Jump to content
Forums Tennis-Classim
Roche

The inner Game par Tim Gallwey

Recommended Posts

Une chose qui peut être intéressant, c'est la mise en place de routine, et pas seulement entre deux fois par matchs.

Je fais depuis quelque moi des routines ey ça me réussi pas mal.

Je donne des exemples de ce que je fais, ça peut donner des idées aux autres.

Entre les points, quand je sers. Je recupere les 3 ou 4 balles, je les pose au sol, je m'essuie avec la serviette qui est accroché au grillage.

J'enlève la casquette, je met mes cheveux en place, je met la casquette pour que tous les cheveux soient dessous. Je prend les balles, je me place, je m'essuie le menton avec le poignet. (oui je sais, je transpire beaucoup ?) Je touche la casquette, je fais rebondir 2 fois en faisant un tour à chaque fois avec la raquette dans la main. Puis deux rebonds tout seul, je lève la tête, je fais un petit tressaut avec la raquette puis je commence mon geste et je sers.

Ça fait un peu psychopathe , mais ça permet de ne pas penser au score , j'ai d'autres rituels quand je sers ou quand je change de côté , ça m'aide à avoir un sentiment de contrôle ,et d'une certaine manière , ça combat le stress naturel que l'on a en compétition . Le problème , c'est que je ne me rappelle jamais du score .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne me fait pas gruger, je demande au spectateur si je sais que l'adversaire est escrocs sur les bords, mais souvent, je ne sais pas s'il y a 5/4 ou 4/3, à qui c'est de servir...

Share this post


Link to post
Share on other sites

On est d'accord. Mon questionnement c'est donc pourquoi ne pas mettre cette " aptitude naturelle " au coeur de l'apprentissage ? On voit là le rôle primordial des images ( parents qui marchent autour ) plus que des mots.

Cette aptitude a longtemps été au coeur de l'apprentissage où l'enseignant démontrait le "coup juste" et faisait répéter les élèves ensuite mais d'un coté on enseignait pas forcément le tennis mais des coups. Ensuite, l'enseignement s'est un peu modifié vers l'aspect découverte de l'élève avec peut être aujourd'hui une démonstration qui a été laissée parfois à tord ce qui fait qu'aujourd'hui on enseigne parfois un jeu et plus ses composantes techniques ce qui donne parfois des jeunes très bon joueurs de 15 ou 16 ans qui sont aux portes des classements négatifs et ne savent pas faire une volée par exemple...

Après, il faut aussi prendre en compte la génération qui change, qui n'est plus acharnée comme nous pouvions l'être tout simplement parce que cette nouvelle génération est très axée sur les jeux vidéos et réseaux sociaux en ligne. Amener des jeunes à venir voir jouer l'équipe 1 en match par équipe c'est quasi mission impossible donc forcément plus difficile de transmettre des images à ces jeunes. Et la où les vidéos de tennis se sont multipliées, idem, pas un seul (ou du moins une grande majorité) ne va voir des matchs ou des séquences de points... :cry:

J'avoue que c'est la partie la plus ardue à bien saisir, je vais relire le passage à ce sujet pour étayer un peu.

Mais il faut bien avouer dans la vie que le jugement est partout et très limitatif de l'expression innée d'un individu. Notre éducation , la vie en société ou les relations amoureuses .... Le jugement est partout et là je suis d'accord avec Gallway il nous freine nous limite et nous restreint jusqu'à la fin de nos vies ..d'ailleurs ne parle t-on pas de " jugement dernier "!!! c'est vous dire la force de ce mot dans la gestion de notre existence.. à suivre donc sur ce thème.

Il y a le coté jugement durant les apprentissages comme l'explique Ronan Lafaix dans son livre (et si j'ai bien interprété ses écrits) qui est effectivement parfois un frein avec l'exemple qu'il donne sur un travail technique réalisé soit au niveau de la ligne de carré de service ou encore loin derrière la ligne de fond d court pour ne pas donner les repères habituels aux joueurs et donc éviter de s'attacher plus au résultat (balle bonne ou non) qu'au travail technique demandé.

Donc pour moi, si effectivement supprimer le jugement durant un travail pointu qu'il soit technique ou tactique peut vraiment être intéressant, il ne faut pas supprimer totalement le jugement en particulier en situation de compétition pour pouvoir adapter son comportement, à condition que cette partie jugement de soi ne prenne pas le meilleur sur le jeu en lui même.

Share this post


Link to post
Share on other sites

@denebola :

Donc pour moi, si effectivement supprimer le jugement durant un travail pointu qu'il soit technique ou tactique peut vraiment être intéressant, il ne faut pas supprimer totalement le jugement en particulier en situation de compétition pour pouvoir adapter son comportement, à condition que cette partie jugement de soi ne prenne pas le meilleur sur le jeu en lui même.

Attention je pense qu'il ne faut pas confondre évaluation de la situation et le jugement de soi ( positif ou négatif , plus souvent négatif en fait ) . Comme je l'ai dit à un intervenant , en match je choisis de faire , je me vois faire et je fais en me détachant le plus possible du résultat obtenu afin de rester dans l'instant présent. Mais cela ne veut pas dire que durant les temps morts ( changements de côtés ) je ne prenne pas une minute pour prendre du recul sur ce que je suis entrain de produire, pour en mesurer l'efficacité que j'en tire. Ne pas juger ne veut pas dire ne pas agir , ne pas réagir .. Ne pas juger c'est ne pas accorder plus d'importance que cela ne mérite à l'évènement , je regarder tel qu'il est , ne pas y mettre de charge émotionnelle trop lourde afin de ne pas lancer l'hyper contrôle , l'hyper correction , la volonté de tout gérer parce que de ça naitra la crispation et le joueur en perdra toute sa fluidité.

Lafaix dit pour une expression de biomécanique parfaitement fluide il faut un état de relâchement total. On ne peut être relâché que si on ne juge pas ( se juge pas ) , si on juge on est dans l'étalonnement des valeurs , on est dans l'attente donc on perd son relâchement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne me fait pas gruger, je demande au spectateur si je sais que l'adversaire est escrocs sur les bords, mais souvent, je ne sais pas s'il y a 5/4 ou 4/3, à qui c'est de servir...

xdddddddddddddddddddddddddddddddddddd

Bienvennue au club de ceux qui sont tellement détaché qu'ils en oublient le score . ;) ( merci à toi je me sens moins seul)

, Ayant rencontré le même problème que toi, Je notais le score sur u carnet à chaque changement de côté.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah le détachement ! autre partie du monstre, je me sens aussi proche de votre ressenti ! m'en foutre ça je sais faire mais mon dieu que c'est pas bon en compétition , il faut garder un minimum de connexion aux choses à la partie et donc comme vous lorsque j'ai commencé à expérimenter ça en matches et bien ça m'a desservi ! Je me disais c'est pas grave mais du coup je n'arrivais plus à me secouer à me bouger le cul ....

une lutte de plus ....

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

Une chose qui peut être intéressant, c'est la mise en place de routine, et pas seulement entre deux fois par matchs.

Je fais depuis quelque moi des routines ey ça me réussi pas mal.

Je donne des exemples de ce que je fais, ça peut donner des idées aux autres.

Entre les points, quand je sers. Je recupere les 3 ou 4 balles, je les pose au sol, je m'essuie avec la serviette qui est accroché au grillage.

J'enlève la casquette, je met mes cheveux en place, je met la casquette pour que tous les cheveux soient dessous. Je prend les balles, je me place, je m'essuie le menton avec le poignet. (oui je sais, je transpire beaucoup ) Je touche la casquette, je fais rebondir 2 fois en faisant un tour à chaque fois avec la raquette dans la main. Puis deux rebonds tout seul, je lève la tête, je fais un petit tressaut avec la raquette puis je commence mon geste et je sers.

et le slip, et le slip :w00t:

Share this post


Link to post
Share on other sites

lol

mais je comprends rob ; ça marche bien les routines. Surtout que la elles sont réalisées dans un timing lui permettant de prendre son temps entre les points.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tenez je viens de lire un truc intéressant dans le bouquin concernant l'art de la concentration .

La concentration naturelle Gallwey la trouvait bien en visualisant les trajectoires de la balle , au départ de sa raquette et de celle de son adversaire aussi. Il fixait son attention sur ça et ça marchait bien son esprit ne s'évadait pas trop. Pour trouver une image ça m'a fait penser au jeu vidéo topspin , quand vous avez le full power et que vous pouvez charger un sac il y a une trainée rouge qui suit la balle envoyée .... Marrant.

En faisant de la sorte Tim dit qu'il arrivait très bien à anticiper les coups à les visualiser à les voir arriver et partir moi ça me dit bien d'essayer ça .....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voilà les amis , livre terminé .... mais livre à lire et relire sans fin , tellement riche , tellement innovant , je pense en avoir saisi la quintessence reste maintenant à aller chercher au fond de moi qui je suis vraiment , à l'accepter et peut être alors j' trouverais mon véritable tennis, libre et inspiré .....

Share this post


Link to post
Share on other sites

tellement innovant ,

... toujours terriblement innovant...

vu la date à laquelle il est sorti.

Super génial que tu aies déterré la chose. Ce livre est une perle...

loulou, sors de ce corps! je crois tu aurais pu l'écrire ce livre!!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

6 mois que je l'ai chez moi ... et je pense que c'est le bon moment pour l'attaquer

L'introduction me parle tellement que je sens que ce livre va devenir une référence comme celui de GIROD

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×