Jump to content
Forums Tennis-Classim
MagoX

A quel classement femme correspond un classement homme?

Recommended Posts

il y a une heure, kramer a dit :

 

Pour comparer, il faudrait donc faire de nombreux matchs mixtes dans lesquels on joue vraiment pour gagner.

Il faudrait carrément faire une ligue mixte, avec des stats complètes, et on serait souvent surpris des résultats.
Le niveau, la forme physique, le mental... Le tennis quoi !

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'y mets mon grain de sel. 

Il y a quelques années, le DE de mon club a orienté deux nénettes de 16 et 17 ans, 4/6 toutes les deux, vers moi car elles cherchaient un partenaire homme pour jouer avec (j'étais 5/6 à l'époque). SOuvent on tappait la balle, on se faisait quelques points sans service et quelques fois elles ont voulu faire des matchs, à chaque fois j'ai gagné 0 et 0 et je n'ai pas joué à fond pour les faire jouer. Une est classée 1/6 aujourd'hui et était montée 3/6 cette année là. J'ai pu aussi faire un set avec une 2/6 de 20 ans, solide, point fort tactique, shop de revers (revers à une main) et variations (donc pas le stéréotype du tennis féminin, plutôt une Barty) j'ai gagné 6/1 (on n'a joué qu'une seule fois donc pas forcément représentatif). Par contre j'ai joué plusieurs fois avec une 2/6 de 20 ans aussi, jeu en contre et en variations (par manque de puissance du fait de son petit gabarit), belle technique CD et R, à chaque fois qu'on a fait un set j'ai gagné 6/1 (j'ai perdu le premier jeu à chaque fois) et pourtant une fois elle gagne à 3/6 et 0 le lendemain en tournoi (non mixte :D ). 

Moi je vois une grosse différence. Entre 4/6 et 2/6 y a toujours un voire même plusieurs gros points faibles. Les deux 2/6 que j'ai pu jouer, avait un niveau de 15/1, pas plus. Et les 4/6 jouaient pour l'une 15/2 et l'autre 15/3.

Donc ca ne reste qu'un panel de 4 joueuses, mais avec des profils de jeu tous différents. Il y a clairement un monde. Il y a quasiment une série d'écart.

Après là où je vois la différence, c'est que pour tapper, s'entrainer, bosser des trucs, c'est top à ces classements là! Mieux qu'avec un 15/1 homme par exemple, y a plus de régularité, de précision, si on reste sur un schéma fermé ca joue bien mieux, ca s'adapte.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, OPAK a dit :

Excusez moi, je vais y aller un peu franco mais a mes yeux, tout ça c'est de la littérature. 
Est-ce qu'un homme qui slice bat une femme qui sert un peu moins bien parce qu'il retient pas ses coups, toussa toussa ???

Non.

Considérons les deux joueurs indépendamment du genre, en théorie, si ils ont un niveau égal, leur jeu s'annule.
Si ils servent bien, si ils servent mal, si ils ont le cardio, si ils liftent ou pas...
Et ensuite dans la réalité, il n'y a aucune règle, un joueur en dessous peut perf sur un joueur au dessus sur le papier, ou l'inverse, tout est possible et le résultat sera different un autre jour.
C'est pour ça qu'on joue des match. Et ce qui est valable entre hommes sera valable en mixte.
Si elle est plus forte ce jour la, elle gagne. Elle peut aussi perdre le lendemain, pour tout un tas de raisons.

Donc est ce qu'a classement égal, les hommes sont plus fort ? Bah pas forcement, ça dépend de trop de facteurs. En théorie, peut être que oui physiquement, pas forcement mentalement.
Et la théorie, sur le terrain, elle vaut pas 2 sous.
Un mec 15/5 sera plus fort qu'une fille 15 ? systématiquement ? Ca ne tient pas debout. Un mec 15/5 à Paris sera plus fort qu'un 15 à Villemeuve du Pois Loubiche sur mer...

A niveau de jeu égal, il y'a match, si elle a un niveau de jeu bien supérieur elle le battra et inversement.
Il faut arrêter les gars !
Je ne sais pas pourquoi autant d'hommes veulent absolument se convaincre qu'étant très moyen dans leur club, ils seraient quand même plus forts que les meilleures filles.

Ptet que tu t'emballes un peu tout seul là.
Personne ne dit qu'un 15/5 va toujours taper une 15, comme d'habitude on parle de généralités.
On dit qu'il y a une série d'écart comme quand on dit un 15/5 est plus fort qu'un 30/2.
Au carrefour du bon sens et de la logique arithmétique.
C'est une discussion populaire : "les français n'ont pas de mental", "l'école espagnole c'est autre chose", "si Kyrgios avait eu envie"... etc ...

Pour l'histoire des styles de jeu évoquée par @kramer, c'est assez proche de mon expérience aussi.
Je dirais (au pif) entre 3 et 6 classements d'écart en fonction des styles de jeu.
Un mec régulier en cadence du fond on serait ptet plus à 3 classements alors qu'un mec qui joue tout en variations, au physique où en service-volée peut gagner à +6 filles.

C'est comme la différence de niveau en fonction des surfaces chez les hommes.
Beaucoup de sud-américains gagnent leur place dans le top 100 sur leur surface, et le reste de l'année ils gagnent 1 match de temps en temps, contre Bublik ou un autre terrien.
Hommes vs femmes, c'est le même principe, avec un delta plus important.



 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce que je veux dire, c'est que le raisonnement par le classement, surtout à ce niveau de la pyramide ne tient pas vraiment. 
Il n'est pas exactement représentatif du niveau de jeu, déjà entre hommes, entre deux regions différentes, etc...
Donc baser un raisonnement la dessus me semble un peu bancal.

Il y'a indéniablement une difference physiologique entre un homme et une femme.
Certaines femmes sont plus fortes que certains hommes et inversement.
Après ça, essayer de tirer des généralités théoriques liées au classement me semble un peu scabreux puisque ça va varier fortement d'un lieu à l'autre, et tout un tas d'autres critères.

C'est vrai que c'est une réaction spontanée, je n'ai pas d'experience personnelle riche et variée sur ce sujet, donc je vais m'arreter là.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 43 minutes, OPAK a dit :

Ce que je veux dire, c'est que le raisonnement par le classement, surtout à ce niveau de la pyramide ne tient pas vraiment. 
Il n'est pas exactement représentatif du niveau de jeu, déjà entre hommes, entre deux regions différentes, etc...
Donc baser un raisonnement la dessus me semble un peu bancal.

Il y'a indéniablement une difference physiologique entre un homme et une femme.
Certaines femmes sont plus fortes que certains hommes et inversement.
Après ça, essayer de tirer des généralités théoriques liées au classement me semble un peu scabreux puisque ça va varier fortement d'un lieu à l'autre, et tout un tas d'autres critères.

C'est vrai que c'est une réaction spontanée, je n'ai pas d'experience personnelle riche et variée sur ce sujet, donc je vais m'arreter là.

La différence de niveau suivant les régions c'est une légende ... c'est en fonction de la forme du jour, de l'adaptation aux conditions différentes de sa propre région, et des styles de jeu qui ont du mal contre d'autres styles (comme Federer avec Nadal), ... le reste c'est de la littérature homérique ;) 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Du reste les jeunes filles n'apprennent pas le tennis comme les jeunes garçons, on ne pratique quasiment pas le même sport. D'ailleurs des femmes avec des jeux plus variés, plus "classiques" ou plus proche du jeu des hommes ont fait de très très belles carrières, spontanément je pense a Graaf et Hénin. Je trouve que Swiatek à du Djokovic dans son style aussi. 

Après ce n'est pas linéaire la différence de niveau, un homme aux alentours de 0 ou plus doit pouvoir battre des femmes très largement mieux classés qu'eux, bien plus que 6 classements, et je suis pas sur qu'un 30/3 batte une 30 par contre... 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Plus on monte plus le delta augmente pour moi 

Fin 4ème série début 3ème serie, je pense un écart de 2/3 niveaux max (on m a toujours dit ça et je confirme) 

Je connais 3 femmes 15/3 15/4,  je serais bien curieux de les voir contres des 15/5 30 30/1 , la plupart rentrerait la q… entre les jambes 

Apres plus tu es régulier, tu as de la technique de la force de la stratégie (variée) , en montant en série , plus le fossé se creuse 

Je connais une 15, il y a un monde avec les 15 masculins. D ailleurs souvent les filles se font « accrocher » par des niveaux bien plus bas (elle perd à 15/3 parfois)

À part les faux classements masculin ça n arrive pas souvent (très rare un vrai 15/2 qui va perdre contre un 30)

Par contre je trouve très intéressant le jeu des femmes en 3EME serie c est assez régulier , pour les fin 4ème masculin début. 3EME ça permet de faire de bons échanges dans la régularité 

Après ça dépend des régions :ph34r:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je joue très souvent avec des filles de seconde série. 

3 classements, ça me paraît bien peu. J'en connais une à 5/6, donc 4 classements d'écart, je ne perds jamais.

Je gagne régulièrement (et parfois facilement) à 4/6 et à 3/6. Et encore, comme le dit Kramer, il y en a contre qui je joue un peu contre-nature: je suis gaucher, j'ai un CD lifté, je tape à plat en RV, j'aime bien faire des amorties et contrer, je suis plutôt profil remiseur contreur, je joue en général un peu plus offensif (mais pas toujours). Dernier set en date, j'ai gagné 6/1 à 3/6. J'ai pris aussi des 6/2 (rares, quand je suis complètement à côté de la plaque).

Mais je ne vois pas trop comment je peux perdre (tout type de jeu confondu) à 15 ou 5. Il y a des trucs qu'elles font excellement (cadence, balle haute au centre) en revanche, il y a des trucs où elles sont loin du niveau de leurs homologues masculins (gestion du lift agressif, du chop, des amorties, niveau à la volée ou en smash). En général, déficit dans la gestion des effets et des variations, je dirais. Et je ne suis pas un gars puissant du tout.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mes quelques rencontres avec les filles au tennis (ma mémoire peut flancher):

A 14 ans : moi  30/2 et elle 15/2 (quick): j'ai du faire des efforts pour faire match nul (histoire de ne pas me décrédibiliser ni la vexer), car je pense que je lui mettais une bulle!

A 16/17 ans: 15/2 (dur indoor): défaite 6/4 contre la -30 du club. Je pensais que j'étais au-dessus et qu'elle a eu de la chance de gagner le set. Avec le recul, je pense qu'elle était au-dessus et qu'elle a serré le jeu quand elle l'a voulu!

A 2/6: entrainement (terre) contre une -30 (ou -15) ex 1ère vieillissante  qui a gagné pas mal de titres de championne de France en sénior plus derrière. Très beau jeu à l'ancienne en prostaff. Elle me met la misère absolue en gammes. On fait des tie-break à la fin. Je servais des secondes, j'essayais de ne pas monter et j'étais gêné car elle était incapable de marquer des points (elle ne renvoyait pas 2 fois une rondelle sur le revers)

A 2/6: set contre une -2 sur dur indoor: je prends 6/2. Je me suis fait pourrir par le prof qui dirigeait la séance. Je tapais fort et tendu et ça revenait 2 fois plus vite!

A 3/6 entrainements réguliers sur terre avec une ex promo ex championne de France minime en net déclin (de -15 à 0) Je la tenais plutôt du fond en liftant (séries de points du fond). Quand on faisait des jeux, je gagnais en montant mais je perdais sinon. Son revers était une arme de destruction massive (elle ratait jamais, la mettait où elle voulait et en plus elle tapait fort). et donc quand je voulais gagner, elle ne faisait pas beaucoup de revers (sauf quand elle tournait son coup droit bien sur!)

Je joue une fois avec une de ses copines à 0. On fait 2 sets que finalement je gagne facilement en pourrissant raisonnablement. Mais j'ai eu un mal de dingue à gagner. Je m'en suis sorti en remettant toutes les balles. Je serais incapable de faire ça maintenant

A 3/6 entrainement sur dur avec une ex 1ère ex top 100 en double qui devait etre encore -15 (mais qui gagnais en promo voire 1ere). Je joue très bien mais sur les 10 séries en 10 de gammes du fond que l'on fait, je ne dois dépasser les 5 points qu'une fois. Je la rejoue sur un supertie il y a 2 3 ans (ils l'ont réassimilée à -4) en match par équipes interne popcorn  mais où on essaie tous de gagner. J'étais blessé et donc j'ai joué pourri. J'ai gagné et elle était dégoûtée!

Match par équipes popcorn équipe 1 filles contre équipes 2_4 hommes (classements entre 3 et 5) et elles entre promo et -4. matchs en trois sets gagnant de 12 points (ne me demandez pas pourquoi ce format) sur dur. Je plie ma -15 facile et on aurait joué 3 jours, elle n'aurait pas gagné un set alors qu'en balles j'ai eu peur de me faire humilier (et donc j'ai pourri le jeu). Mais on perd la rencontre au double décisif où je me fais humilier par une promo et une -4 alors que je suis avec mon partenaire de toujours. Nous avions essayé de les dominer en puissance et nous nous sommes faits contrer. Je n'ai pas vu les victoires des filles à cause de la configuration des lieux, mais elles ont battus les joueurs qui jouent en cadence.

Plusieurs entrainements sur quelques années avec une jeune -4 en vacances sur quick. C'est un peu pareil qu'avec celle avec qui jouais régulièrement sur terre: Je la tiens plutôt du fond en liftant (séries de points du fond). EN faisant des jeux, je gagne plutot pas du fond, mais je gagne dès je monte.

Et donc la partie de cette semaine

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 13/04/2023 à 11:05, OPAK a dit :

Je ne sais pas pourquoi autant d'hommes veulent absolument se convaincre qu'étant très moyen dans leur club, ils seraient quand même plus forts que les meilleures filles.

y'en a justement qui prennent des oestrogènes et gardent leur myte pour faire de la compétition chez les femmes. Et oh surprise, ils gagnent, c'est bien pour gagner des titres visiblement

Et le post de Kramer te le confirme c'est un très bon joueur moyen (de 2e série :D, mais si tu l'écoutes c'est une pipe), qui bat des joueuses première série ou proche, On est bien d'accord qu'a -15, il gagne pas un set ni 4 jeux

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y avait l'histoire fameuse de la 1ère joueuse de tennis transgenre, Renée Richards, un très bon joueur amateur chez les hommes, qui avait fait finale en double femme de mémoire.
Elle avait aussi entrainé Martina Navratilova sur une courte période de temps.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, tambouil a dit :

Il y avait l'histoire fameuse de la 1ère joueuse de tennis transgenre, Renée Richards, un très bon joueur amateur chez les hommes, qui avait fait finale en double femme de mémoire.
Elle avait aussi entrainé Martina Navratilova sur une courte période de temps.

oui tu regardes le nombre d'hommes qui se "sentent" femme mais continue la compétition chez les femmes ...... c'est une vaste blague, en nage, course à pied, haltéro, mma etc. ... des fois on se demande si leur désir de changer de genre n'est pas lié à ça.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Renée Richards l'avait fait pour des raisons bien plus personnelles, en étant la 1ère ou parmi les 1ères femmes transgenres.

J'avais découvert son histoire à travers un film, faudrait que je le recherche à l'occasion.
D'ailleurs dans ce film, 2 éléments m'avait marqué :
- le choix du prénom était expliquée, Re-née, être née à nouveau.
- C'était l'opération ou le suicide.

Le tennis c'était plus perçu comme un droit à exister, ça avait été loin, la Cour Suprême de mémoire.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

pour moi il y a une série d'écart globalement.

Plusieurs tests dans ma carrière l'ont prouvé ! et notamment quand j'étais 15/1 je mettais une bulle à ma copine 2/6 :) après ca dépend du jeu que tu as aussi.

Très jeune, les différences sont minimes (chez les 6-9 ans je dirais) après ca s'accroit très vite, la vitesse de balle et le service vont faire que ca devient très difficile pour une fille de battre un mec.

J'ai vu une 15/4 prendre une raclée à 30/3 mec :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×