire le travail inverse, un GRET: Groupe de Recherche des Enseignants de Tennis, complètement en marge de la fédé dans un premier temps, composé d'enseignants de club et dont le rôle sera de faire monter l'info vers la fédé en écrivant et publiant des articles issus d'une réflexion collective sur ce qui se passe réellement en club.
  12. Réforme pour les plus jeunes

    Et concernant les test de balle qui vont aussi disparaître, même si les attentes étaient un peu ahurissantes sur les tests de la raquette pour des enfants de l'école de tennis, ils permettaient au moins de donner un repère par rapport aux meilleurs.
  13. Réforme pour les plus jeunes

    La fédé s'est aussi rendue compte que ce n'est pas un problème d'avoir un classement plus tard car les joueurs pro durent maintenant plus longtemps sur le circuit, et peuvent donc se permettre d'arriver plus tard sur ledit circuit. De plus le fait d'enchaîner les tournois et les matchs se ferait au détriment de l'apprentissage, ce avec quoi je suis assez d'accord. Même si la compétition reste essentielle, c'est abbérent de voir un jeune faire autant de matchs. Et comme dit plus haut, ça enlève un peu de pression à l'enfant, les parents la mettent moins. Tout ça dixit notre CTR. Par contre en ce qui concerne le nouveau classement avec les lettres et les couleurs, les tout premiers classements vont être donnés par les enseignants, qui devront les saisir sur ADOC... Il y a juste un transfert de mise sous pression quoi.
  14. Hello. Il est assez intéressant de se pencher sur ce que propose de nouveau la fédé dans l'enseignement et l'organisation en général de l'enseignement, et je me posais plus particulièrement la question sur l'utilité de la réforme des -12 ans qui devrait entrer en vigueur à la rentrée 2014-2015. Il y a plusieurs points clés sur cette réforme: La compétition en âge réel: certaines ligues ont déjà commencé La disparition des tests de balle actuels en école de tennis, et donc la modification des attentes techniques et tactiques. La nouvelle formule de classification du niveau de jeu pour ces catégories d'âge et la disparition du classement traditionnel? Autant pour la compétition en âge réel je trouve ça très bien, autant pour le reste je demande à voir...
  15. dejeps

    Hello. Je suis en plein dedans, je finis la semaine prochaine si tout va bien. Si tu le fais consciencieusement tu as pas mal de travail personnel en dehors des certifications. Les devoirs et examens en cours de formation sont à l'appréciation de tes formateurs, il n'y a pas de contrôle continu, et les éventuels exams que tu passeras ne participent pas directement à la validation de tes UC. En revanche ton implication dans l'année pourra faire pencher la balance en cas de doute de la part des jurys lors d'une certification (examen final). Elles sont au nombre de 4: - UC1 Analyse d'un club: dossier sur ton club dans son environnement + oral de présentation - UC2 Projet d'action: dossier de développement de ton club + oral de présentation - UC3A enseignement= dossier de suivi d'un groupe témoin en initiation ou mini tennis + séance pédagogique suivie d'un entretien + dossier de formation de cadre - UC3B Entraînement: dossier de suivi d'un joueur à 2nde série + séance d'entraînement suivie d'un entretien (ça peut être un groupe de joueurs de bon niveau, ça dépend des centres de formation) - UC4A Animation sécurité: séance pédagogique - UC4B Règlementation: Oral En ce qui concerne le déroulement en général c'est 2 jours/semaine de formation et le reste tu bosses en club, ça peut varier en fonction de ta structure d'accueil et de ton centre de formation. En formation tu alternes les séquences en salle et sur le terrain, ça dépend de la programmation de ton centre de formation. Voilà comment ça se passe en gros. N'hésites pas si tu as d'autres questions.
×