Jump to content
Forums Tennis-Classim
Kvint

Meilleur sport d'endurance au côté du tennis ?

Recommended Posts

Hello à tous,

je pratique le tennis à raison de 2 séances de 2h par semaine
Mais à côté j'aimerais bien pratiquer un sport d'endurance fondamentale, parmi les 3 du triathlon

Qu'est-ce qui est le plus sympa à faire ? Le moins traumatisant pour le corps ? Celui qui ne va pas bouffer tout ton pognon :noel:

Niveau matériel, j'ai ce qui faut pour la piscine (y a pas grand chose à avoir c'est vrai). Par contre, contrairement aux 2 autres sports, il faudra une inscription à l'année pour profiter du bassin.
J'ai aussi un vélo de route récupéré il y a quelques années, peu utilisé, faut sûrement changer les pneus qui sont usés 
Je n'ai pas de chaussures de running, si je choisis la course, il faudra investir dans une paire

Bref, je suis ouvert à tout témoignage ou conseils :hap:

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai pratiqué tennis puis triathlon (et à nouveau tennis) en compet'.

Sur le plan athlétique, le plus complémentaire pour moi clairement c'est la nage. Tu vas travailler toute la chaîne, le dos, le gainage, la mobilité des épaules, la respiration... et bien sur le cardio.
Le tout en limitant les impacts et la fatigue sur les jambes (tu peux même nager avec un pullboy).
Ensuite je mettrais le velo, pour le coté pas traumatisant (sauf le dos pour moi).
Enfin la course à pied, que je pratique toujours à coté du tennis, parce que c'est le sport que je préfère des 3 mais j'ai souvent des blessures de fatigue (ischios, fessiers...) à enchainer les 2. J'essaie de remplacer la course par la nage, mais les piscines m'emmerdent.

ps: pour la course faut changer de paire tous les 600km pour l'amorti.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon... Je suis cycliste, donc je vais un peu prêcher ma paroisse, tant pis pour l'objectivité. :D

Pour moi, à titre personnel, je pense que le meilleur sport est le VTT : le vélo a l'avantage de ne pas être traumatisant pour les genoux... à condition d'être vigilant sur la pronation des pieds sur les pédales (problème que peuvent résoudre des pédales automatiques), et sa version tout-terrain offre une position de pilotage plus confortable pour le corps (dos plus droit que sur un vélo de course) tandis que la pratique off-road se fait généralement davantage en vélocité (on mouline les jambes à fond avec des plateaux plus petits) là où le vélo de course se fait avec un pédalage en force (on appuie sur fort sur les pédales avec des plateaux plus grands), ce qui peut être bon pour le jeu de jambes.

Toujours d'un avis personnel, l'utilisation d'un vélo de manière plus générale (route, VTT ou ville) et plus quotidienne est l'occasion de laisser ma voiture plus souvent au garage : autrement dit, je profite de ma nouvelle résolution portée sur une utilisation accrue du vélo pour joindre l'utile à l'agréable.

Bref, pour moi, le vélo, c'est le mieux, parce qu'on peut en faire un vrai compagnon du quotidien en plus d'en tirer une pratique sportive. ;)

 

Ceci dit, avec un peut plus d'objectivité, le vélo a quand même le gros inconvénient d'être beaucoup moins agréable quand il pleut ou quand il fait froid : même si on peut résoudre cet inconvénient avec des vêtements adaptés, c'est quand même moins engageant.

A ce niveau, la natation présente l'avantage d'être pratiquée en piscine intérieure, généralement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Plutôt d'accord avec toi ,mais je pense que le mix est peut être préférable 

Équipé en vélo de route :j'alterne route /VTT et ayant du temps libre je me suis mis au footing (7ou10km à fond en résistance) et le résultat est pas mal

Share this post


Link to post
Share on other sites

@alteo le vélo de course ne se pratique pas en force, la majeure partie du temps, l'objectif est de pédaler toujours au même rythme. J'ai commandé un course pour rouler avec ma moitié, je n'arrive pas à la suivre avec mon vtc.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tout dépend de ce que tu recherches vraiment le vélo et natation peu d'intéret pour le tennis ce sont des sports portés. tout dépend de ce que tu veux développer en fait

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour moi ce qui me procure le plus de bénéfices c’est de travailler la course à pied en fractionné. Échauffement 10minutes en trottinant, puis 2 séries 5x 30/30 avec 2 minutes de pause entre les 2.
Je fais aussi du renfo en salle


Envoyé de mon iPhone en utilisant Tapatalk

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 23/07/2022 à 00:27, Alteo a dit :

Bon... Je suis cycliste, donc je vais un peu prêcher ma paroisse, tant pis pour l'objectivité. :D

Pour moi, à titre personnel, je pense que le meilleur sport est le VTT : le vélo a l'avantage de ne pas être traumatisant pour les genoux... à condition d'être vigilant sur la pronation des pieds sur les pédales (problème que peuvent résoudre des pédales automatiques), et sa version tout-terrain offre une position de pilotage plus confortable pour le corps (dos plus droit que sur un vélo de course) tandis que la pratique off-road se fait généralement davantage en vélocité (on mouline les jambes à fond avec des plateaux plus petits) là où le vélo de course se fait avec un pédalage en force (on appuie sur fort sur les pédales avec des plateaux plus grands), ce qui peut être bon pour le jeu de jambes.

Toujours d'un avis personnel, l'utilisation d'un vélo de manière plus générale (route, VTT ou ville) et plus quotidienne est l'occasion de laisser ma voiture plus souvent au garage : autrement dit, je profite de ma nouvelle résolution portée sur une utilisation accrue du vélo pour joindre l'utile à l'agréable.

Bref, pour moi, le vélo, c'est le mieux, parce qu'on peut en faire un vrai compagnon du quotidien en plus d'en tirer une pratique sportive. ;)

 

Ceci dit, avec un peut plus d'objectivité, le vélo a quand même le gros inconvénient d'être beaucoup moins agréable quand il pleut ou quand il fait froid : même si on peut résoudre cet inconvénient avec des vêtements adaptés, c'est quand même moins engageant.

A ce niveau, la natation présente l'avantage d'être pratiquée en piscine intérieure, généralement.

Je suis aussi cycliste et j'utilise mon vélo pour tous mes déplacements individuels. Pour aller à mon club de tennis, il y a même une cote abominable. L'été, je fais des sorties route 4 fois par semaine. 

Je m'y prends surement comme un manche, je vieillis aussi, mais depuis que je fais du vélo mon déplacement et mon explosivité sont en baisse constante.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 36 minutes, kramer a dit :

 

Je m'y prends surement comme un manche, je vieillis aussi, mais depuis que je fais du vélo mon déplacement et mon explosivité sont en baisse constante.

A faire beaucoup de vélo, c'est normal cette baisse d'explosivité. C'est observable aussi avec la course à pied en grande quantité.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J’avais remarqué ça aussi à un moment je courais pas mal en faisant des 10kms à allure constante, j’étais tout flagada aussi. Maintenant que je fais des séance de fractionné sur 25/30 minutes ( comme je l’ai dit plus haut ) je suis beaucoup mieux


Envoyé de mon iPhone en utilisant Tapatalk

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah, mais j'avais bien dit que je ne serais pas objectif. :D

Mais surtout, plus que le vélo tout court, je pense que c'est le vélo tout-terrain (et encore plus particulièrement le cross-country) qui peut aider au tennis.

Alors qu'en route on pédale sur de l'asphalte globalement lisse (et je dis bien "globalement") et qu'on adopte des cadences de pédalage constantes avec des gros braquets (ce que j'entendais par pédalage en force, avec un grand plateau de 52 dents), en tout-terrain, on gère les pertes de motricité liées aux aspérités de la piste, ainsi que les changements de directions plus fréquents; et on est amené à beaucoup relancer, ce qui incite à davantage mouliner les jambes quand on est dans une pratique sportive (pédalage en vélocité), qui plus est sur des braquets plus petits.

La rarification des triple-plateaux sur les VTT et cette tendance qu'ont les constructeurs à vouloir imposer le mono-plateau dans cette discipline (soit disant pour faire comme les pro ; perso, je pense que c'est aussi et surtout un bon moyen de baisser les coûts de production) accentuent cette différence entre la route et le tout-terrain, car ils choisissent de monter le plateau le plus polyvalent possible, généralement à 32 ou 34 dents.

Mais évidemment, tout ça dépend de la manière d'utiliser son vélo tout-terrain : l'off-road incite à pratiquer en vélocité, mais le VTTiste peut choisir de rouler sur des portions planes et droites en gardant une cadence de pédalage constante.

A titre personnel, en toute honnêteté, je ne saurai réellement témoigner du fait que le VTT m'a aidé pour le tennis, car j'ai foulé les courts bien plus tard que je n'ai usé les crampons de mes pneus dans les forêts environnants ; autrement dit, je ne saurais avoir un point de comparaison entre mon jeu de jambes avec et sans le VTT.
Par contre, il fut un temps où j'étais un gros fainéant sur les courts et où j'attendais la balle les pieds ancrés au sol avant de démarrer une quelconque course, et quand on m'en a fait la remarque et qu'on m'a suggéré de sautiller et de me conditionner pour faire des petits pas, il ne m'a pas été si compliqué de me mettre en condition pour le faire. Je ne dis pas que j'ai un jeu de jambes de fou grâce au VTT, mais je pense que le VTT m'a peut-être finalement aidé à ne pas bloquer physiquemenet et psychologiquement sur le fait de bouger les jambes dans les phases d'attente de la balle.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×